Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Niveau or

Publié le par Sonia Alain

Niveau or

Les gardiens des portes tome 2 - Alicia de Sonia Alain

par Françoise, blogue Book-Attitude

Le 24 septembre 2014

Et voilà, c'est reparti pour un tour, puisqu'une fois n'est pas coutume, me revoilà en Lecture Commune avec mon amie Gaby - oui, on ne parle plus de partenaire à ce niveau-là, n'est-ce pas ^^.

Voici donc mon avis sur : Les gardiens des portes tome 2 - Alicia de Sonia Alain

Comment commencer une chronique dont le contenu du livre est aussi complexe que celui que je viens d'achever ? Humm ... Vous m'avez comprise, j'espère ? Il y a des livres facile à chroniquer. On aime ou on n'aime pas ? la question est simple et facile à répondre.

Pourtant dans ce tome 2, tout est complexe. Jusqu'à mes propres conclusions.

Lorsque nous entrons dans ce nouvel univers, nous plongeons dans l'histoire d'Alicia. Alicia est cette jeune fille qui a découvert le cadavre de son amie dans sa chambre au début du tome 1 ... Je resitue, parce que moi j'ai été vérifié quand même.

À partir de là, rien n'est simple. Tout se corse et l'univers en lui-même est des plus complexes, et c'est sans doute à cause de sa complexité que j'ai beaucoup de mal à exprimer ce que j'ai ressenti tout du long de ma lecture.

Donc, Alicia part en quête de l'Ecosse, accompagné de ses deux amies : Hélène et Caroline. Au début, tout se passe plutôt bien. elles retrouvent leurs joies de vivres, ça fait plaisir, ça fait du bien, malgré les rêves d'Alicia qui représente un homme qu'elle ne connaît. Et puis soudain, alors qu'elle font une visite au Cercle de Brodgar, elles se retrouvent piégées et séparées par un voile. A partir de là, les chosent se corsent à n'en plus finir.

La jeune femme fait enfin la rencontre de celui qui hante ses rêves, qui n'est autre que Keith, Laird du Clan MacGrandy. Immédiatement, c'est la foudre qui s'abat sur eux - J'ai pas dit un coup de foudre ! - c'est électrique, si vous préférez ! Elle a un big caractère que j'aime beaucoup, mais qui a un peu tendance à disparaître par la suite. Même si elle est forte, puissante, j'ai trouvé que ces répliquent manquaient parfois de pep's. Quant à Keith, il apparaît comme quelqu'un de froid au début, mais surtout protecteur. Il n'hésite pas à se mettre au devant du danger, surtout depuis qu'il se trouve lier à la jeune femme. Il encaisse énormément, il se bat contre le Mal pour faire triompher le Bien. J'ai aimé sa force et son courage. Sa "magie" est autant belle que destructrice, lorsque vient le moment pour lui de basculer. Il n'a pas un caractère très simple non plus au départ. Et puis il y a les autres : Glenn, que j'ai appris à aimer au fil des pages, Hélène et Caroline, que j'estimerais de boulets humains ^^, Conrad - no comment ! - Le Dieu Dagda, un beau pervers qui m'a dégoûté... et bien d'autres évidemment. Je vous ai dit que l'univers était complexe : la liste des personnages s'allongent au fur et à mesure de votre lecture !

J'aimerai tant vous développer mon ressenti dans les moindres détails, mais comme je l'ai déjà soutenu, la complexité de cet univers me freine un peu. Alors allons à l'essentiel :

Les personnages. Ils sont très très développés et on adore, en tout cas, moi j'adore. Malgré leur caractère souvent bourrus, on s'y attache fortement. Par exemple : le couple Keith / Alicia, je l'ai juste adoré. J'ai beaucoup aimé la détermination de Keith a vouloir sauver Alicia coûte que coûte. Le moment où il ne devient plus lui même, j'étais complètement folle du mal qu'il causait, de la lutte qu'il menait contre lui-même. Le retour à la normal a été magnifique. Sinon, pour les autres, j'aurais pensé que Glenn et Hélène auraient fini ensemble, bon apparemment pas au vue des sentiments que lui entretient envers sa belle-sœur ^^. Quand à Caroline, je la voyais déjà avec Dougal. Leur relation était simple et je les sentais proche. Apparemment, pas assez :)

L'univers : COMPLEXE ! Je me répète : je le sais ! mais il n'y a pas d'autres mots pour ça ! On passe d'un monde à un autre à travers des voiles. Les actions s'enchaînent de plus en plus vite, amenant leur lot de problème avec. quand on pense qu'ils sont sorti d'affaire, c'est pour mieux replongé. On ne peut pas dire qu'on s'ennuie, car chaque page apporte une pierre à l'édifice. Au bout d'un moment, je me suis demandé s'il n'y en avait pas trop d'ailleurs. Il faut vraiment suivre l'acheminement de l'auteur, du comment, pourquoi elle emmène ses personnages aussi loin. Les lieux sont complets, il y a une histoire derrière chaque référence. Mais surtout, surtout, ne sautez pas une seule ligne ! Il y a énormément de rebondissement, beaucoup de sourcils relevés, et de - oh merde ! - (désolé de l'expression), et de "Eurk !". Les univers sont nombreux, mais au final tout est cohérent.

Pour terminer, j'aurais quand même aimé avoir quelque chose de plus léger, un peu comme Abbigaëlle, le tome 1. Je me serais moins senti perdu. C'est sans doute pour cette raison que ce n'est pas un groooos coup de cœur, même s'il est complètement à la hauteur de ce que j'attendais. C'est un petit coup de cœur à cause des trop nombreux voyages à travers les mondes parallèles.

Quoi qu'il en soit, la plume de Sonia Alain est toujours aussi agréable à découvrir ou à redécouvrir en ce qui me concerne. C'est une saga qui a son charme, il y a de la recherche, de la précision, des détails, beaucoup de descriptions. Je ne suis pas fan de la narration à longueur - tout le monde le sait à présent - pourtant, ici j'en ai apprécié chaque ligne. J'aurais quand même apprécié un peu plus de répliques sur le début.

Pourtant, j'ai hâte de lire le tome 3 : Amélie. J'espère qu'il va vite sortir. La fin du tome 2 est assez énigmatique surtout dans les dernières lignes, avant l'épilogue :) alors on n'hésite plus et on se plonge à présent dans l'univers fantastique de Sonia Alain.

Book-Attitude

Commenter cet article