Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les gardiens des portes, Abbygaelle (T1)

Publié le par Sonia Alain

Les gardiens des portes, Abbygaelle (T1)

par Jessica Gagnon-René, blogue Jess

Le 26 avril 2014

Mon avis

Wow! Mais quelle merveilleuse façon de raconter des faits historiques de son coin de pays natal tout en mélangeant le fantastique comme Sonia Alain a su le faire! Si j'avais eu cette femme comme professeur d’Histoire, j’aurais été pendue à ses lèvres à force de boire ses paroles.

J’ai la chance de discuter avec cette auteure autant que je le veux, mais cela me donne une raison supplémentaire d’accroître mon désir de la rencontrer en personne afin de mieux la connaitre, ainsi que son univers qui lui est propre.

Voyons comment je peux vous l’expliquer afin de vous faire découvrir cette œuvre comme moi je l’ai ressentie. L’histoire débute avec une jeune femme du prénom d’Abbygaelle qui vit à Montréal. Elle s’en va passer l’été en Gaspésie en compagnie de son père et d’amis de celui-ci. Aussitôt qu’elle rencontre ceux-ci, une série d’évènements commencent à se dérouler pour Abby. Cette dernière s’y perd à travers tout cela. N’ayant jamais cru au surnaturel, tout ceci lui donne la trouille. Afin de l’aider à traverser ce qui l’attend, Marcus s’attachera à elle et vice versa. Un amour grandissant, du fantastique et beaucoup de légendes ainsi que de vrais faits historiques y sont mélangés. (Psst! Il est difficile de ne pas rêvasser en pensant à ce cher Marcus lorsque l’auteure nous annonce qu’il est représenté par Hugh Jackman.)

Par contre… les questions que l’on doit se poser sont : Abbygaelle survivra-t-elle à tout cela? Et comment s’y prendra-t-elle pour y arriver?

Je vous conseille ardemment de dévorer ce roman afin d’en découvrir la réponse. L’unique chose qui m’a un peu contrariée au début (qui n’en est pas vraiment une), c'est l’écriture à la 3e personne, mais cela ne m’a tout de même pas empêchée de grandement apprécier.

Courez vite vous l’acheter et bonne lecture à tous!

Jess

Commenter cet article