Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LA TRAHISON (D’AMOUR ET DE HAINE 2)

Publié le par Sonia Alain

Par le blogue Le boudoir du livre

Le 7 septembre 2017

 

Mon avis :

 

J’étais impatiente de lire la suite des aventures d’Adélaïde et d’Aidan, Sonia Alain m’avait laissé en plein désarroi à la fin du tome 1 et j’avoue avoir été contente que la suite soit sortie en France car l’attente aurait été trop dure. Quand j’ai tourné la dernière page, je me suis dit « Wow, quel livre pourrais-je lire après celui-ci ? ». Malheureusement, cette fois-ci, je vais devoir patienter un long moment avant de savoir le dernier mot de l’histoire d’Adélaïde et d’Aidan. Et qu’est-ce qu’il me tarde de découvrir les retrouvailles d’Aidan et d’Adélaïde, les conditions de travail d’Adélaïde en tant qu’infirmière, la naissance de son enfant…

 

Merci aux éditions ADA pour faire un travail aussi remarquable sur les livres de Sonia et à l’auteur pour ce travail de qualité qui m’a fait connaître un pan de l’histoire méconnue.

 

Conseil : Avant de commencer à lire cette saga, je vous recommande d’aller faire un tour ici, vous découvrirez pleins de photos sur l’univers de la saga et votre immersion dans « D’Amour et de Haine » n’en sera que meilleure.

 

1915. Neuf mois après le suspens où nous avait laissé Sonia Alain, c’est avec impatience qu’on retrouve Adélaïde, accompagnée de son oncle et de sa tante à bord d’un bateau en direction du Nigéria. Promu Gouverneur du Nigéria, Lord Brand utilise son rôle d’actionnaire de la compagnie Price’s Candles pour assurer sa couverture.

 

Adélaïde est lucide et devine que leur venue au Nigéria est lié avec la guerre qui fait rage. Le Cameroun étant sous domination allemande, il ne fait aucun doute que son oncle est en mission.

 

Le départ de notre héroïne au Nigéria est le prétexte parfait pour oublier la personne qui lui a brisé le cœur, le piétinant de la pire des façons.

 

Pourtant, même à des milliers de kilomètres, Adélaïde ne peut s’empêcher de penser à lui, elle qui s’est pourtant jurée de ne plus se laisser submerger par ses émotions ne peut oublier Aidan.

 

Au bord du gouffre, elle s’est lancée à corps perdu dans sa formation d’infirmière afin d’être utile en ces temps de guerre et a réussit à affronter sa peur de l’eau.

 

C’est donc une nouvelle Adélaïde que nous dévoile Sonia dans ce deuxième tome. Plus rien ne la retenant en Angleterre, Adélaïde laisse son titre de Lady et ses us et coutumes pour être enfin elle-même.

 

C’est avec l’espoir de démarrer une nouvelle vie qu’Adélaïde entreprend cette longue traversée et ce sans Charlotte.

 

Dans le premier tome, Adélaïde découvrait l’amour et prenait peu à peu son envol, dans « La trahison », on retrouve une certaine maturité, une intelligence et de l’indépendance entraperçu précédemment.

 

Dès les premières pages, des sujets forts sont abordés rendant l’histoire encore plus réelle aux yeux des lecteurs. A l’inverse du premier tome où toutes les pièces du puzzle se mettaient doucement en place, ici le lecteur est confronté à la réalité sur le terrain ; la présence des autorités britanniques qui se croient en terrain conquis. Les autochtones étant considérés comme inférieurs, sans aucun droit de revendiquer les contrées sauvages qu’ils habitent pourtant depuis des décennies et obligés de cohabiter avec les Anglais. Sans parler des femmes ayant eu un enfant avec l’occupant et qui sont exclus des leurs.

 

C’est Adélaïde qui souhaitant être utile, va essayer de changer les choses pour offrir un autre destin à ces personnes que la société rejette.

 

Suite à une conversation qu’elle n’aurait pas dû entendre Adélaïde voit l’une des principales raisons de sa venue dans cette contrée lointaine se rapprocher d’elle.

 

Tout son passé refait surface et face au danger et à la gravité de la situation, Adélaïde va mettre tout ses sentiments de côté pour servir son pays.

 

Adélaïde et Aidan se lance dans une mission des plus risquée et vont devoir face face à leur pire ennemi.

 

Le temps des explications est venu et avec lui celui des choix.

 

Le chemin d’Adélaïde et d’Aidan se révélera semé d’embûches.

 

Face à leurs sentiments, oseront-ils faire face à leur destin ?

 

Fuis-moi, je te suis, telle pourrait être la suite de leur histoire.

 

Ce second tome vous réserve un tourbillon d’émotions, de courses-poursuites, de passion et la douleur d’un amour peut-être à jamais perdu !

 

Suivez Adélaïde et Aidan à la découverte d’une Afrique en plein bouleversement !

 

Le boudoir du livre

 

Commenter cet article