Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Annabel et Max, adultes consentants

Publié le par Sonia Alain

Annabel et Max, adultes consentants

par Gabrielle, site Chroniques livresques

Le 2 mai 2016

Je tiens à remercier une fois de plus Sonia Alain pour l'envoi de son livre. J'avoue avoir accepté de le lire parce que c'est elle et aussi parce que le résumé me disait qu'il y avait quelque chose derrière cette apparente simple histoire de romance.

La couverture est très sensuelle et au toucher elle est vraiment très douce.

Annabel et Max forme un couple depuis 6 années. Durant ces mois, Max est mis à rude épreuve niveau sexuel. Sa compagne est pudique et n'aime pas les nouveautés, ni même tenter autre chose que le conventionnel. Tandis que lui aimerait se lâcher un peu plus. La question va venir sur le tapis lors d'un des séjours de Max loin d'elle. Elle se remet en question, désirant faire plus pour lui. Elle sent bien qu'il se retient. Leur amour est si fort que lui fait des compromis, mais elle ?

Que serait-elle prête à faire par amour ?

Son éducation stricte ne l'a pas ouverte comme sa meilleure amie Tiffany, mais elle va faire un effort. Sauf que l'histoire serait bien plus courte s'il ne s'agissait que d'eux deux. En effet Nathan, un homme d'affaires coriace va intervenir dans l'équation. Ne pas brusquer la jeune femme sera au cœur des préoccupations de Max, mais concernant ce Nathan et sa femme Emma, les choses sont bien différentes, sombres et avec douleur.

« Tout compte fait, elle avait apprécié la représentation d'objets érotiques, la lingerie et même les articles fétiches somme tout innocents. Les cache-mamelons agrémentés d'une plume noire avaient tout particulièrement retenu son attention, tout comme le masque de dentelle et le plumeau.

A la fin de la rencontre, elle s'était présentée avec Tiffany dans la pièce aménagée pour préserver la confidentialité des commandes. Elle désirait se procurer quelques petits articles, mais redoutait de le faire seule. Elle avait encore trop en mémoire les propos d'Emma lors de leur discussion sur les vibrateurs. Par bonheur, la représentante demeura professionnelle jusqu'au bout, ne revint pas à la charge avec d'autres explications incendiaires. »

Je me doutais qu'il y aurait une histoire complexe derrière ce résumé et bien que je n'avais pas vu ce que voulait réellement Nathan au départ, lorsque nous le découvrons, nous comprenons que l'auteur a mis la barre haute. Car il faut pouvoir tenir l'intrigue qui devient un « thriller », tout en gardant la légèreté de la plupart des propos. L'intimité décrite est soft, sensuelle. Les mots découlent librement, les scènes sont visualisables et les sens mis à mal.

J'ai beaucoup apprécié Nathan, car il est le personnage central de la mise à mort du couple Max/Annabel. Il est doué pour les traquenards. Il tisse une toile autour de de ceux qu'il désire à ses pieds, les menant là où il les veut pour assouvir ses désirs les plus sombres et profonds. C'est un homme qui a une personnalité à double tranchant. Il peut se montrer doux et prévenant, mais l'autre côté est froid, sombre, pernicieux, calculateur. Il règle le moindre détail à la seconde près. Sa femme aura un rôle important dans l'histoire. Psychologue de métier, elle comprend les gens et les jauge tout aussi vite.

Un cauchemar éveillé qui va devenir un véritable enfer.

Le petit bémol, mais vraiment petit, c'est Max. Il y a quelque chose en lui qui m'a légèrement gêné. Il s'agit du fait qu'il cache certaines choses, ne sachant pas comment les annoncer. Mais par-dessus tout il prend pour argent comptant ce que peut lui dire Nathan, mais Annabel ? Non. Il va même être jaloux sans raisons apparentes. Concernant le couple, je n'en dirai pas plus car ils vont traverser des épreuves et je me demande même ce que j'aurai fait dans leur cas...

« Un frisson descendit le long de sa colonne vertébrale. Nathan l'inquiétait. Il lui fallait d'urgence l'appui d'une personne extérieure. Ses pensées se dirigèrent d'abord vers le Dr Blair. Si un membre pouvait mettre un terme à ce projet dément, c'était bien cet homme. Ne lui avait-il pas déjà fait part de son mécontentement la veille ? Emma secoua la tête.

Au cours de sa dernière année, Nathan s'était montré de plus en plus vicieux, mais depuis deux semaines il faisait étalage d'une cruauté perverse envers de jeunes soumises, à l'instar de ses congénères. Il était devenu incontrôlable, imprévisible et dangereux à plus d'un égard... »

L'érotisme est présent, les manipulations mentales et physiques aussi, sans oublier le suspense qui est à donner froid dans le dos. J'ai beaucoup aimé la scène de l'exposition. Les découvertes des hobbies de certains personnages, les envies d'autres dans leur regard, la sensualité du départ, jusqu'à la dépravation. Un beau mélange qui apporte beaucoup je trouve au livre, car il est complet.

La fin est difficile à envisager dès le départ, mais aussi par la suite. Je me suis demandé où l'auteur nous emmène, où elle va nous faire atterrir et surtout comment cela va se terminer. Bons ou méchants, la frontière est mince, tout comme l'amour et la haine. Il faut laisser du temps au temps, me disait ma grand-mère et elle avait raison. J'aime le fait que le livre cache de nombreux sujets dérangeants pour certains. Ne jamais se fier aux apparences est tout à fait applicable aux personnages et diverses situations.

Attention, ce livre n'est pas à mettre entre toutes les mains – oui en ce moment je ne fais que le dire, mais il est clair que les scènes d'érotisme et de manipulation psychologique sont intenses. L'histoire EST intense, avec des rebondissements, des bonnes comme des mauvaises surprises – pour les personnages bien entendu, pas pour nous. Il faut être prêt à s'attendre à tout car il n'y a pas de répit possible. A découvrir absolument !

Chroniques livresques

Commenter cet article