Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'amour et de haine T1 Quand tout bascule de Sonia Alain

Publié le par Sonia Alain

Par le blogue « Les Reines de la Nuit »

Le 13 janvier 2017

 

L’avis de Rosalie

 

Adélaïde de Beauchamp s'est exilée au Québec depuis 2 ans suite à un scandale. Mais le temps a passé et ses parents exigent son retour en Angleterre. Elle quitte donc son oncle et sa tante qui l'avaient accueillie comme leur propre fille pour entamer son voyage de retour à bord de l'Empress of Ireland, un paquebot de luxe. Mais suite à l'apparition aussi soudaine qu'inattendue d'une nappe de brume, un terrible accident se produit, précipitant dans les eaux glaciales des centaines de personnes et entrainant la mort de 592 d'entre elles.

 

Adélaïde fait partie des survivants, mais elle reste marquée dans sa chair et dans son esprit par le drame. Secourue par un mystérieux homme dont elle ne sait rien, elle se retrouve sous l'aile protectrice de Lady Reford, une amie de sa tante. Peu à peu, la jeune femme remonte la pente, mais reste très fragilisée suite au drame. Au cours d'un souper, elle rencontre son mystérieux sauveur qui a pour nom Aidan MacBain. Ce dernier ne la reconnait pas, qui pourrait d'ailleurs reconnaitre en cette jeune lady raffinée, la pauvre créature échevelée et misérable qu'il a sauvée ? Adélaïde, voulant rester discrète sur son accident, se tait et ne révèle rien à Aidan.

 

Grossière erreur ! En effet, le jeune gentleman, espion pour la couronne, envoyé en mission au Québec, se méprend sur l'attitude de la jeune femme. Sa curiosité aiguisée, il n'aura de cesse de tenter de percer son secret. La pauvre Adélaïde n'est pas au bout de ses peines et de ses souffrances ! Et les sentiments qu'elle ressent pour Aidan n'arrangent rien ! Quant à lui, il fait tout pour résister à l'attraction qu'il ressent pour la jeune femme.

 

Tout commence par ce terrible drame, le naufrage qui nous fait penser à celui du Titanic. Mais là où pour le Titanic, le paquebot a mis 2h40 pour sombrer, l'Empress of Ireland, lui, n'a mis que 14 minutes, empêchant de sauver plus de passagers.

 

Adélaïde est donc une jeune lady, exilée suite à un scandale. Mais face à l'adversité, elle se révèle être pleine de ressource et fait preuve d'une force de caractère hors du commun. Et du caractère, elle va en avoir besoin. Tout d'abord face à Aidan et à son caractère plutôt ... abrupt. Et ensuite, vu tout ce qui lui arrive, elle n'en aura pas de trop.

 

Le moins que l'on puisse dire est que Sonia en fait voir de toutes les couleurs à la jeune femme, entre noyade, tentative d'enlèvement, blessure, isolement au cœur de l'hiver et j'en passe ...

 

Quant à Aidan, suite au décès de sa femme, enlevée et tuée par des espions qu'il poursuivait. Il est dur, intransigeant et lutte de toutes ses forces contre l'attirance qu'il ressent pour la jeune femme n'hésitant pas à se montrer odieux. Mais le combat est perdu d'avance.

 

En bref, ce roman nous entraine au cœur d'une histoire d'amour dramatique. Dramatique, mais passionnante. Je n'ai pas pu m'empêcher de ressentir une certaine tendresse pour Adélaïde, cette jeune femme malmenée par la vie et le destin qui semblent s'acharner sur elle.

 

Aidan m'a agacée plus d'une fois en soufflant le chaud et le froid et faisant tourner Adélaïde en bourrique.

 

Mais ce que la société de l'époque pouvait être coincée ! Si on ne se changeait pas pour le souper, c'était un manque de savoir vivre, si on s'appuyait sur l'épaule de son sauveur après avoir failli périr noyée et gelée, c'était un manque de savoir-vivre .... Et la pire de tout, c'est Lady Hawkins, une vraie mégère !!! Je lui aurais bien flanqué une raclée à celle-la !

 

Cette lecture est un coup de cœur et m'a laissé une envie irrépressible de découvrir la suite de l'histoire.

Adélaïde et Aidan finiront-ils par se retrouver et vivre, enfin, leur amour ?

 

Coup de cœur!

Note 5/5

 

Les Reines de la Nuit

Commenter cet article