Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Annabel et Max : Adultes consentants

Publié le par Sonia Alain

par Kate, du blogue Folies Livresques

Le 17 novembre 2016

 

Encore une fois Sonia Alain nous démontre son immense talent pour nous faire vivre une multitude d'émotion avec cette  histoire des plus particulière. Dans un tout nouveau style, elle réussit avec brio à nous subjuguer avec son style d'écriture qu'elle adapte magnifiquement  à ce roman érotique assez dur et bouleversant. Rien à voir avec 50 nuances de Grey.

Effectivement dans ce récit, on voit toute l'ampleur de la supercherie et de la manipulation que Nathan utilise pour amener Annabel au bord du précipice. Bien que ça soit un roman érotique, ici, tous les moyens sont bons pour parvenir à son but. Rien de doux dans ce roman ou le sadisme est au rendez-vous. Toutefois, l'auteur amène toute l'horreur de la situation d'une façon si bien contrôler par sa plume qu'on est en mesure de l'accepter malgré le tsunami d'émotions qui déferlent. On est complètement chamboulé et déconnecté de la réalité lorsqu'on se plonge dans cette lecture tellement elle est prenante. On ne peut penser à rien d'autre qu'aux personnages auxquelles on s'attache presque automatiquement.

Annabel est particulièrement intéressante étant douce, innocente, mais ayant une force et un caractère insoupçonné. Elle nous surprend continuellement et on ne s'ennuie jamais avec elle. L'histoire est très bien amenée et c'est très difficile d'arrêter notre lecture, car nous voulons absolument savoir jusqu'où va aller cette histoire.

L'auteure réussit à nous embarquer et à nous faire vivre son roman. On est totalement impliqué et c'est pour cette raison qu'on vit autant d'émotions ... on y croit et c'est la beauté de l'écriture de Sonia Alain. Une superbe lecture qui m'a profondément choquée,  subjuguer et transporter. Laissez-vous tenter, vous ne serez pas déçus.

 

Folies Livresques

Voir les commentaires

"D'amour et de haine" Une nouvelle série de Sonia Alain

Publié le par Sonia Alain

Journal Le Suroît régional | par Mona Rochon | Le 16 novembre 2016 | http://online.flipbuilder.com/dxff/vxit/#p=9

Journal Le Suroît régional | par Mona Rochon | Le 16 novembre 2016 | http://online.flipbuilder.com/dxff/vxit/#p=9

Voir les commentaires

D'amour et de haine, tome 1 : quand tout bascule

Publié le par Sonia Alain

par le blogue Chroniques Livresques

Le 11 novembre 2016

 

Ma Chronique

Je suis avec assiduités les sorties de Sonia Alain, parce que j'aime beaucoup son style d'écriture et parce qu'elle arrive toujours à me faire envie. Cela ne manque pas avec cette nouvelle série dont la couverture de ce premier tome est vraiment très belle. Elle représente très bien la situation, entre le poing serré, le lac, la douceur et la force de la jeune femme. Je tiens à la remercier pour l'envoi de son livre, il va rejoindre tous ceux que j'ai déjà d'elle.

Dès le départ, nous avons quelques informations concernant le Titanic et son destin tragique. Et nous suivons ce qui va se produire sur l'Empress of Ireland. Le naufrage emportant la plupart des voyageurs, laissant quelques rescapés dans l'eau glacée. Adélaïde en fait partie. ce voyage qui devait l'amener à un destin meilleur que celui qu'elle vit, va la plonger dans un profond désespoir. La mort de ses compagnons de voyage la fait souffrir. Son mental ainsi que son physique a pris, mais ce n'est que le début. Son arrivée chez des amis de sa tante passe plutôt inaperçu. Sauf que l'arrivée d'Aidan va lui rappeler le naufrage : il fait partie de ceux qui les ont sauvés. Tant de cris ancrés dans son esprit, tant de morts, va-t-elle réussir à s'en sortir ?

J'ai vécu le naufrage avec les personnages. L'auteur arrive à nous intégrer dans le récit. Le décor, les pensées, les cris, les scènes, le langage, tout est en place de manière à ce que nous nous retrouvions dans le paquebot. Le moment le plus dur donne des frissons de terreur et d'angoisse. Impossible de ne pas ressentir la peur de chacun. Le drame est difficile à gérer pour tout le monde. Ceux qui sont sur le paquebot voient leur vie défiler devant leur yeux. Les appels aux secours qui sont entendus. Mais les secours qui sont si loin... Aidan fait partie de ceux qui vont tout faire pour aider les survivants. La vision d'horreur n'est épargné à personne. Cette première scène du livre est tragique, mais nécessaire pour donner un sentiment d'insécurité à Adélaïde qui va la poursuivre longtemps.

Ce n'est pas qu'une romance historique car à un moment donné le bonheur aurait pris son chemin pour les personnages principaux. Les trahisons, les espions, il s'agit de la guerre de 1914 qui débute en Europe. Cette guerre qui fait des vagues, qui a besoin du soutien des forces alliées. Des expérimentation, des complots, des combats, tout ce qui attrait à la guerre est incorporé de façon subtile à l'histoire.

Le titre est parfaitement trouvé, il convient du début à la fin du livre. J'ai ri et pleuré en même temps que les personnages. Les recherches de l'auteur sont impressionnantes, elle va jusque dans les moindres détails, récupérant les noms de vraies personnes qui se trouvaient sur l'Empress. Tout est vraiment intense, les détails, les divers accidents, les émotions telles que l'angoisse qui perdure du début à la fin. Des ombres de bonheur se profilent, rapidement étouffées par les ennuis et le passé qui poursuit Aidan.

Entre les deux c'est fusionnel, explosif et malsain. Ils donnent l'impression de ne pas pouvoir vivre l'un sans l'autre et pourtant les événements font qu'ils ne doivent pas s'approcher. Les convenances se doivent de rester telles qu'elles doivent être. Adélaïde est une femme forte. Les drames qui la poursuivent sans compter tout ce qu'elle va vivre est très intense. Très peu d'hommes ou de femmes auraient réussi à survivre en restant plutôt indemne. Car même si sa santé mentale est parfois défaillante, son physique arrive à surprendre. Et parfois c'est l'inverse. Elle a déjà survécu à plusieurs "drames" avant d'arriver sur ses terres. Sa réputation a été mise à mal et la mort la côtoie si souvent. Aidan n'est pas celui que l'on croit. Il fallait bien s'en douter avec Sonia comme auteur qu'il y avait des anguilles partout. Je n'en dirais pas plus, car il faut le découvrir et encore, je reste persuadé qu'il reste des choses à apprendre sur lui.

Les personnages sont travaillés comme tout le reste d'ailleurs. Le naufrage de l'Empress of Ireland n'est pas que le premier naufrage du livre. Adélaïde va l'apprendre à ses dépends. De la jeune femme de la haute société à celle que nous retrouvons à la fin, le chemin est considérable. D'autres protagonistes sont intéressants. Je pense d'abord à Lady Reford, l'amie de la tante d'Adélaïde. Elle est très proche des convenances, n'aimant pas qu'on la contredise, mais elle est généreuse et très compréhensive. Son mari m'a fait sourire à plusieurs reprises. Emily est une jeune femme qui va aider notre héroïne à se sentir mieux dans ce panier de crabe surtout lorsque les mégères font leur office.

En conclusion, j'ai adoré du début à la fin. J'ai tremblé et versé ma petite larme par moment. Une romance historique qui n'est pas toute rose. Des personnages qui nous font vibrer, des détails surprenant, des émotions intenses. J'ai vraiment hâte de découvrir la suite !

Coup de cœur

Chroniques Livresques

Voir les commentaires

Lancement de ma série "D'amour et de haine"

Publié le par Sonia Alain

Le 12 novembre 2016 à la bibliothèque de Saint-Lazare | Avec la visite de Guy D'Astous, un passionné de l'Empress of Ireland et grand collectionneur
Le 12 novembre 2016 à la bibliothèque de Saint-Lazare | Avec la visite de Guy D'Astous, un passionné de l'Empress of Ireland et grand collectionneurLe 12 novembre 2016 à la bibliothèque de Saint-Lazare | Avec la visite de Guy D'Astous, un passionné de l'Empress of Ireland et grand collectionneur
Le 12 novembre 2016 à la bibliothèque de Saint-Lazare | Avec la visite de Guy D'Astous, un passionné de l'Empress of Ireland et grand collectionneurLe 12 novembre 2016 à la bibliothèque de Saint-Lazare | Avec la visite de Guy D'Astous, un passionné de l'Empress of Ireland et grand collectionneur
Le 12 novembre 2016 à la bibliothèque de Saint-Lazare | Avec la visite de Guy D'Astous, un passionné de l'Empress of Ireland et grand collectionneurLe 12 novembre 2016 à la bibliothèque de Saint-Lazare | Avec la visite de Guy D'Astous, un passionné de l'Empress of Ireland et grand collectionneurLe 12 novembre 2016 à la bibliothèque de Saint-Lazare | Avec la visite de Guy D'Astous, un passionné de l'Empress of Ireland et grand collectionneur

Le 12 novembre 2016 à la bibliothèque de Saint-Lazare | Avec la visite de Guy D'Astous, un passionné de l'Empress of Ireland et grand collectionneur

Voir les commentaires

D'amour et de haine - T1 - Quand tout bascule - Sonia Alain

Publié le par Sonia Alain

par Cynthia, du blogue Au boulevard du Livre

Le 11 novembre 2016

 

Mon avis

Ce roman historique se déroule en 1914. J'ai bien aimé le prologue qui nous situe bien l'époque, l'emplacement, ainsi que les données exactes de ce malheureux naufrage. Du haut de ses vingt-trois ans, Adélaïde est une grande voyageuse et cette fois-ci elle s'engage sur l'Empress of Ireland. Elle croisera de véritables personnages ayant réellement entrepris la traversée: Mabel Hackney et Laurence Irving, Sir Henry Seton-Karr, Capitaine Kendall, William Clark. Que de recherches de la part de l'auteure! J'en ai moi-même effectuées pendant ma lecture avec les noms des personnages. Les découvertes que j'ai faites ce sont retrouvées plus qu'intéressantes, plusieurs m'ont même subjuguée. Ces détails véridiques nous font prendre conscience de l'ampleur de ce drame et le récit ne peut faire autrement que de nous prendre aux tripes.

L'anxiété monte crescendo vis-à-vis la catastrophe qu'on sent venir à grands pas. Lors de la description du bouleversant accident, l'auteure a su recréer une ambiance alarmante, terrifiante. La description des sentiments est tellement intense que le ressenti des personnages mélangé à l'angoisse m'ont fait pleurer: cette peur que l'on partage avec eux nous fait inévitablement verser des larmes. Avec l'écriture de Sonia Alain, il est facile de tout imaginer et l'ampleur du drame est tellement grande qu'on ne peut pas faire autrement que de ressentir, à notre tour, de vives émotions. On entre totalement dans la tête des personnages, surtout celle d'Adélaïde, et le désespoir, l'urgence, l'amplitude de la situation et la crainte étreignent notre être au complet.

Comme nous le savons déjà, notre chère Adélaïde garde la vie sauve, mais le passé nous rattrape toujours peu importe jusqu'où l'on fuit. Et malheureusement pour elle, l'Empress of Ireland ne sera pas le dernier drame auquel elle sera confrontée. J'admire son cran, sa grande force intérieure, ainsi que sa soif de vivre. Sa capacité à relever la tête et à affronter les tempêtes est grandiose. On rencontre aussi une panoplie de personnages. Émily est une petite boule d'énergie. Avec son exubérance, elle ajoute une petite étincelle à l'ambiance. Lady Elsie Reford est une grande dame compréhensive, d'une grande générosité et empreint d'une belle douceur. Adélaïde a une chance inouïe de l'avoir près d'elle lors de cette dure épreuve. Il y a aussi Lady Elizabeth Hawkins qui vous mettra surement les nerfs en boule: vous voudrez sans aucun doute la rembarrer. Et il ne faut pas oublier Aidan, cet homme à l'humeur changeante, un peu difficile à comprendre. Par contre, plus le récit avance et plus on en apprend sur son passé: cela explique bien des choses au niveau de son comportement. Entre ce dernier et Adélaïde, il y a un jeu du chat et de la souris, une relation ponctuée d'amour et de haine. Tellement instable, peut-être même un peu trop, que je ne savais même plus si j'avais finalement envie qu'ils finissent ensemble ou pas. Mais d'un autre côté, cette ambivalence leur donne aussi un côté humain. Et au travers de toute cette agitation, l'auteure respecte les traditions et les comportements sociaux. Elle réussit bien à nous faire revivre cette époque.

Le drame du naufrage reste en trame de fond, présent tout au long du roman. Adélaïde développe évidemment des séquelles et donc des peurs en lien avec ce qu'elle a vécu. Alors même si le drame ne fait que le 1/4 du roman, il nous reste en tête jusqu'à la fin, prêt à ressurgir du passé à n'importe quel moment. Des personnages vrais, sentis, fragiles, mais forts tout à la fois. Des émotions intenses et poignantes, voilà ce que nous sert Sonia Alain dans ce premier tome.

Merci à Sonia Alain pour la gamme d'émotions vécue.

Note : 4/5

Au boulevard du Livre

Voir les commentaires

Chronique : Annabel & Max : Adultes consentants

Publié le par Sonia Alain

par Clarisse, du blogue Nos lectures, nos passions

Le 11 novembre 2016

 

Mon avis :

Je ne m’attendais pas à être aussi happée par un roman pour lequel j’ai mis plusieurs mois à me décider à l’ouvrir. Piquée par la curiosité de savoir de quoi il ruisselle, j’avais accepté quand l’auteur m’en avait proposé sa lecture. Pourtant, une fois en mains, j’ai eu un mal fou à me lancer. Pourquoi tant d’hésitation ? Je n’en sais rien, je n’ai aucune excuse car ce roman est de la dynamite en barre !

Un livre scandaleusement addictif !

Je découvre le nouveau style d’écriture de Sonia Alain qui cette fois crée un roman bouillant à souhait, loin de son univers paranormal qui comptait des notes de romance dans sa saga « Les gardiens de l’éternité » qui fut un coup de outre atlantique l’année passée.

Je retrouve sa plume puissante, pure et troublante avec ses scènes de sexe explicites et brûlantes. J’étais aux premières loges pour ressentir chaque émotion qui submerge chacun des protagonistes dans cette romance érotique assez noire de haute qualité !

En effet, avec des mots tendres ou crus, Sonia Alain nous entraîne dans une passion sombre allant de surprise en stupéfaction, je ne m’attendais pas à accrocher autant et à me laisser bercer par les extravagances de nos héros. Leur besoin de renouveau dans leur idylle a su me guider tout au long de ma lecture, qui de termine avec un Wow sur mes lèvres.

Prenez garde, au-delà de l’érotisme, il y a bien une intrigue qui se tisse doucement au fil des pages que l’on tourne. Ne pensez pas juste découvrir un homme et une femme qui cherchent seulement à pimenter leur amour. C’est bien plus complexe que cela, ne vous focalisez pas sur la surface de l’iceberg, ce qui est immergé compte d’intenses rebondissements qui feront éclore  certaines vérités à vous en glacer le sang.

Merci à l’auteur pour ce service presse, je me suis régalée, un nouveau coup de que j’ajoute à son palmarès.

Note : 10/10

Coup de cœur

Nos lectures, nos passions

Voir les commentaires

Une belle critique sur "Annabel et Max, adultes consentants"

Publié le par Sonia Alain

Une belle critique sur "Annabel et Max, adultes consentants" au début de la vidéo | Point lecture #36 d'Amandine, la booktubeuse d'Amandine love reading

Voir les commentaires

LES GARDIENS DES PORTES Abbygaelle de Sonia Alain

Publié le par Sonia Alain

par Georges, du blogue Les avis de Georges

Le 5 novembre 2016

 

Mon premier ressenti :

Une couverture qui plaît dès le premier coup d'oeil. Elle est empreinte de mystère et pourtant me parle. On y voit clairement du fantastique. Ce loup dans la brume est majestueux. Cette couverture m'attire beaucoup et je sens que je ne vais pas m'ennuyer dans ma lecture. Je suis impatient.

Mon avis :

Abbygaelle est une jeune femme en danger mais elle ne le sait pas encore. Tout comme elle ne connaît pas ses véritables origines. Son père n'a jamais voulu, pour la protéger, lui dire qu'elle fait partie d'un clan de métamorphes.

Lucurius est un métamorphes qui est passé du mauvais côté, il tente depuis toujours de faire ouvrir un passage entre les deux-mondes afin de libérer Abadon et ses anges déchus.

Aujourd'hui, suite aux meurtres par Lucurius de plusieurs jeunes femmes du clan en tentant d'ouvrir la brèche, la décision est prise de protéger Abbygaelle. Hyménée, l'ancienne du clan, décide que cette tâche incombera à Daphnée, Maxime, Florien et Marcus le chef du clan. Mais cette première rencontre ne va pas se dérouler comme prévu. Abbygaelle se sent mal en présence de Marcus. Mais pourquoi la présence de Marcus l'indispose? Est-il vraiment celui que l'on croit? Qui est Lucurius? Pourquoi sait-il beaucoup de choses sur Marcus ? Abbygaelle parviendra-t-elle à échapper au triste sort que lui réserve Lucurius? N'hésitez pas à découvrir ce fantastique roman pour tout savoir.

Que dire si ce n'est que j'ai tout simplement : Adoré!!!

Enfin un roman fantastique qui ne parle pas de loups-garous, vampires, zombies mais de métamorphes.

Métamorphes, késako? Il s'agit simplement d'êtres, ici des humains, qui ont la capacité de modifier leur apparence physique, dans ce cas il s'agit d'animaux. Marcus est le seul métamorphe à pouvoir se modifier en plusieurs animaux différents.

Dès le début, j'ai été happé par cette histoire très originale. Le prologue nous met déjà dans l'ambiance et les premières bases sont posées. Dès lors nous nous posons mille questions qui trouveront des réponses au fil de la lecture. Lecture très fluide et captivante.

Les sentiments des personnages sont tellement bien décrits qu'ils nous arrivent de les ressentir. J'ai pris plaisir à aimer et détester certains personnages. j'ai rêvé éveiller, j'ai pu sans problème réussir à imaginer certaines scènes.

Sonia Alain est parvenu à me faire voyager dans son Québec, j'avais l'impression de m'y retrouver et cela donne vraiment envie de découvrir cette province.

On sort tout chambouler de cette lecture. Et pourtant j'en redemande.

Je ne connaissais pas cette auteure et bien je peux vous dire que je suis conquis. Savoir mélange avec une telle dextérité de la romance et du fantastique, ce n'est pas donné à tout le monde. Et là c'est franchement réussi. Plus qu'une chose à faire lire la suite avec impatience.

Les avis de Gorges

Voir les commentaires

D'amour et de haine, tome 1 - Quand tout bascule de Sonia Alain

Publié le par Sonia Alain

par le blogue Les chroniques de Passy

Le 31 octobre 2016

 

Un mot sur la couverture

Une fois de plus, le/la graphiste de chez Ada a fait un travail incroyable pour réaliser une couverture aussi belle et le tome deux est tout aussi beau.

Mon avis

Si je ne connaissais pas l'auteure Sonia Alain, je pourrais facilement croire que ce livre a été écrit au début du siècle passé, c'est bluffant. Elle a fait un superbe travail pour arriver à si bien reproduire le langage et les coutumes de cette époque, mais avec sa touche personnelle en ce qui concerne les scènes de rapprochement.

Sonia Alain a également dû faire beaucoup de recherches pour rendre la scène du naufrage du paquebot Empress of Ireland la plus réaliste possible. D'ailleurs, certains des personnages du roman étaient vraiment présents au moment du drame. J'ai trouvé cette scène très réussie.

Cette tragédie de l'ampleur du Titanic est mal connue, car elle a été peu médiatisée. Sur les 1057 passagers se trouvant à bord, seules 465 personnes survécurent. Le bateau coula en seulement 14 minutes.

Ce drame met en scène la rencontre entre Adélaïde et Aidan, les personnages principaux du roman. Tout au long de l'histoire, ceux-ci vont être attirés l'un vers l'autre, mais ne pourront pas s'empêcher de se repousser mutuellement. Je n'ai jamais vu un titre de roman si bien coller à l'histoire.

En bref, cette romance historique palpitante m'a fait voyager à une époque pas si lointaine et pourtant si différente de la nôtre.

Les chroniques de Passy

Voir les commentaires

D’amour et de haine tome 1, Quand tout bascule de Sonia Alain, un roman d’amour à saveur historique, qui nous fait passer par une belle gamme d’émotions!

Publié le par Sonia Alain

par Shirley, site Info-culture.biz

Le 31 octobre 2016

 

Le roman d’amour à saveur historique, D’amour et de haine tome 1, Quand tout bascule de Sonia Alain est en librairie. Pour les amateurs de romantisme, ce livre est une lecture tout indiquée!

L’histoire qui nous est racontée, dès le début est captivante, surtout du fait que ça se passe à bord de l’Empress of Irelan, ce paquebot qui fit naufrage dans les eaux du Fleuve Saint-Laurent. De partir d’un fait historique véridique pour créer une histoire de fiction, c’est une bonne manière de donner de la crédibilité à ce qu’on raconte. De plus, l’auteure, avec sa plume très raffinée et imagée, nous permet de nous faire sentir partie intégrante des événements et nous donne le goût suivre avec beaucoup d’intérêt la tentative de survie de ces passagers alors que le bateau s’enfonce vers les fonds du Fleuve.

Ensuite, le roman se transforme en histoire d’amour, en jeu du chat et de la souris, en poursuite entre les bons et les méchants, bref, une série de moments d’actions et quelques moments de frissons d’excitations s’alternent dans ce roman d’amour, alors que le destin d’Adélaïde semble se lier constamment à celui de Aidan, qu’elle ne cesse de trouver sur son chemin de vie.

Personnellement, le personnage de Adélaïde ne me rejoint pas beaucoup, avec sa candeur, sa fragilité, sa naïveté, sa peur constante de ce que les gens vont penser. Mais il est certain aussi que ce livre se passe au début des 1900, alors que les riches Britanniques sont tous empreints de convenances, de règles à suivre, de gestes de bonnes séances à respecter, ce dont l’auteure décrit très bien dans son histoire, et cela fait en sorte que l’on peut se transposer dans cette époque et voir comment les gens y vivaient et comprendre le comportement d’Adélaïde.

Ce roman est des plus intéressants à lire d’abord et avant tout, à cause de la plume de Sonia Alain. Elle sait créer dans l’imaginaire de son lectorat,  un savant mélange de scènes chaudes et érotiques,  tout en ajoutant des moments d’actions captivants. Ainsi, le lecteur passe par une belle gamme d’émotions à tout moment, si bien qu’il ne s’ennuie jamais pendant ses plus de 450 pages. Avec une imagination aussi fertile, on peut penser que le tome 2 La trahison, qui est également en librairie, sera tout aussi palpitant que le premier.

Info-culture.biz

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>