Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Face à face avec une auteure

Publié le par Sonia Alain

Face à face avec une auteure

par Céline, site Les mille et une pages de L. & M.

Le 19 juillet 2016

Madame Sonia Alain, en face-à-face avec Céline.

Merci Sonia pour ce petit moment passé en notre compagnie!

  • Céline Boisjoly : Vous allez bien?

Sonia Alain : Très bien! Et vous?

  • Céline Boisjoly : Pour ma deuxième question, par qui est-ce que tu fais lire ton roman avant de le faire publier?

Sonia Alain : J'ai quatre bêta-lectrices qui lisent chacune leur tour mes chapitres.

- Deux sont chroniqueuses littéraires –

- Une fait déjà ce travail pour d'autres auteurs –

- Une fait ce type d'ouvrage dans le cadre de son travail. Je suis très chanceuse, car ce sont quatre femmes en or qui font un travail remarquable sur mes romans. :-)

  • Céline Boisjoly : C'est vraiment super pour elles d'avoir le privilège de lire vos livres avant la sortie

Sonia Alain : Elles sont très impliquées et nous avons une belle relation, ce qui est génial. :-)

  • Céline Boisjoly : C'est le fun dans ce temps-là!

Sonia Alain : Oui :D

  • Céline Boisjoly : Combien de temps que cela t'a pris pour écrire ton premier livre?

Sonia Alain : " Le masque du Gerfaut" m'a pris 5 ans.

  • Céline Boisjoly : Et! Misère!!

Sonia Alain : Hi! Hi! Hi! Il y avait beaucoup de recherche, et je n'étais pas aussi organisée qu'aujourd'hui. De plus, je n'avais pas l'aisance à écrire et à me structurer qu'aujourd'hui. ^_^

  • Céline Boisjoly : oui! C'est vrai aussi qu'avec l'Internet aujourd'hui, ça va un peu mieux pour faire des recherches.

Sonia Alain :En effet, mes enfants étaient plus jeunes aussi et je travaillais à temps plein.

Céline Boisjoly : Est-ce que tu étais très nerveuse lorsque tu as soumis ton premier livre à une maison d'édition?

Sonia Alain : Oh oui!!! Questionnement, hésitation, doute font partie du processus.

Surtout que la réponse tardait. Après plusieurs mois d'attente, j'ai reçu un appel téléphonique de l'éditeur m'expliquant que mon manuscrit avait glissé derrière une étagère et qu'ils venaient de le retrouver, d'où le délai de réponse. ;-)

Sonia Alain : De plus, mon mon manuscrit avait été refusé par six maisons d'édition avant d'être accepté pas vlb éditeur.

Céline Boisjoly : Misère!! Dans un sens, une chance pour toi qu'il ait fait du ménage, sinon, tu aurais attendu très longtemps!​

  • Céline Boisjoly : Est-ce que tu travailles sur un nouveau livre présentement?

Sonia Alain : Cet été, je dois retravailler les trois premiers romans que j'ai écrits ("Le masque du gerfaut" et les deux tomes de "L'amour au temps de la Guerre de Cent Ans").

Je dois aussi écrire une nouvelle de 30 pages environ pour un recueil en France.

Puis, je dois aussi avancer le tome 4 de ma série "Les gardiens des portes".

  • Céline Boisjoly : Oh! Beaucoup de travail en perspective!! Tu vas avoir un été bien rempli!

Sonia Alain : J'ai oublié de mentionner que si je dois retravailler mes trois premiers romans, c'est parce qu'ils seront republiés en format poche. ^_^

Un été bien chargé en effet!

  • Céline Boisjoly : Oh! Wow! C'est une bonne nouvelle ça!!

Sonia Alain : Une très belle nouvelle, car enfin, mes trois romans seront sous une même bannière (Éditions Pochette), sous le même titre ; La Dame de Knox.

Malheureusement, à l'époque, ma série avait été séparée et publiée dans deux maisons d'édition séparée.

  • Céline Boisjoly : Est-ce que les personnages de tes romans sont inspirés par des gens que tu as connus? Ou, ce sont vraiment des personnages venus de ton imagination?

Sonia Alain : Des personnes secondaires et tertiaires sont parfois réelles. Surtout dans mes romans d'époque.

Pour ce qui est des personnages principaux, il s'agit toujours de personnes sorties tout droit de mon imaginaire pour me permettre d'agir à ma guise.

Cependant, je peux dire que la noblesse d'âme de mes personnages principaux masculins vient de celle de mon époux. De plus, l'amour puissant qui unit mes deux personnages dans mes romans prend sa source dans ma vie amoureuse. ^_^

Parfois, il m’arrive de donner des traits de caractère, des souvenirs, des expériences, des peurs qui m'appartiennent à mes personnages féminins. De plus, leur prénom commence toujours par une "A" (Anne, Abbygaelle, Alicia, Amélie, Annabel, Adélaïde) en référence à mon nom de famille ; Alain. ;-)

  • Céline Boisjoly : wow!! C'est merveilleux de voir qu'après plusieurs années de mariage, votre époux vous inspire autant d'amour pour être capable de le retranscrire dans vos livres!! C'est une belle richesse que vous avez et avec vos 3 enfants!!

Sonia Alain : Oui! Je suis très chanceuse et choyée! :-)

  • Céline Boisjoly : À quel âge as-tu réalisé que tu voulais devenir écrivaine?

Sonia Alain : Déjà adolescente, je m'amusais à réécrire les fins des films que je voyais. Je m'impliquais aussi dans ces histoires. ^_^

  • Céline Boisjoly : OK! Qu'est-ce que tu trouves le plus difficile lorsque tu es en période d'écriture?

Sonia Alain : L'été, car durant cette période, mes adolescents sont à la maison (et non plus à l'école), avec une multitude de demande. ;-) C'est plus difficile pour moi d'écrire dans cette période, car je dois sans cesse sortir de ma bulle et laisser en plan mon travail pour répondre aux besoins de mes jeunes. ^_^ Je perds souvent le fil de mes idées dans ce moment-là...

  • Céline Boisjoly : Oui! Je comprends!! Je vis la même chose avec les miens!! Je suis à veuille de poser une affiche "taxi" sur le toit de mon auto!!

Sonia Alain : Hi! Hi! Hi! Je connais! ;-)

  • Céline Boisjoly : Est-ce que tu lis Sonia?

Sonia Alain : Énormément :D

  • Céline Boisjoly : Quel genre de livres aimes-tu?

Sonia Alain : Exactement ce que j'écris! ^_^- Romance historique - Romance fantastique - Romance érotique

  • Céline Boisjoly : D'accord! Lorsque tu "peux" écrire en toute tranquillité, est-ce que tu as une routine?

Sonia Alain : Oui - Le matin en me levant, je m'occupe des messages, de la finalisation de mes contrats de conférence et de l'Internet; le temps que les enfants partent pour l'école. - Ensuite, je me mets à l'écriture ou la relecture en écoutant de la musique pour me mettre dans l'ambiance. - Puis, en fin de journée (lorsque les enfants reviennent), je retranscris ce que j'ai écrit à la main, fait de la correction, de l'Internet jusqu'à l'arrivée de mon époux.

  • Céline Boisjoly : Misère! C'est des bonnes journées que tu fais!

Sonia Alain : En effet! Je suis devant mon ordinateur vers 7h30 le matin et le quitte vers 18h-18h30.

  • Céline Boisjoly : OK! :)Comment est-ce que tu te sens lorsque tu écris le dernier mot de ton livre?

Sonia Alain : Soulagée et triste

  • Céline Boisjoly : Ok!! Car tu te sépares de tes personnages pour la dernière fois!

Sonia Alain : En effet! Il est très difficile de faire mes adieux à mes personnages. ^_^Je m'attache à eux...Je leur donne vie d'une certaine façon, et ensuite, ils disparaissent...

  • Céline Boisjoly : Ben non! Ils ne disparaissent pas!! Ils réapparaissent chez nous! ;)

Sonia Alain : C'est pourquoi je suis si contente de retravailler sur mes trois premiers romans et de retrouver Anne et Joffrey. ^_^Oui, c'est exact! Ils deviennent ensuite réels pour vous... :-)

Céline Boisjoly : Exactement!

  • Céline Boisjoly : Pour ma dernière question, est-ce que les contacts par Facebook avec tes lecteurs sont importants pour toi?

Sonia Alain : Ça me fait toujours chaud au cœur lorsque des lecteurs me demandent d'écrire de nouvelles histoires avec mes personnages, car ils veulent encore les avoir avec eux.

  • Céline Boisjoly : Oui! Ça prouve que tu as réussi à toucher les gens par tes livres!! J'ai lu Annabel et Max et je dois dire que c'est venu me chercher. Je n'ai jamais été aussi inquiète pour Annabel, tellement que je n'osais plus continuer à lire!! ;)

Sonia Alain : Hi! Hi! Hi! "Annabel et Max" est vraiment particulier, car c'était une commande spéciale de ma maison d'édition et tout un défi à relever. Je suis bien contente du résultat.

Sonia Alain : Le contact par Facebook est vital! C'est un moyen fantastique pour communiquer directement avec eux, qu'ils soient du Québec, ou même de l'Europe. Il n'y a plus de barrières.

J'aime jaser avec mes lecteurs, répondre à leurs questions. C'est génial lorsque ceux-ci poste des photos.

  • Céline Boisjoly : Oh! Que oui! Tu as bien raison d'être fière!! :)

Sonia Alain : Merci

Céline Boisjoly : C'était ma dernière question Sonia!! Je suis super contente d'avoir pu jaser avec toi!! Tu es vraiment gentille et patiente.

Sonia Alain : Ça me fait plaisir, Céline! :-) Si tu as le goût de jaser à nouveau, n'hésites pas! :-)

Merci Lynda et Céline pour cette belle visibilité, et d'avoir pensé à moi! C'est très apprécié! :-)

Céline Boisjoly : Toi aussi Sonia! N'hésite pas à m'écrire si ça te tente de jaser que ce soit de livres ou de nos ados!! ;) Et, si jamais, que tu dois faire le taxi par Saint-Anicet n'hésite pas à venir faire un tour!!

Sonia Alain : D'accord! :-)

Sonia Alain : Je vous souhaite à toutes les deux un bel été! :-)

Un gros merci à Céline Boisjoly et à son invitée pour ce petit coup d’œil du côté de Sonia Alain.

Les Mille et une pages de L. & M.

Voir les commentaires

LES GARDIENS DES PORTES, TOME 1 : ABBYGAELLE

Publié le par Sonia Alain

LES GARDIENS DES PORTES, TOME 1 : ABBYGAELLE

par le blogue Au-delà des mots

Le 25 juillet 2016

Citation :

» Elle était sa rédemption, le souffle qui manquait dans son existence pour poursuivre, mais elle était aussi la cause de tous ses tourments. «

Ma critique :

Tout d’abord je tiens à remercier chaleureusement Madame Sonia Alain qui ma envoyer ce livre ! Ce fut pour moi un réel bonheur de le recevoir puisqu’il me faisait de l’œil depuis très longtemps ! Ce fut le petit coup de pouce qu’il me manquait pour me lancer dans les aventures des gardiens des portes !

Ce n’est plus un secret pour personne je suis une fan finie des histoires fantastiques ! Mais les gardiens des portes n’est pas seulement un roman où l’on voit apparaître des trucs insensés ! Nous y retrouvons des êtres surnaturels tels que des métamorphes, des loups-garous et des démons ! Mais à travers des légendes et des histoires entourant la Gaspésie l’auteure nous amène dans un tout autre monde. Un autre gros point positif a cette histoire ! La Gaspésie et tout ce qui l’entoure est un paysage magnifique, y étant déjà allé dans ma jeunesse j’ai pu facilement mettre une image sur certains passages et j’ai vraiment adoré ! Entre l’ombre et la lumière et à travers Abbygaelle et ses compatriotes nous passons d’une époque à l’autre découvrant des réalités dont on n’entend pas assez souvent parler mais aussi de légendes qui nous laissent dans le questionnement… et si c’était vrai ?

Abbygaelle n’a aucune idée de ce qui se prépare pour elle, mais elle court un grand danger, Hadrien, son père accompagné de Marcus, Daphné, Maximien et Andenora n’ont pas organisé cette petite rencontre pour rien ! Abbygaelle aura des choix à faire et devra passer à travers certaines épreuves ! Qu’adviendra-t-il d’elle ? Fera-t-elle les bons choix, réussira-t-elle à faire face à sa destinée et à ce qu’elle est réellement ? Toutes ces personnes autour d’elle ne lui veulent-ils que du bien ? Peut-elle réellement leur faire confiance ?

Parsemé d’érotisme et de romantisme ce livre n’est définitivement pas un livre jeunesse ! Entre Marcus et Abbygaelle il se passe quelque chose de très sensuel, et chacun de leur côté ils ont un peu de mal àcomprendre pourquoi au départ.Quoiqu’habituellement je ne suis pas du genre à lire ce genre de roman j’ai bien aimé ce petit côté « brulant » de l’histoire,ça m’a sortie par moments de ma zone de confort et je ne peux pas dire que je n’ai pas apprécié! Moi qui a adoré tout ce qui tournait autour de l’histoire des loups dans la série Twilight , j’ai bien aimé découvrir un peu plus tout ce qui touche la hiérarchie de la meute, mais aussi l’imprégnation envers le sexe opposé! Comme je suis une éternelle amoureuse de Jacob et qu’en plus l’acteur qui l’incarnait était loin de me déplaire j’ai bien aimé pouvoir m’imaginer ce bel adonis à la place de Marcus

Bon trêve de plaisanterie ! De l’action, des questions sans réponses et de l’amour voilà ce qui nous guide en parcourant les pages, heureusement la fin ne nous laisse pas sur notre faim !

Finalement Sonia Alain a une écriture splendide ! Surtout dans les passages plus chauds de l’histoire, elle a su démontrer toute l’électricité qui passait entre nos deux héros ! Je n’ai aucune difficulté à croire que son nouveau livre : Annabel et Max adultes consentants sera un énorme coup de cœur pour les adeptes de genre érotique !

Les gardiens des portes est le genre de livre que je verrais être porté au grand écran ! J’ai vraiment aimé l’histoire et je ne suis aucunement déçue de pouvoir poursuivre ma lecture avec les 2 prochains tomes qui m’attendent ! Il me tarde de connaître Alicia et Amélie, ces deux filles qui ont l’air bien différentes d’Abbygaelle mais qui semblent avoir un point en commun avec elle ! Je suis très impatiente de découvrir leurs histoires !

Ma note :

5 étoiles

Au-delà des mots

Voir les commentaires

Les gardiens de portes - T1 - Abbygaelle

Publié le par Sonia Alain

Les gardiens de portes - T1 - Abbygaelle

par le blogue Au boulevard du livre

Le 20 juillet 2016

Mon avis

Le prologue, avec seulement quelques phrases, nous met tout de suite dans une ambiance mystérieuse et nous donne envie d'en savoir plus. La façon dont l'histoire est amenée, en parlant de la vie en général et des légendes qu'elle recèle, est original et m'a intriguée aussitôt.

Les personnages sont tous différents, autant qu'ils sont. Lucarius est sadique et sauvage, ce qui est tout à fait normal pour un adepte du satanisme. Daphnée amène une belle paix au sein du clan, elle est attentive et douce. Marcus semble sombre et mystérieux, presque inatteignable. Il est loin d'être parfait et a son lot de démons à affronter. Quant à Abbygaelle, on côtoie une jeune femme qui se retrouve un peu l'abandon. Elle seule ne comprend pas ce qui est entrain de se passer dans sa vie et se sent dans un grand flou. On la voit perdre pied et on s'émeut de la force et de la détermination qu'elle dégage. Les personnages sont bien sentis et leur histoire nous bouleverse, même dans le cas de Marcus qu'on a plus de difficulté à cerner. Mais le barrage finit par céder et lorsque nous connaissons son histoire nous sommes entraînés dans un tourbillon de sentiments. Et ne vous inquiétez pas, au court de la lecture on arrive à comprendre chacune des réactions et des attitudes de nos personnages.

Pour ce qui est de la plume de Sonia Alain, les descriptions sont bien dosées : juste assez pour nous installer dans le décor et pour que l'on s'imprègne de l'endroit. De plus, elle a su maintenir le suspense du début à la fin avec une chasse à l'homme qui amorce un décompte : vous ferez face à des poursuites, des meurtres, du sang, de la confusion, et plus encore.

Dans ce récit, le monde réel et celui des esprits se mélangent, le passé et le présent s'entrecroisent. L'auteure a su maîtriser avec perfection ce voyage entre deux dimensions. Elle a su me faire basculer d'un monde à l'autre avec une facilité déconcertante, en nous intégrant de jolis pans historiques. Ces moments surgissant du passé pouvaient sembler tellement réels que nous pourrions nous y confondre nous-même. Le ressenti est là, autant par nos émotions que par celles d'Abbygaelle.

La fin est à l'image du roman : elle joue entre deux. Elle boucle bien l'histoire et met un terme final à la situation, tout en nous laissant une ouverture sur ce que le prochain tome nous offrira.

Ce fût une belle découverte. Cela faisait déjà un bout que j'avais envie de le lire, et je suis bien contente de l'opportunité qui m'a été offerte. Je n'ai qu'un regret : que la présence du papa se soit un peu estompée en cours de route. Leur lien semblait fort et j'aurais aimé voir plus de la présence paternelle vers le milieu et la fin des événements. Outre ça, j'ai bien aimé ma lecture et je la suggère à ceux qui aiment le fantastique et l'histoire avec une dose de romance qui sort de l'ordinaire.

Merci à Sonia Alain pour ce partenariat

Au boulevard du livre

Voir les commentaires