Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qu'est-ce qu'un gerfaut?

Publié le par Sonia Alain

Qu'est-ce qu'un gerfaut?

Depuis la sortie de mon premier roman "Le masque du gerfaut", on me demande souvent ce qu'est un gerfaut.

Un gerfaut est un faucon magnifique, qu'on retrouve essentiellement dans l'hémisphère nord. C'est un faucon majestueux, très prisé. Lorsqu'il est en vol, on peut apercevoir un damier sur le dessus de ses ailes.

Voir les commentaires

Une chronique sur Le Globe

Publié le par Sonia Alain

Une chronique sur Le Globe

Par Sonia Alain, Le Globe

Le 15 juillet 2013

Littérature jeunesse – Petit guide intéressant de Solène Bourque

Un outil très utile pour les parents, mais aussi pour les éducatrices et les enseignants.

Allégories pour les petits et grands défis de la vie

Une « allégorie » est une histoire fictive à caractère moral, doté d’un personnage symbolique.

Vous retrouverez à l’intérieure de ce livre de belles petites histoires toutes simples conçues de façon à aider les enfants à surmonter les difficultés qu’ils rencontrent, puis à trouver des solutions. Ces histoires reflètent très bien leur réalité quotidienne. Pour faciliter l’approche avec les enfants, l’auteure utilise principalement des personnages non humains (ex. : ours, oiseau, etc.), de façon à mettre l’emphase sur les traits de personnalité, ainsi que les émotions.

La liste des sujets qui y sont abordés :

  1. Les situations familiales : Accueillir un nouveau bébé au sein de la famille/ Délaisser un objet transitionnel/ Facilité l’intégration à la garderie ou la séparation parent-enfant/ Mieux s’abandonner au sommeil/ L’apprentissage du partage/ Être enfant unique/ Les avantages de mieux s’alimenter/ Surmonter la rivalité fraternelle/ Obtenir de l’attention positivement/ Changer de maison/ Mieux vivre la séparation des parents/ Faire face au deuil
  2. Les défis personnels et relations avec les pairs : Apprendre à ralentir le rythme/ Mieux contrôler sa colère/ Vaincre sa timidité/ Améliorer sa tolérance à la frustration/ Développer la confiance en soi/ Respecter une routine/ S’outiller face aux moqueries et à l’intimidation

Voici un extrait :

« Les enfants adorent qu’on leur raconte des histoires! À travers les contes, ils s’évadent dans un monde imaginaire où tout peut arriver, tout en demeurant convaincu que l’histoire finira bien. Ils y rencontrent aussi des personnages bons ou méchants auxquels ils s’identifient et à travers lesquels ils comprennent peu à peu les notions de bien et de mal. À travers les personnages imaginaires auxquels ils s’identifient, les enfants apprennent à résoudre leurs conflits intérieurs et à surmonter leurs angoisses inconscientes. »

Allégories pour les petits et grands défis de la vie, Solène Bourque, Éditions de Mortagne, 2011

Pistes d’utilisation de l’auteure

Comment les adultes peuvent-ils utiliser votre recueil?

L’adulte, parent ou éducateur peut choisir de lire une histoire sur un thème qui correspond à la difficulté du moment avec l’enfant ou encore de lire n’importe laquelle des histoires, simplement pour susciter des réflexions ou une discussion. Il n’est pas nécessaire de dire à l’enfant qu’on lui lit une histoire pour l’aider, le travail de l’allégorie se fait tout seul, au fil de la lecture, alors que l’enfant vit un processus d’identification au personnage principal, au défi qu’il y vit et aux solutions qui s’amènent à lui.

Si l’enfant maîtrise bien le langage, faites une pause durant la lecture de l’allégorie, juste au moment où la situation semble sans issue pour le personnage principal. Profitez-en pour demander à l’enfant s’il a une idée de ce que ce personnage pourrait faire pour s’en sortir. Est-ce qu’il aurait des solutions à lui proposer? Valorisez ses idées intéressantes (« c’est une idée géniale ça, je crois que Luka le petit lion aimerait bien l’essayer! »), questionnez celles qui le sont moins (« est-ce que tu crois que ce serait quelque chose de possible? »). Cela l’aidera à faire appel à ses propres ressources en cas de difficulté semblable. Des petites « bulles » de questions ou réflexions vous sont d’ailleurs proposées dans chacun des contes qui suivent. Cela vous donnera des idées afin d’approfondir l’histoire avec l’enfant.

Pourriez-vous nous donner des idées d’activités à faire avec les enfants?

Il est possible de créer une allégorie avec les enfants, soit par écrit, soit de façon spontanée, en utilisant des toutous ou des marionnettes. On peut aussi faire de courtes mises en situation sous forme de jeu interactif, en demandant par exemple à l’enfant ce qu’il pourrait dire au toutou ou à la marionnette qui vit une difficulté, pour le rassurer.

On peut aussi demander à l’enfant de dessiner comment il se sent face à une difficulté. De construire avec lui une « boîte à colères ou à peines » dans laquelle il pourra mettre ses dessins reliés aux émotions négatives qu’il vit. Ça l’aidera de comprendre qu’il a un espace pour vivre ces émotions difficiles de façon acceptable et sans jugement.

Quelles sont les étapes à suivre?

On met d’abord en situation notre personnage : où habite-t-il? Quelle est sa situation familiale? Quels sont ses goûts, intérêts? Comment est sa personnalité?

Viennent ensuite la perturbation et le déséquilibre, moment où la difficulté surgit, puis où les émotions vécues prennent toute la place.

Par un petit personnage magique ou extérieur à la situation arrivent des pistes de solutions qui vont ensuite amener l’histoire vers un dénouement heureux où la difficulté est surmontée.

Pour suivre l’auteure, vous pouvez la retrouver sur :

Liste des parutions de l’auteure :

  • 100 trucs pour les parents des tout-petits, Solène Bourque et Sophie Rondeau, Éditions de Mortagne, 2010
  • 100 trucs pour les parents d’enfants de 6 à 12 ans, Solène Bourque et Sophie Rondeau, Éditions de Mortagne, 2012
  • Petit Loup entre à l’école, Solène Bourque, Éditions Midi Trente, 2012
  • Laisse-moi t’expliquer les allergies alimentaires, Solène Bourque et Martine Desautels, Éditions Midi Trente, 2012

Bonne lecture!

Le Globe

Voir les commentaires

Le tome 2 de "L'amour au temps de la Guerre de Cent Ans" annoncé en France

Publié le par Sonia Alain

Le tome 2 de "L'amour au temps de la Guerre de Cent Ans" annoncé en France

Une très belle surprise m'attendait ce matin!

En effet, "Evene.fr", le site web français consacré à la culture appartenant au groupe "Figaro" en France, a annoncé le tome 2 de "L'amour au temps de la Guerre de Cent Ans" dans sa rubrique livre.

J'étais très contente de cette belle visibilité!

Cependant, il y a juste un petit mélange. On retrouve le résumé du tome 1 avec l'image et le titre du tome 2. ;-)

Evene.fr

Voir les commentaires

Lecture de la semaine : Le masque de Gerfaut

Publié le par Sonia Alain

Lecture de la semaine : Le masque de Gerfaut

Par Catherine Bourgault, Mes lectures (blogue personnel)

Le 5 juillet 2013

Mes commentaires :

On m’avait chaudement recommandé Le masque de Gerfaut comme étant LE meilleur livre de romance de l’année. Oui, ce n’est pas nouveau, j’adore la romance. J’adore aussi Sonia Alain qui a toujours un beau sourire ou un petit ricanement mignon quand je la croise dans les salons du livre. Par contre, je n’aime pas particulièrement les romans où l’on se perd dans les détails historiques. Hé! bien, bravo à Sonia, car j’ai été grandement impressionné par la plume de ma douce collègue.

Il y a longtemps que je n’avais pas lu un livre aussi prenant. En terminant Le masque de Gerfaut, j’ai eu besoin de quelques jours pour m’en remettre! J’étais incapable de lire autre chose.

Tous les lecteurs trouveront leur compte dans cette œuvre, parce que oui, c’est toute une œuvre. On y retrouve de l’action, une belle histoire d’amour, de l’aventure et un côté historique en trame de fond. Tout est bien dosé.

Par-dessus tout, il y a Joffrey, le seigneur de Knox. Ce héros particulièrement touchant et troublant, qu’on arrive à aimer démesurément malgré ses revers. Cet homme que la courageuse Anne réussit à adoucir. La relation d’amour/haine à son meilleur.

À noter qu’à mon plus grand bonheur, vous pouvez retrouver ces personnages dans les deux tomes de L’amour au temps de la guerre de Cent Ans. Une saga que j’ai littéralement dévorée!

Blogue de Catherine Bourgault

Voir les commentaires

Une chronique sur Le Globe

Publié le par Sonia Alain

Une chronique sur Le Globe

Par Sonia Alain, Le Globe

Le 2 juillet 2013

Entrevue – Suspense policier et intrigue amoureuse de Julie Rivard

Un roman qui nous entraine dans un drôle de chassé-croisé…

La Pieuvre

Une intrigue policière très intéressante, avec un brin d’humour et de romantisme, ainsi qu’un langage très coloré. À l’inverse des romans policiers traditionnels, celui-ci se ramène plutôt à une organisation criminelle bien particulière… un gang de femmes, ce qui est plutôt inusité et rafraichissant. Vous découvrirez à travers ce récit, non seulement l’histoire d’Henrik, mais également celle plus légère de sa sœur Astrid. Un roman qui se lit très bien et qui est fort agréable à découvrir.

Henrik est perturbé par un syndrome de stress post-traumatique, et son univers bascule irrémédiablement le jour où son chef le met responsable de l’escouade mandatée pour démanteler le réseau de « La Pieuvre ». Ce qu’il avait pris au tout début pour une banale histoire de femmes se transformera peu à peu en véritable cauchemar. Si bien qu’il ne saura plus à qui il peut véritablement se fier… sans parler des complots qui se multiplient autour de lui.

Déjà ébranlé par un échec amoureux cuisant dont il ressort meurtri, Henrik se doit de faire face à ses responsabilités bien malgré lui. La façon dont il affrontera les épreuves qui se dressent sur sa route influencera le déroulement de son enquête. Au fur et à mesure que son investigation progresse, sa vision des choses se modifie, et fait ressurgir des démons du passé.

Que l’on soit policier, infirmière, responsable d’un milieu familial, ou même homme à tout faire, la souffrance demeure la même…

Voici un extrait

"Une fois à bord de sa jeep, il lui fallut de longues minutes d’inertie avant de penser à bouger. Il n’inséra même pas sa clé dans le contact. Il appuya plutôt la tête contre la vitre de sa portière, démuni devant la tournure des événements. Bien franchement, il n’avait qu’une seule envie : pleurer de rage et de désarroi.

Pour Henrik, l’escouade rimait à présent avec désastre."

La Pieuvre, Julie Rivard, VLB éditeur, 2013

Entrevue

D’où vous est venue l’idée d’une « gang de femmes » comme groupe organisé?

C’est une suite d’événements et de discussions. Il y a de nombreuses années, alors que je proposais un projet de série télé à un producteur, ce dernier m’a dit de changer mon parrain de la mafia en marraine. Heureusement que je ne l’ai pas écouté, car tous mes lecteurs et lectrices me disent que ç’aurait été une grave erreur. Mais l’idée est restée, puis s’est modifiée et enfin façonnée tranquillement pas vite dans mon esprit… Par la suite, j’ai dû effectuer une recherche sur les membres féminins de gangs de rue pour un article de magazine. Finalement, lors d’une discussion avec l’une de mes secrétaires au travail, elle a soulevé la question des femmes-chefs de groupes criminalisés et toutes mes idées passées ont refait surface.

Pourquoi avoir choisi un homme tourmenté comme personnage principal?

Parce que je n’aime pas les personnages au parcours linéaire. Et puisque je savais que mes antagonistes seraient des criminels (les) doté(e) s de fortes personnalités, je savais d’avance que mon Henrik devrait être complexe, plein de fascinants défauts pour une auteure et juste assez mystérieux (même pour moi!) question de créer une sorte de contrepoids.

Qu’est-ce qui vous attire dans les romans policiers?

Je dois vous avouer que je n’aime pas les polars froids, aseptisés, dépourvus de réelles relations humaines chaleureuses. Rassembler les parties d’un cadavre démembré pour le reconstituer comme un casse-tête, entourée de personnages austères et grognons, ça ne m’intéresse absolument pas! Les romans policiers qui me passionnent sont ceux qui m’offrent la possibilité de passer par toute la gamme des émotions : rire, m’émouvoir, éprouver du désir sensuel, ressentir l’angoisse des personnages, et me faire prendre dans un suspense quant aux relations compliquées tissées entre les personnages, de même que celles liées directement à l’enquête.

Pourquoi accorder une place si importante à la sœur du personnage principal?

Il y a une part de moi dans Henrik et une autre, dans sa sœur Astrid. Ce tandem s’inspire de mon frère Gary et moi-même, à une époque où l’on se côtoyait davantage (il habite une autre ville depuis de nombreuses années). Je voulais parler de cette splendide complicité, cet humour partagé, cet amour inconditionnel qui, pourtant, laisse place à des critiques, des remontrances… et un peu trop d’ingérence du grand frère dans la vie perso de sa petite sœur! Dans La Pieuvre, Astrid insuffle de la fraicheur, de l’énergie et de la joie de vivre un peu juvénile à l’ambiance plus lourde dans laquelle est plongé Henrik.

Pour suivre l’auteure, vous pouvez la retrouver sur :

Liste complète de ses parutions

  • Mezza Morta, 2009, Éditions de la Francophonie
  • Dramma, 2011, Éditions de la Francophonie : Gagnant du Prix des Abonnés des Bibliothèques de Québec

Bonne lecture!

Le Globe

Voir les commentaires

Gagnantes du tirage!

Publié le par Sonia Alain

Gagnantes du tirage!

Eh oui, il y a deux gagnantes à mon tirage. Au moment de tirer un nom, j'ai eu le goût de gâter simultanément une lectrice du Canada et une de la France.

L'heureuse gagnante au Canada est : Josée Allison
La gagnante de la France est : Geraldine Gautier

Félicitation à vous deux et surtout bonne lecture!

Voir les commentaires

Avis des lecteurs | L'amour au temps de la Guerre de Cent Ans : L'insoumission

Publié le par Sonia Alain

Avis des lecteurs | L'amour au temps de la Guerre de Cent Ans : L'insoumission

En 2013

Je suis en train de dévorer la partie 2 de l’Amour au temps de la guerre de Cent Ans. C’est toute une intrigue et tout un revirement. Je suis curieuse de savoir ce qui t’a portée dans cet univers. C’est génial et aussi vraiment intéressant à suivre.

Marie-Josée, Canada

J’ai adoré cette saga l’amour au temps de la guerre de cent ans.

Micheline, Canada

L’insoumission de Sonia Alain (L’amour au temps de la Guerre de Cent ans, tome 2) sera disponible en France en juillet 2013. Si vous aimez Angélique, laissez-vous tenter par cette saga de toute beauté!

Fans d’Anne Golon, France

Quelle belle lecture en perspective,… j’ai hâte de m’y mettre!! Bravo Sonia, quel talent!

Louise, Canada

Bravo pour ce roman que j’ai hâte de lire.

Johanne, Canada

Coucou ma belle Sonia, après avoir lu ton premier livre j’étais impatiente de voir la suite. Un gros merci car par ton écriture tu me permets de m’évader et d’oublier le temps. Bravo pour ton talent tu nous fais du bien.

Johane, Canada

Encore une fois, ton roman m’a captivée, dès le début, mes vallées de larmes ont été bien arrosées… l’ai lu en quelques jours. Une histoire qui serait pas mal intéressante à voir au cinéma. Tu es bourrée de talent Sonia! Merci de me faire vivre de telles émotions.

France, Canada

De retour de ma fin de semaine de congé, je voulais te dire que j’ai terminé la trilogie de Joffrey et Anne. Ohhhhh que c’était bon, on finit et on en veut encore. Bravo Sonia, belle écriture et on te suit jusqu’à la fin sans vouloir que ça finisse :) xxxx Continue, je suis prête à te lire encore et encore.

Sylvie, Canada

Tu as beaucoup de talent. Tu iras très loin. Je te le souhaite de tout mon cœur. BRAVO!

Lyne, Canada

Presque le tiers du tome 3 de lu. J’aime beaucoup le décor que tu as mis en place pour l’histoire. Je suis transportée au pays des mille et une nuits à chaque fois que j’ouvre le livre!

Johanne, Canada

Cette lecture m’a procuré de beaux moments d’émotion. Si les mariages à cette époque étaient le plus souvent affaire de stratégie, de calcul et de pouvoir – en particulier dans l’aristocratie -, parfois des passions durables émergeaient à la manière d’une fleur dans l’anfractuosité d’un rocher exposée à une succession d’intempérie et d’accalmies.

Dans ce climat impitoyable, les situations que vous présentez sont attachantes et les personnages nous parlent de la culture de leur époque, tels que cette vieille femme guérisseuse. Au-delà de la belle histoire d’amour, le lecteur peut aussi entrevoir le cadre de vie du temps et des relations entre les gens de toutes conditions sociales.

En plus d’être divertissante, cette lecture incite à prendre connaissance de l’histoire de la guerre de Cent Ans.

J’associe la qualité d’un roman au regret que j’éprouve quand je ferme la page après en avoir terminé la lecture. Je vous en remercie et je peux toujours espérer qu’il y aura une suite.

André, Canada

Il arrive bientôt en France… le livre de Sonia Alain… Une auteure à connaitre et qui a beaucoup de talent, et aussi une belle rencontre que j’ai faite via Twitter!

Elisabeth, France

Encore une fois, l'histoire d'Anne et Joffrey de Knox nous transporte à travers de multiples péripéties. Dans ce deuxième tome, l'histoire se déroule en majorité en Orient, où un mélange de culture inattendu se révèle pénible pour la châtelaine. Ce nouveau milieu et ses nouveaux pièges nous font voir une belle évolution des personnages. Si vous pensiez connaître le couple jusqu'à maintenant, vous en avez encore à découvrir! Avec le demi-frère de Joffrey plus près que jamais, on ne peut que retenir notre souffle jusqu'à la toute fin. Splendide!

Escape

Je l’ai terminé en le dévorant et j’ai adoré! J’aurais seulement aimé les voir heureux plus longtemps. Lire leur bonheur plus longuement. Ils n’ont jamais eu de répit!!!!!!!! L’esprit des harems apportent une belle couleur à l’intrigue ainsi que la vie dans cette portion du Maghreb. C’est une lecture qui vaut le détour!

Marie-Josée, Canada

Quels magnifiques livres tu as écrits! WOW! Félicitations! J’ai adoré!!!!!!!! Tu as un grand talent!!!!!!! Bravo!!!!!!

Isabelle, Canada

La trilogie de l’auteure québécoise Sonia Alain : Le masque du gerfaut, L’amour au temps de la Guerre de Cent Ans tome 1 et 2. À lire absolument! Je les recommande à coup sûr. Un coup de cœur bien investi! Avec raisins, fromage Calumet et verre de vino blanco! Le paradis…

Anne, Canada

Pour plus de commentaires voir la section "Avis des lecteurs"

Voir les commentaires

Avis des lecteurs | L'amour au temps de la Guerre de Cent Ans : La tourmente

Publié le par Sonia Alain

Avis des lecteurs | L'amour au temps de la Guerre de Cent Ans : La tourmente

En 2013

J’ai fini ma lecture et je te lance mille fleurs! J’ai adoré ton Joffrey 2.0 (version grandement améliorée du Joffrey 1.0 que j’ai tant aimé haïr!) et j’ai hâte de lire le troisième tome de ta saga! Merci de m’avoir fait passer de si belles heures en tête à tête avec tes personnages! Continue d’écrire, tu es merveilleuse!

Valérie, Canada

J’ai découvert Le masque de Gerfaut grâce à la page Facebook des fans d’Anne Golon qui nous recommandait de vous lire… Quel plaisir! J’ai tout simplement adoré votre premier roman.

Inconditionnelle d’Anne Golon et affectionnant les romans du moyen âge de Jeanne Bourin, de deviens une de vos fans!

J’ai poursuivi avec l’amour au temps de la guerre de cent ans LA TOURMENTE… Une merveille!

Lizzie, France

Une petite merveille! Sonia Alain est une auteure québécoise qui restera dans mes favorites longtemps grâce à l’histoire d’Anne de Vallière et Joffrey de Knox. En me suggérant la lecture de son premier roman « Le masque du gerfaut », l’auteure m’a fait remarquer qu’il raconte les débuts du couple de la série « L’amour au temps de la guerre de Cent Ans ». Il n’est pas nécessaire de l’avoir lu avant de lire la série, mais c’est quand même bon à savoir! En tout cas je me le suis procuré en vitesse afin de faire tous les liens et pouvoir boucler la boucle avec le deuxième tome qui vient de paraître.

Escape, Canada

J’ai adoré tes 2 premiers livres que j’ai lu d’une traite, je n’ai pas encore l’Insoumission mais j’ai hâte!

Martine, France

Magnifique roman historique où l’on est plongé et c’est vrai comme dans un film tant les descriptions forment les décors où l’on y voit toutes les scènes détaillées, les paysages, les costumes, les couleurs… Les personnages y sont attachants et le Suspens est bien présent…

Gaëlle, France

« L’amour au temps de la guerre de cent ans » c’est aussi bon que « Le Masque du gerfaut » et ça, ça m’impressionne!!!

Marie, Canada

Pour un premier roman, cette saga historique pleine d’amour, de passion et de violence est une vraie réussite. Elle ravira tous les fans de belles histoires d’amour et les amoureux de l’Histoire avec un grand « h ». À l’heure où tant d’auteurs français cherchent à copier les auteurs américains, une Québécoise nous rappelle que notre Histoire en France est riche et qu’on peut y puiser l’inspiration à l’infini. Si vous aimez les romans d’Anne Golon ou de Juliette Benzoni, vous adorerez celui-ci. Il est la suite du premier tome paru sous le titre de « Le masque du Gerfaut ».

Scorpion65, France

Pour ceux et celles qui aiment une période de l’histoire troublée où l’Angleterre s’arrachait des terres françaises. Dans un roman palpitant, difficile de croire que le héros et l'héroïne survivent à de telles blessures mais... difficile de sortir du livre!

Martine, France

Pour plus de commentaires voir la section "Avis des lecteurs"

Voir les commentaires

Avis des lecteurs | Le masque du gerfaut

Publié le par Sonia Alain

Avis des lecteurs | Le masque du gerfaut

En 2013

J’ai lu le Masque du gerfaut…. Magnifique…. J’ai « gloutonné » du début à la fin.

Lucie, Canada

J’ai découvert Le masque de Gerfaut grâce à la page Facebook des fans d’Anne Golon qui nous recommandait de vous lire… Quel plaisir! J’ai tout simplement adoré votre premier roman.

Inconditionnelle d’Anne Golon et affectionnant les romans du moyen âge de Jeanne Bourin, de deviens une de vos fans!

J’ai poursuivi avec l’amour au temps de la guerre de cent ans LA TOURMENTE… Une merveille!

Lizzie, France

Pour ma part, Le masque du gerfaut demeure, à ce jour, le seul livre que j’ai lu d’un seul souffle sans être capable de me résoudre à m’arrêter… Félicitations encore et encore!

Anne, Canada

J’ai adoré, excellant livre. Joffrey montre une grande obstination face à Anne, pour laquelle il éprouve des sentiments, mais son orgueil lui fait perdre la tête et pourrais bien lui faire perdre Anne… Mais l’amour triomphe à chaque fois :)

Venusee, Canada

Aucunement déçue. Un excellent mélange d’aventure, d’amour, de haine et d’orgueil… Comme quoi nos sentiments peuvent souvent nous mener par le bout du nez et nous faire passer par-dessus les pires souffrances.

Escape, Canada

J’ai adoré tes 2 premiers livres que j’ai lu d’une traite, je n’ai pas encore l’Insoumission mais j’ai hâte!

Martine, France

Si vous aimez les belles, les très belles histoires médiévales, je ne saurais trop vous conseiller « Le masque du gerfaut » de la romancière Sonia Alain. Quelle extraordinaire découverte. C’est simple, je n’en suis qu’à la moitié et je suis déjà accro! :)

Bleuette, France

J’ai commencé hier de livre et j’ai terminé ce matin…..Je vous invite à découvrir Anne et son tempérament bien trempé…..je ne vous en dis pas plus, sinon qu’une fois le livre terminé, vous voudrez lire la suite de ses aventures dans « L’amour au temps de la guerre de cent ans »…..que je vais commencer aujourd’hui même! Merci Sonia, un livre qu’on a envie de lire d’un jet……je n’ai pas su résister :)

L’île Lettrée

Chère Sonia, je suis plongée dans la lecture du « masque du Gerfaut » quel plaisir de lire un bon roman historique!

Manon, France

Le masque du Gerfaut est juste génial, je l’ai dévoré :)

Yolaine, France

Un roman d'amour prenant, passionnant, servi par un contexte parfaitement maîtrisé. Les personnages et les faits sont très réalistes. C'est une histoire d'amour qui est loin du sirupeux et de la mièvrerie, avec sa part de violence. Le héros est terriblement antipathique dès le départ alors que l'héroïne se montre digne et courageuse face à sa violence et sa maladresse de guerrier blasé et mal dégrossi. Tous les deux sont fidèles à leur époque, tels que devaient être un chevalier et une gente dame. Leur vie également est telle qu'elle devait être en ces temps reculés. Dans la lignée de Jeanne Bourin ou de Juliette Benzoni, ou encore dans celle de Mireille Calmel, ce roman très réussi enchantera les amateurs d'Histoire et ceux de belles histoires d'amour.

Scorpion65, France

Une très belle histoire avec un très bon contexte historique, l’histoire commence en 1335 la France est réparties en plusieurs comtés dirigés par de puissants seigneurs, ces comtés font l’objet de convoitise ce qui crée des rivalités.

Le seigneur de Vallière possède les terres du sud ce que lui envie le seigneur Knox un homme cruel, dénué de sentiments et aux mœurs légères.

Suite à un voyage et au temps froid De Vallière trouve refuge chez le seigneur Knox, la boisson et le jeu aidant De Vallière se fait dépouiller de l’argent et surtout la main de sa fille cadette Anne au fils de Knox : Joffrey qui semble autant dénué de morale que son père. C’est la mort dans l’âme que de Vallière rentre sur ses terres pour annoncer la triste nouvelle…

10 ans après plus tard nous retrouvons la famille De Valière Anne et maintenant âgée de 19 ans, son frère et sa mère : Dame Viviane commence à réfléchir à une union profitable pour elle, mais l’arrivé de Joffrey de Knox va bouleverser la vie de la jeune fille…

Sonia Alain signe un très bon roman, le contexte historique et le climat politique est riche, pour ma part j’en ai beaucoup appris, les personnages sont attachants j’ai beaucoup aimée Anne qui au départ subit son destin et par la suite décide de se relever et l’affronter, quand à Joffrey son éducation et son expérience sur les champs de bataille l’a rendu amer et cruel mais face à la pureté et la jeunesse de Anne il perd ses certitudes.

Une belle histoire d’amour qui n’a rien de simple, les unions à l’époque étaient souvent arrangés les jeunes filles partaient loin de leur famille.

L’époque est très bien narré on s’y croirait, les descriptions des châteaux, des combats, des blessures (certaines scènes de combats ou de tortures sont un peu difficiles mais criante de vérité), de même que le contexte religieux est très bien retranscrit à cette époque l’église tient une place importante dans les décisions politique.

Un univers riche, de bons personnages et une belle histoire.

Pour conclure une excellente lecture que je recommande.

Lola, France

Au début du roman les noms à retenir me semblaient bien compliqués. Mais qui n’aimerait pas être à la place de l’héroïne qui découvre sous des aspects brutaux un homme amoureux?

Martine, France

J’ai lu « Le masque du gerfaut » en quelques jours seulement. C’est palpitant! On a de la difficulté à poser le livre… Je devine le travail de recherche que cela a dû demander… Bravo, Sonia pour cela, et pour ton talent d’écrivaine.

Danielle, Canada

Oui, il faut aimer ses personnages pour que les lecteurs les aiment à leur tour! Et ce personnage (Joffrey de Knox) est d’autant plus intéressant qu’il est tout de même difficile à aimer (en tout cas au début). En tout cas ça change des personnages trop lisses!

Sophie, France

Vous aimez les romans historiques? Vous aimerez à coup sûr ses romans!!

Mona, Canada

Mon fiston « Ado de 16 ans » s’était apporté 2 livres en voyage cet été. Comme il les a lu plus vite qu’il ne croyait et qu’il n’avait plus rien à lire et bien je lui ai donné « Le masque du gerfaut » et il a passé au travers en disant : pas pire… pour un gars de cette âge-là je trouve que c’est bon pour toi!!!

Marie-Josée, Canada

Pour plus de commentaires voir la section "Avis des lecteurs"

Voir les commentaires

L'interview de Sonia Alain

Publié le par Sonia Alain

L'interview de Sonia Alain

Par Virginie Fleuranceau, site Un Peu De Lecture

Le 19 juin 2013

Le bla bla de... Sonia Alain

Bonjour et merci d’accepter de répondre à ces quelques questions.

C’est un plaisir pour moi. Merci beaucoup pour cette belle visibilité !

Comment as-tu commencé à écrire? Qui te lisait au début ?

Déjà adolescente, je prenais plaisir à écrire de petites histoires que je faisais lire parfois à mon entourage. Ce n’est que plus tard, qu’une personne proche de moi m’a signalé qu’il serait intéressant de proposer mes écrits à une maison d’édition. C’est ainsi que mon roman « Le masque du gerfaut » fut publié.

Quel est ton genre favori ?

J’adore lire des romans historiques (époque du Moyen Âge et victorienne). J’aime beaucoup aussi le fantastique.

Quel est ton processus créatif ? Qu’arrive-t-il avant que tu ne t’asseyes à écrire ?

Je commence toujours par faire des recherches. C’est ce qui m’aide d’ailleurs à construire mon histoire, car je trouve plein d’idées intéressantes qui stimulent mon imagination. Je construis un plan de l’idée générale. Il se peut par contre que mon histoire change en cours de route, dépendant des chemins que me feront prendre mes personnages. J’écris aussi plusieurs idées sur des bouts de papier qui seront ultérieurement insérées dans mon histoire.

À quelle personne es-tu le plus à l’aise : à la première ou à la troisième personne ?

J’explique ce que mes personnages vivent dans le présent, et parfois je reviens dans le passé. J’aime bien aussi inclure des dialogues dans mes histoires, car cela aide à faire vivre le récit.

Quels écrivains admires-tu le plus?

Anne Golon, Marion Zimmer Bradley, Diane Lacombe, Diana Gabaldon, Karen Marie Moning, Jane Austen

Qu’est-ce qui rend crédible un personnage ? Comment crées-tu les tiens ?

Le fait qu’ils deviennent presque réels pour moi aide à les rendre crédibles. Ils prennent vie sous ma plume et j’y insère des émotions qui me sont familières ou bien qui font vibrer mon cœur. Il y a un peu de moi dans le personnage féminin principal, des gens de mon entourage dans les autres personnages. De plus, je fais des recherches sur le web pour trouver des images qui représentent le mieux mes personnages, afin de me le représenter plus facilement. Je colle ces images sur mon mur pour qu’ils soient présents en tout temps.

Au plus profond de ta motivation, pour qui écris-tu ?

Pour moi, ainsi que pour les autres. J’écris des histoires que j’aimerais lire, qui font tressaillir mon cœur. Je les partage ensuite avec mon public pour les faire vibrer à leur tour.

Les avis (négatifs ou positifs) des lecteurs te servent-ils ?

Beaucoup ! J’ai besoin de l’opinion des lecteurs pour savoir ce qu’il leur plait, ce qui les touche le plus. J’aime savoir les émotions que suscitent mes récits.

Partages-tu tes projets d’écriture avec une personne de confiance afin d’avoir son opinion ?

J’ai deux auteures qui relisent mes manuscrits une fois qu’ils sont terminés, afin que je puisse les améliorer avant de les présenter à ma maison d’édition.

T’imposes-tu une discipline, en termes de calendrier, d’objectifs etc. ?

Il arrive que je doive respecter des dates spécifiques de remise de manuscrit. C’est un peu plus stressant dans ces conditions, car il faut alors s’imposer une discipline plus stricte. Sinon, j’ai besoin d’être plongée quotidiennement dans mes récits, que ce soit pour composer, corriger, relire ou réécrire.

De quoi t’entoures-tu quand tu écris pour favoriser ta concentration ?

Je mets toujours une musique d’ambiance en lien avec le récit que j’écris. Je fais rejouer en boucle ces musiques. Il s’agit principalement de musique instrumentale de film ou bien de musique celtique. Si mon environnement est trop bruyant, je mets des écouteurs.

Écris-tu sur écran, imprimes-tu souvent, corriges-tu sur papier...? Quel processus suis-tu ?

J’écris toujours dans un cahier. J’aime écrire à la main avec un crayon mine (j’ai d’ailleurs un crayon bien spécifique pour l’écriture). Par la suite, je retranscris le tout à l’ordinateur. J’imprime et je retravaille le texte. Pour la correction, j’utilise cependant le logiciel Antidote.

Quelle a été ton expérience avec les maisons d’édition ?

Bonne en général. Il est certain que le milieu de l’édition n’est pas facile. Ce qui est le plus difficile, c’est de devoir trouver une maison d’édition de prime abord, qui acceptera de publier notre roman. Il faut avoir un bon contact avec notre maison d’édition, car c’est pour longtemps…

Sur quel projet travailles-tu en ce moment ?

Ma saga historique (3 romans) est maintenant terminée : Le masque du gerfaut, L’amour au temps de la Guerre de Cent Ans (tome 1 & 2). Eh oui ! Même si le titre du premier roman est différent des 2 autres, il s’agit de la même série. J’ai dû malheureusement changer de maison d’édition en cour de route, et donc de titre.

Pour le moment, j’en suis à travailler sur une nouvelle série de 4 romans. Il s’agit cette fois-ci de fantastique, avec un soupçon d’historique. Mon premier tome est terminé et prêt à être publié. Le tome 2 est en court de correction. D’ici deux mois, je commencerai les recherches pour mon tome 3.

Le dernier mot est pour toi…

Il arrive que les gens ne soient pas portés vers mes romans, car ils croient que le récit risque de ne pas les intéresser, parce que l’histoire se déroule au Moyen Âge. Il ne faut pas s’arrêter à ce détail. Le contexte est historique, mais écrit avec un langage universel. C’est avant tout un récit d’amour et d’aventure. Les émotions y sont très intenses et c’est souvent ce qui marque les lecteurs. Il ne faut pas hésiter à se laisser séduire par l’histoire d’Anne et de Joffrey…

Merci de t’être livrée à moi et aux lecteurs (acquis ou en devenir)

Un Peu De Lecture

Voir les commentaires