Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une très belle critique de la France

Publié le par Sonia Alain

Une très belle critique de la France

Voici la belle critique de Claire Saim du site Internet Onirik au sujet de mon premier roman "Le masque du gerfaut" :-)

Une petite pépite venue d’Amérique du Nord !

Vous êtes un amateur de romans historiques qui font frissonner et vibrer ? Qui émeuvent et qui tirent des larmes ? Nostalgiques des romans d’Anne Golon, de Jeanne Bourin ou de Juliette Benzoni ? Le Masque du gerfaut est pour vous !

Ce premier roman de la québécoise Sonia Alain nous transporte avec l’ardeur des passionnés dans une époque troublée et rude, nous sommes en l’an de grâce 1335, à l’orée de la sanglante Guerre de Cent ans, marquée par une lutte fratricide entre la couronne de France et celle d’Angleterre.

Solidement documentée sur la période sombre dans laquelle elle a choisi de plonger ses personnages, Sonia Alain, d’une écriture légère et rigoureuse (même si l’on peut gentiment s’autoriser à lui reprocher quelques petites répétitions), se révèle une romancière historique hors pair.

Quand un roman vous touche directement au coeur, par la complexe richesse de son intrigue, par les portraits croqués d’une plume ferme, mais tendre, de ses personnages, quand le rythme de la lecture s’accélère au fil des pages, on sait que l’on tient là un roman pas comme les autres.

Le Masque du Gerfaut tient amplement ses promesses, on ne s’ennuie pas un seul instant, et l’on ne peut que s’attacher profondément à son couple charismatique et passionné, Joffrey de Knox et Anne de Vallière, des noms qui sonnent comme des hommages à la fine fleur de la littérature historique.

Un roman venu du pays de l’hiver à découvrir sans hésiter, confortablement installé au coin du feu dans un fauteuil douillet, attention, le voyage dans le temps commence, « Nous sommes en l’an 1335, au temps où les terres de France étaient réparties en multiples comtés... »

Onirik

Pour d'autres articles au sujet de mes romans, voir la section "Articles"

Commenter cet article