Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

- Presse & mentions - LA DAME DE KNOX

Un premier ouvrage pour Sonia Alain

Par Stéphane Fortier, Journal L’Étoile

Le 26 août 2009

 

SAINT-LAZARE – On le sait, Vaudreuil-Soulanges abonde en talents. À preuve, une Lazaroise, Sonia Alain, publie un premier roman, Le masque du gerfaut, aux Éditions VLB.

Ancienne éducatrice en garderie et enseignante en la matière au cégep, Sonia Alain, 41 ans, a toujours su intéresser les enfants au monde médiéval. Les rois, les princesses et les chevaliers les ont toujours fascinés, déclare-t-elle. Mais comment une éducatrice peut-elle devenir écrivaine?

Déjà, adolescente, inspirée par la saga de La guerre des étoiles, elle écrivait des nouvelles de science-fiction et les lisait à son entourage. Mais d’où vient ce goût pour l’écriture? « J’ai toujours aimé la lecture et les bons livres, J’étais assez jeune lorsque j’ai découvert le monde médiéval. Les films Angélique, qui se déroulent au Moyen Âge et qui sont produits par la France, m’ont également beaucoup influencée », explique Sonia Alain.

Par ailleurs, faire publier son œuvre par une maison d’édition d’une telle notoriété n’est pas chose facile, même si elle est d’une grande qualité comme celle de Sonia Alain. « Règle générale, lorsqu’un manuscrit est présenté à une maison d’édition, il faut attendre au moins cinq ou six mois afin d’obtenir une réponse. Mon manuscrit avait glissé derrière une étagère. On l’avait donc égaré. Retrouvé, il a pris une importance inusitée », raconte Sonia Alain en souriant.

Grâce à ses personnages attachants, emportés tant par les prémices de la guerre de Cent Ans que par leur passé familial, Le masque du gerfaut sait tenir son lecteur en haleine jusqu'à la fin. Si son premier roman n’a rien de fantastique ou de magique, Sonia Alain se promet bien de se reprendre dans un proche avenir. « Les Éditions VLB en ont un entre les mains, en attendant la suite de mon premier bébé, Le masque du gerfaut, qui est en préparation », révèle-t-elle.

Sonia Alain tient à remercier son conjoint de sa patience et de sa contribution à son succès. « Il révise mes manuscrits, corrige mes fautes et parfois les incongruités. Il est vraiment super », dit-elle.

Le roman de Sonia Alain est en vente dans presque toutes les librairies du Québec.

L'Étoile

photo de Pascale Lévesque

 

LE MASQUE DU GERFAUT DE SONIA ALAIN

PAR CAROLE PAYER, JOURNAL DE MONTRÉAL ET JOURNAL DE QUÉBEC

LE 15 AOÛT 2009

 

Une série de conflits oppose la France et l’Angleterre, prélude à la guerre de Cent Ans. Tensions et rivalités subsistent entre ces deux pays. Une époque inspirante qu’explore l’auteure Sonia Alain. Son point de départ ? Deux familles rivales aux allégeances divergentes qui s’affrontent. Pour régler une dette de jeu contractée à l’endroit du seigneur de Knox, le seigneur de Vallière s’engage à marier sa cadette au fils de celui-ci, épargnant ainsi ses terres convoitées. Le destin d’Anne de Vallière vient alors d’être fixé ! Et voilà l’histoire d’un amour quasi impossible qui commence.

Le masque du gerfaut de Sonia Alain. Chez VLB, 279 pages. 29,95$

 

LES CHOIX DE LA RÉDACTION

PAR JESSICA DOSTIE, JOURNAL MÉTRO

LE 19 AOÛT 2009

LE MASQUE DU GERFAUT

Auteure : Sonia Alain

Maison d’édition : VLB éditeur

Genre : Roman

C’est quoi? Alors que se dessine la Guerre de Cent Ans, deux familles rivales tentent de régler leurs dettes de jeux. Anne, la cadette de la famille de Vallière, sera ainsi mariée au fils des Knox. Un mariage arrangé qui causera autant de déchirement que de surprises.

Extrait Dame Viviane pâlit à son tour. Il devait y avoir une erreur, jamais son mari n’aurait fait une telle chose. Il était impossible qu’il ait marchandé leur fille ainsi.

À propos de l’auteur Le masque du gerfaut est le premier roman de Sonia Alain, éducatrice de formation et passionnée de l’époque médiévale.

 

L’HISTOIRE REVISITÉE PAR LE ROMAN

PAR DANIELLE LAURIN, JOURNAL LE DEVOIR

LE 29 AOÛT 2009

 

Les romans historiques et sagas de toutes sortes continuent d’affluer chez nous cette saison. Voici un tour d’horizon des nouveautés à paraître.

Avec Le Masque du Gerfaut (VLB), disponible en librairie, Sonia Alain propose une remontée jusque dans l’Angleterre du XIVe siècle.

 

Mention « On Aime » et livres du mois à découvrir en septembre 2009 chez Archambault

Mention « On Aime » et livres du mois à découvrir en septembre 2009 chez Archambault

Par Culture Hebdo

Septembre 2009

Argent et amour d’avant la guerre de Cent Ans

C’est un roman médiéval que n’aurait pas renié Jeanne Bourin. Sonia Alain vibre de toute sa personne pour cette période de l’Histoire où se vivaient des sentiments exacerbés. D’ailleurs, question de se plonger dans l’ambiance, l’auteure écoute de la musique de cette époque qui l’inspire. Pour son premier roman Le masque du gerfaut on voit deux familles, l’une anglaise, l’autre française, rivales comme il se doit. Pour une question de dettes, une jeune fille devient avec sa dot, une monnaie d’échange. Un scénario classique mais qui se lit avec un grand plaisir. C’est bien parti pour Sonia Alain dont il faut suivre assurément le futur.

Culture Hebdo

p.31 de 39

 

Derrière le masque d’un faucon

Par Guillaume Poulin-Goyer, Journal L’Information de Sainte-Julie

Le 11 septembre 2009

 

Au Moyen Âge, une jeune femme est promise à un chef guerrier breton qu'elle ne connaît pas pour régler la dette de jeu de son père. Devant accepter de vivre avec son nouvel époux colérique, elle s'efforcera de percer le mystère de cet homme qu'elle n'a pas choisi.

Voilà, en peu de mots, le récit historique qu'a inventé Sonia Alain et qui s'intitule Le masque du gerfaut. Publié depuis peu chez VLB éditeur, l'ouvrage disponible en librairie se déroule dans un contexte trouble de l'histoire: peu avant la guerre de Cent ans, en Europe, vers 1335.

Cette époque inspirante pour Mme Alain, passionnée du Moyen Âge, a donné naissance à ce manuscrit qui raconte un amour impossible.

«Le masque du gerfaut raconte le combat d'une jeune fille courageuse et intrépide, prête à tout pour sauver l'être qu'elle aime. Il y a des émotions intenses, des retournements de situation inattendus», indique l'ex-Julievilloise.

Ancienne éducatrice en service de garde, Mme Alain raconte ce qui l'a poussée à écrire son premier roman. «Plus jeune, quand j'étais adolescente, j'écrivais des nouvelles de science-fiction que je faisais lire à mon entourage. J'ai continué d'écrire dans un magazine. Un jour, on m'a dit: "Pourquoi tu n'écrirais pas quelque chose de plus volumineux?" J'ai alors écrit ce roman qui m'a pris en tout cinq ans avec les recherches», dit la femme de 41 ans.

Au cours de ces années de travail, elle a particulièrement aimé faire la recherche sur le mode de vie au XIVe siècle. Elle a découvert que la chasse au petit gibier avec un type de faucon nommé gerfauts, était pratiquée par les nobles de l'époque. Cela lui a inspiré le titre de l'ouvrage.

«Le plumage de l'oiseau fait comme un masque au niveau du visage de l'oiseau. Aussi, le personnage principal dans le livre tente de découvrir les blessures qui se cachent derrière le masque que porte symboliquement son époux», explique-t-elle.

Son roman a demandé beaucoup de travail de révision. C'est cette partie que Mme Alain a trouvé la plus difficile. Elle est toutefois fière du produit fini.

L'information de Sainte-Julie

photo de Stéphane Larivière

 

LES BOUQUINEURS

PAR LOUISE CHEVRIER, LA TERRE DE CHEZ NOUS

LE 17 SEPTEMBRE 2009

 

Pour les amoureux du Moyen Âge, Le masque du gerfaut nous plonge résolument dans l’époque de la Guerre de cent ans.

Le masque du gerfaut, Sonia Alain, vlb éditeur

 

LIVRES CHEZ LE LIBRAIRE

PAR F. BOLDUC, ÉCHOS VEDETTES

SEMAINE DU 19 AU 25 SEPTEMBRE 2009

SONIA ALAIN LE MASQUE DU GERFAUT

 

VLB éditeur – Premier roman de Sonia Alain. Le masque du gerfaut nous transporte en 1335. Le roi d’Angleterre revendique la couronne de France. Une guerre éclate. Un puissant guerrier de Bretagne se range du côté des Anglais, y voyant la chance d’étendre son territoire. Une jeune fille se dressera sur son chemin et percera le mystère de cet époux imposé.

 

DES LIVRES ET DES FILMS

PAR MARIE-HÉLÈNE THERRIEN, JOURNAL AUTOUR DE L’ÎLE

SEPTEMBRE 2009

LE MASQUE DU GERFAUT

 

La guerre de Cent Ans est une époque qui a inspiré Sonia Alain pour l’écriture de son premier roman, Le masque du gerfaut, publié chez VLB éditeur. C’est en effet la trame de fond de cette histoire où, pour régler une dette de jeu contractée à l’endroit du seigneur de Knox et épargner des terres convoitées, le seigneur de Vallière promet de donner la main de sa fille cadette au fils de ce dernier. Le destin d’Anne de Vallière est ainsi fixé. C’est une histoire passionnante où l’amour triomphe malgré les épreuves et les déchirements.

 

LES CHOIX DE LA RÉDACTION - LITTÉRATURE QUÉBÉCOISE

PAR LE LIBRAIRE

SEPTEMBRE-OCTOBRE 2009

LE MASQUE DU GERFAUT

 

En 1335, le souverain d’Angleterre lorgne la couronne de son homologue français. On assiste alors aux prémices de la guerre de Cent Ans (1337-1453). C’est dans ce contexte politique et social houleux que se déroule Le masque du gerfaut, premier roman de Sonia Alain. Grande amatrice de l’époque médiévale, la nouvelle auteure met en scène deux familles rivales : les Vallière et les Knox. Il y a plusieurs années, la main de la très jeune Anne Vallière avait été promise au seigneur de Knox afin d’essuyer une dette de jeu. Grâce à son intelligence, à sa vivacité d’esprit et à sa détermination, cette dernière trouvera la force de supporter son époux, colérique et brutal, mais surtout de découvrir quelle est la véritable nature se cachant derrière « le masque du gerfaut ».

Le masque du gerfaut, Sonia Alain, VLB éditeur, 288 p., 29,95 $

Le Libraire

p.21

 

Le masque du gerfaut

Par Hélène Comeau, CFLM AM, Toast et café… et Chocolat Chaud

Le 7 novembre 2009

 

Grâce à ses personnages très attachants, "Le masque du gerfaut" a su me tenir en haleine, du tout début jusqu'à la fin. J'ai beaucoup aimé le caractère très bien campé de Anne De Vallière, qui a su se tenir droite et forte, non seulement devant un ou plusieurs hommes, mais aussi devant des situations qui pourraient se comparer à diverses époques qui ont traversé le temps. Je vous suggère donc le très beau roman "Le masque du gerfaut", écrit par Sonia Alain et publié chez VLB édtieurs, et je vous souhaite par la même occasion de purs moments de délice, agrémenté de suspense à la lecture. Bonne semaine à tous et à toute.

Horaire/Émission #7, Semaine du 7 novembre 2009, Bloc 2, Capsule livre Claire Bellemare

Toast et café... et Chocolat Chaud

 

SECTION LIVRES, CD, DVD, SUR LE WEB

PAR LUCIEN BÉDARD, MAGAZINE ORIFLAMME (VOL.10 NO.1)

EN 2010

LE MASQUE DU GERFAUT

 

En l’an 1335, le roi d’Angleterre revendique la couronne de France, ce qui plonge les deux pays dans une guerre sans pitié. La jeune Anne de Vallière, est promise à Joffrey de Knox, un chef guerrier breton qu’elle ne connaît pas, pour régler la dette de jeu de son père. Celui-ci désire s’allier à l’Angleterre, et accroître ainsi son territoire !

Devant accepter de vivre avec son nouvel époux colérique, Anne s’efforcera de percer le mystère de cet époux qui lui a été imposé, car derrière les colères et la brutalité de celui-ci, elle devine chez lui une personnalité complexe où la dureté masque des blessures profondes.

Bien que certains revirements de situation nous laissent parfois perplexe, ce premier roman de Sonia Alain, très bien réussi, se lit aisément. On en suit les péripéties avec grand plaisir et on a de la difficulté à s’en décrocher. On attend la suite avec impatience.

Auteur : Sonia Alain, Éditeur : VLB, 280 p.

Oriflamme

p.44

 

Finaliste au Festival du 1er roman de Chambéry 2011 en France (Le masque du gerfaut)

Finaliste au Festival du 1er roman de Chambéry 2011 en France (Le masque du gerfaut)

Primeur : « L’amour au temps de la Guerre de Cent Ans »

Par Rachel Graveline, Le Globe

Le 19 avril 2012

L’aventure

Plongée dans une autre réalité, glissée tranquillement dans cette ère épique de l’an 1335. Les vastes territoires s’étendent. Les châteaux se dressent. Les chevauchées m’entraînent. Les seigneurs se battent. La guerre de Cent Ans s’annonce!

Les commentaires

C’est un roman d’amour rempli d’action soutenue que vous pourrez découvrir dans ce premier titre de Sonia Alain! Avec un style efficace et un travail de recherche historique vraiment au point, l’auteure nous livre ce dédale passionné avec tous les enjeux territoriaux et religieux de l’époque. Au-delà de la page de titre qui à mes yeux n’est pas très attirante, bien que représentative de cette période, je vous dirais que le prologue m’a semblé bien long avec la surabondance des descriptions. Évidemment, la mise en place est nécessaire. Je vous conseille donc fortement de vous accrocher parce qu’une fois l’histoire enclenchée vous risquez de ne pas le mettre de côté souvent !

On en parle avec Sonia Alain

Puisque c’est grâce à Twitter que j’ai découvert cette auteure qui dégage douceur et gentillesse, j’en ai profité pour parler avec elle de son œuvre. Réceptive, elle accorde une certaine importance aux commentaires constructifs. D’ailleurs, elle m’a souligné que les prologues seraient moins fastidieux pour ses autres titres.

Tes autres titres?

En effet, j’ai écrit deux autres romans avec les mêmes personnages, mais sous un titre différent.

Il y aura donc une suite à cette saga ?

Non. C’est une toute nouvelle aventure avec les mêmes personnages. D’ailleurs, j’ai dû retravailler le prologue du deuxième livre pour qu’il devienne indépendant du premier, de façon à ce que les nouveaux lecteurs ne soient pas perdus.

Quand pourrons-nous profiter de ces nouveaux titres?

Le titre sera “L’amour au temps de la Guerre de Cent Ans”. Le tome 1 sort en septembre 2012 et le tome 2 à l’hiver 2013 et ils paraîtront chez LER.

La primeur

Normalement, j’approfondis davantage les entrevues avec les auteurs. Cependant, en faisant mes petites recherches, j’ai découvert que notre auteure vedette du jour s’inspirait d’images tout en se laissant bercer par de la musique celtique pour écrire. Je me suis donc fait un devoir de lui demander ses images et bien évidemment les détails de ces nouveaux titres! Comme il y en avait beaucoup, j’ai décidé de vous monter une petite bande-annonce. Découvrez donc la saveur des nouveaux titres de Sonia Alain dans ma première création vidéo sur YouTube. Voici le lien: http://www.youtube.com/watch?v=bbf_1otXfm8

Le Globe

 

Alain Sonia

Par Christian Gonzalez, site Internet « Talents d'ici »

Le 8 mai 2012

 

Romantique dans l’âme, Sonia Alain a toujours été fascinée par le Moyen Âge. Déjà adolescente, elle aimait se plonger dans des romans de chevaliers, de grands seigneurs et de nobles dames. Elle était aussi curieuse de découvrir tout ce qui avait trait à cette époque; le rythme de vie, les mœurs, la vie des paysans, etc. Elle était intriguée par tous ces châteaux forts; bâtisses majestueuses et immuables dans le temps.

Une fois devenue adulte, tous ces récits médiévaux continuèrent à la captiver. Même lorsqu’elle était éducatrice en garderie auprès d’enfants de 4-5 ans, Sonia ne pouvait s’empêcher de leur parler de cette époque fabuleuse.

Étant donné qu’elle prenait plaisir à écrire de brèves histoires depuis son adolescence, elle décida un jour d’écrire un roman… historique. C’est ainsi que naquit « Le masque du gerfaut ». Ce roman fut publié à l’automne 2009 chez VLB. Il s’agit d’un roman d’amour et d’aventure qui se déroule au tout début de la Guerre de Cent Ans, soit en 1345.

En septembre 2012, une nouvelle aventure avec les mêmes personnages que son roman « Le masque du gerfaut », paraîtra chez LER éditeur. Il portera le titre de « L’amour au temps de la Guerre de Cent Ans ». Le tome 1 sortira en 2012 et le tome 2 à l’hiver 2013.

Sonia Alain fut l’invitée de Myriam Wojcik, pour présenter son livre lors de l’émission Livre Show sur Canal Vox. Voici le lien de l’entrevue: http://fr.video.canoe.tv/video/art-et-culture/le-livre-show/1904733243/lauteure-sonia-alain/43192379001

Disponible dans toutes les bonnes librairies, vous pouvez aussi commander en ligne "Le masque du gerfaut" chez Renaud-Bray ou chez Archambault où il existe également en format numérique.

Talents d'ici

photo de Stéphane Larivière

 

Le masque du gerfaut

Par Sandra Paré, La Metropole

Le 14 septembre 2012

 

En l’an 1335, le roi d’Angleterre revendique la couronne de France. Ce qui plongera les deux pays dans une guerre sans pitié. Des faits connus, mais brillamment revisités par Sonia Alain.

Je suis littéralement tombée en amour avec cette auteure. Sa plume merveilleuse et ses connaissances sur le Moyen Âge sont une évidence même. Il s’agit d’un premier roman, mais cela ne transparaît aucunement à travers sa plume. La dame est solide dans ses dires et les termes et événements historiques se tiennent en tous points! Du genre roman d’amour et d’aventures, il saura plaire autant aux hommes qu’aux femmes. Une pointe de sensualité enveloppe cet ouvrage conçu pour un public jeune adulte et plus.

Un incontournable pour tous les lecteurs de romans historiques, pour les fervents de l’époque médiévale et surtout pour les âmes romantiques.

Sonia Alain est une auteure à surveiller de près. Elle a fait de la guerre des Cents Ans son terrain de jeu. Elle saura nous emporter dans un monde merveilleux et dur à la fois. Le deuxième tome intitulé « L’amour au temps de la guerre de Cent Ans » sortira dans les prochaines semaines. Un incontournable!

L’auteure a plus d’un lapin dans son chapeau, puisqu’elle propose une formation sur les livres jeunesse qui s’intitule « Des livres, des mots et des images ». Cette formation s’adresse aux éducatrices en garderie et aux enseignants (maternelle et premier cycle du primaire), en plus de présenter une conférence sur le monde médiéval (bien sûr).

La Metropole

 

Un roman historique

Par Myriam Delisle, Journal Première Édition

Le 14 septembre 2012

 

Sonia Alain, auteure lazaroise, s’est révélée à un public avide de romans d’amour et d’aventure par la publication en 2009 de son premier livre, Le masque du gerfaut. Elle récidive avec une nouvelle saga qui a pour toile de fond une période de grande misère, dans laquelle l’amour tient néanmoins le premier rôle, et lance L’amour au temps de la guerre de Cent Ans.

Première Édition

photo de Daniel Cuillerier

 

Amour et guerre

Par Culture Hebdo

Septembre 2012

 

Sonia Alain est une des plus brillantes romancières du domaine historique. Elle publie aux éditeurs réunis une saga L’amour au temps de la guerre de Cent ans. Le tome un qui s’intitule La tourmente nous plonge en France en 1346 lors d’un conflit opposant Philippe VI au roi d’Angleterre Édouard III. Ce qui se démarque dans cette épopée sanglante où la trahison est monnaie courante, ce sont les figures féminines. La bretonne de sang bleu Jeanne de Belleville et Anne de Vallière. Elles n’ont pas attendues Simone de Beauvoir pour s’affranchir. C’est écrit avec une rare maestria et une connaissance des mœurs du temps. Nous croyons que les amateurs du genre vont se délecter et les amoureuses en mal d’Absolu.

Culture Hebdo

page 27 de 51

 

LIVRES D’ICI

PAR CAROLE PAYER, JOURNAL DE QUÉBEC

LE 30 SEPTEMBRE 2012

L’AMOUR AU TEMPS DE LA GUERRE DE CENT ANS, LA TOURMENTE

 

Nous sommes en l’an 1346. La guerre en France s’éternise dans le conflit entre le roi Philippe VI de Valois et l’Anglais Édouard III. Une Bretonne de haute noblesse, Jeanne de Belleville, y voit sa vie détruite. Animée par la vengeance après avoir perdu son époux, elle déclenche des hostilités contre le monarque français. Édouard appuiera cette dame qui, l’espère-t-il, l’aidera à vaincre le seigneur Joffrey de Knox, un ennemi dangereux. Or, ce dernier a renoncé à tout ce qui le définissait auparavant, par amour pour son épouse Anne de Vallière. Il décide désormais de prendre les armes aux côtés du roi français, une trahison que le souverain anglais ne peut lui pardonner.

L’amour au temps de la guerre de Cent Ans, La tourmente de Sonia Alain, Les Éditeurs Réunis, 320 pages.

 

L’amour au temps de la Guerre de Cent Ans, La tourmente

Par Sandra Paré, La Metropole

Le 10 octobre 2012

 

Sonia Alain sait mettre l’histoire à son service. Dans ce deuxième tome sous-titré « La tourmente », nous nous retrouvons encore au temps de la guerre de Cent Ans, plus précisément en 1346, alors qu’Édouard III Roi d’Angleterre est en guerre contre Philippe VI.

Au milieu de cela se poursuit la relation d’amour torride de Seigneur Joffrey de Knox et de sa femme, la belle Anne de Vallière. Cette dernière, prenant de plus en plus d’importance et d’expérience, suivra son mari dans cette aventure parsemée d’embûches. Maladie, famine, amour perdu et retrouvé, voilà la trame absolue de ce livre. Comme dans son roman précédent « Le masque de Gerfaut », l’auteure a su donner aux femmes leurs lettres de noblesse. Le personnage de Jeanne de Belleville deviendra d’ailleurs l’alliée de la dame de Knox.

Sonia Alain est une auteure remarquable et sa plume sait reconnaître les mots et leur donner tout leur sens. Une passion du temps médiéval anime cette dame et nous le sentons dans ses écrits. Vous cherchez le cadeau idéal à offrir à une personne passionnée du Moyen Âge? Offrez les deux livres en même temps, ils sont trop bons pour être séparés!

Suivez l’auteur sur Facebook et informez-vous sur ses conférences!

Pour joindre Sonia Alain : soniaalain@videotron.ca

La Metropole

 

SECTION LIVRES, CD, DVD, SUR LE WEB

PAR LUCIEN BÉDARD, MAGAZINE ORIFLAMME (VOL.12 NO.3)

NOVEMBRE 2012

 

L’AMOUR AU TEMPS DE LA GUERRE DE CENT ANS TOME 1. LA TOURMENTE

Nous sommes en l’an 1346. La guerre en France fait rage, opposant le roi Philippe VI de Valois à son homologue anglais Édouard III. Jeanne de Belleville, une Bretonne de haute noblesse, voit sa vie détruite par l’interminable conflit. Animée par un désir de vengeance après avoir perdu son époux dans des circonstances horribles, elle déclenche des hostilités contre le monarque français. Édouard s’empresse alors d’accorder son appui à cette dame qui, l’espère-t-il, l’aidera à vaincre le seigneur Joffrey de Knox, un de ses plus dangereux ennemis. Knox, un transfuge anglais et guerrier redoutable dans le camp adverse, a renoncé à tout ce qui le définissait auparavant par amour pour son épouse Anne de Vallière. Lui qui se battait jadis dans l’armée d’Édouard III a pris les armes aux côtés du roi français, une trahison que le souverain anglais ne peut lui pardonner. Les batailles sont légion durant la terrible guerre de Cent Ans. Les ennemis sont partout, les complots et les trahisons se multiplient. Et pour ajouter du drame à cette grande noirceur, la peste menace de décimer le peuple. Anne de Vallière fera tout en son pouvoir pour épargner son époux et ses enfants de ces malédictions, se montrant aussi rusée que ses détracteurs. Au cœur de l’adversité, trouvera-t-elle la force de faire face à son destin ?

Auteur : Sonia Alain, 320 pages, Les Éditeurs Réunis.

Oriflamme

p.44

 

L’amour au temps de la guerre de Cent Ans; La tourmente

Par Rachel Graveline

Le 18 décembre 2012

 

Sonia Alain s’est fait connaître auprès du public avec son premier roman, « Le masque du gerfaut », une romance habillement développée sur une toile historique du Moyen Âge. Poursuivant la saga de ces deux personnages enflammés, l’auteure renouvelle l’expérience littéraire avec « L’amour au temps de la guerre de Cent Ans ; Tome 1; La tourmente» qui était attendue avec impatience par plusieurs.

D’abord, j’adore la page couverture, la présentation extérieure du volume est superbe ! Je le mentionne puisqu’à ma première entrevue avec Sonia Alain, je n’étais pas convaincu des « propriétés vendeuses » de la page de titre. J’avais également parlé du prologue fastidieux de son premier roman, elle m’avait alors dit que ce ne serait pas le cas pour la nouvelle saga. Je souligne donc que cette fois-ci, le prologue était bien dosé, une mise en place historique, un bref récapitulatif des événements du titre « Le masque du gerfaut » permettant aux nouvelles lectrices de suivent et aux autres de se remémorer (comment oublier!) et hop!, on saute dans l’action !

Sonia Alain est une auteure de romance historique de grand talent et une fois de plus, avec ses écrits, elle permet à son lecteur d’entrer dans cette période de grands ravages, soit celle de la guerre de Cent Ans. On sent bien que chaque détail a été travaillé avec soin que ce soit, dans les chevauchées ressenties comme harassantes ou dans la qualité des échanges entre les nobles, les paysans ou ceux de Joffrey de Knox et sa dame… Le vocabulaire riche et bien choisi permet aussi de recréer l’esprit du Moyen Âge (j’ai toutefois remarqué quelques expressions fétiches, mais rien qui n’enlève la qualité au texte). L’aspect romance est également très exploité dans ce récit ou l’on peut ressentir toute la passion et l’attraction de ces deux personnages (Joffrey et Anne) qui sont littéralement propulsées dans plusieurs dangers qui menaceront leurs vies et celles de leurs enfants. De façon générale, l’action y est soutenue et la saveur épique y est constante ! Mise à part quelques pages à mi-chemin dans le roman où l’on ressent un ralentissement parce que l’un des premiers nœuds de l’aventure est résolu (Anne est enfin libre ;-)) qui reste toutefois justifié puisqu’il est au profit de la relation intense du couple. Les romantiques aimeront assurément !

Je pense donc que Sonia Alain revient encore une fois avec une romance historique, mais avec une qualité littéraire accrue et toujours cette grande force dans la présentation de la période historique et dans l’intensité des personnages. Est-ce nécessaire de vous souligner que celui-ci m’a davantage plu ?

Vous pouvez en apprendre davantage et suivre Sonia Alain sur son compte Twitter, sur Pinterest et sur sa page Facebook « L’amour au temps de la Guerre de Cent Ans ». Découvrez également sa page Scoop.it concernant ses 2 romans.

Les rives littéraires

 

Une petite pépite venue d’Amérique du Nord !

Par Claire Saim, Onirik

Le 7 janvier 2013

 

Vous êtes un amateur de romans historiques qui font frissonner et vibrer ? Qui émeuvent et qui tirent des larmes ? Nostalgiques des romans d’Anne Golon, de Jeanne Bourin ou de Juliette Benzoni ? Le Masque du gerfaut est pour vous !

Ce premier roman de la québécoise Sonia Alain nous transporte avec l’ardeur des passionnés dans une époque troublée et rude, nous sommes en l’an de grâce 1335, à l’orée de la sanglante Guerre de Cent ans, marquée par une lutte fratricide entre la couronne de France et celle d’Angleterre.

Solidement documentée sur la période sombre dans laquelle elle a choisi de plonger ses personnages, Sonia Alain, d’une écriture légère et rigoureuse (même si l’on peut gentiment s’autoriser à lui reprocher quelques petites répétitions), se révèle une romancière historique hors pair.

Quand un roman vous touche directement au coeur, par la complexe richesse de son intrigue, par les portraits croqués d’une plume ferme, mais tendre, de ses personnages, quand le rythme de la lecture s’accélère au fil des pages, on sait que l’on tient là un roman pas comme les autres.

Le Masque du Gerfaut tient amplement ses promesses, on ne s’ennuie pas un seul instant, et l’on ne peut que s’attacher profondément à son couple charismatique et passionné, Joffrey de Knox et Anne de Vallière, des noms qui sonnent comme des hommages à la fine fleur de la littérature historique.

Un roman venu du pays de l’hiver à découvrir sans hésiter, confortablement installé au coin du feu dans un fauteuil douillet, attention, le voyage dans le temps commence, « Nous sommes en l’an 1335, au temps où les terres de France étaient réparties en multiples comtés... »

Onirik

 

Aventures et passion sont les maîtres-mots de ce second roman de la québécoise Sonia Alain, une réussite !

Par Claire Saim, Onirik

Le 11 janvier 2013

 

Nous avions laissé les personnages d’Anne de Vallière et de Joffrey de Knox [1] apaisés, enfin heureux après le tourbillon d’épreuves qui les avait submergés. Si leur couple avait commencé sous de très mauvais auspices, en tout cas pour Anne, ce second roman nous les dévoile plus amoureux que jamais.

Leur histoire d’amour est tout simplement fusionnelle, extraordinaire, mythique... Un peu à l’image de celle d’Angélique de Sancé de Monteloup et de Joffrey de Peyrac, les charismatiques héros imaginés en 1957 par Anne Golon, et auxquels Sonia Alain fait fréquemment des allusions.

L’auteur, toujours aussi férue d’Histoire, d’aventures et d’amours contrariées ne nous laisse pas une minute de répit. Malmenant ses héros à loisir, les poussant sans cesse dans leurs plus profonds retranchements, Sonia Alain a le sens du rythme, l’intrigue ne faiblit jamais.

Si le ténébreux Joffrey de Knox semble s’être assagi au contact de la douce Anne, il n’en reste pas moins un guerrier de premier ordre, et les mésaventures qui le mettront à l’épreuve, menaçant la sérénité de son bonheur familial, nous laissent entrevoir son côté le plus obscur.

Quant à Anne la douce, qui a su dompter le démon tapi dans son mari, la maternité l’a révélée à elle-même. Elle est plus combative, plus intelligente, plus ingénieuse et sait se montrer féroce si nécessaire, une lionne, une compagne à la hauteur de l’homme qu’elle aime.

Il nous tarde de retrouver ces deux héros dans le second tome [2] de L’Amour au temps de la Guerre de Cent ans, dont le titre rappelle avec bonheur celui du merveilleux L’Amour au temps du choléra, de Gabriel Garcia Marquez.

[1] Dans Le Masque du gerfaut, qui est un one-shot

[2] Sortie prévue en France en avril 2013

Onirik

 

ANNÉE PROMETTEUSE POUR SONIA ALAIN

PAR CHRISTIAN GONZALEZ, BLOGUE "JESUISMAVILLE"

LE 25 JANVIER 2013

 

Début d’année très prometteur pour Sonia Alain, talentueuse auteure de St-Lazare. Voici la page couverture du tome 2 de son célèbre roman historique « L’amour au temps de la guerre de Cent Ans » qui sortira le 20 février 2013 au Canada et probablement en avril 2013 en France. C’est le dernier tome de cette saga!

Sonia faisait partie de la soixantaine d’artistes présents lors de l’atelier Web du 20 décembre à Valleyfield et force est de constater qu’elle a su mettre en applications quelques conseils et recommandations… Elle a astucieusement transformé l’outil proposé pour réaliser un ArtBook en magazine virtuel et mis en ligne un magnifique blogue ! Félicitations à Sonia qui a réussi en moins d’un mois à se doter d’outils essentiels pour affirmer sa présence sur le net et nul ne doute qu’elle saura donner à son nouveau roman une visibilité qui le mènera à un succès largement mérité. 2013 sera probablement une très belle année pour cette sympathique auteure !

 

L'amour au temps de la guerre de Cent Ans (t. 01) : La tourmente

Par Mylène, Pause Lecture

Le 11 février 2013

Sonia Alain

 

Résumé du livre

Nous sommes en l’an 1346. La guerre en France fait rage, opposant le roi Philippe VI de Valois à son homologue anglais Édouard III. Jeanne de Belleville, une Bretonne de haute noblesse, voit sa vie détruite par l’interminable conflit. Animée par un désir de vengeance après avoir perdu son époux dans des circonstances horribles, elle déclenche des hostilités contre le monarque français. Édouard s’empresse alors d’accorder son appui à cette dame qui, l’espère-t-il, l’aidera à vaincre le seigneur Joffrey de Knox, un de ses plus dangereux ennemis.Knox, un transfuge anglais et guerrier redoutable dans le camp adverse, a renoncé à tout ce qui le définissait auparavant par amour pour son épouse Anne de Vallière. Lui qui se battait jadis dans l’armée d’Édouard III a pris les armes aux côtés du roi français, une trahison que le souverain anglais ne peut lui pardonner.Les batailles sont légion durant la terrible guerre de Cent Ans. Les ennemis sont partout, les complots et les trahisons se multiplient. Et pour ajouter du drame à cette grande noirceur, la peste menace de décimer le peuple. Anne de Vallière fera tout en son pouvoir pour épargner son époux et ses enfants de ces malédictions, se montrant aussi rusée que ses détracteurs. Au coeur de l’adversité, trouvera-t-elle la force de faire face à son destin ?

Ce que Pause Lecture en pense

Sonia Alain livre dans ce premier tome – qui se trouve à être la suite du roman Le masque du gerfaut publié chez VLB éditeur en 2009 – une grande histoire d’amour. La guerre de Cent Ans et le contexte historique sont un prétexte pour nous faire connaitre tout l’amour que porte Joffrey de Knox à sa douce moitié Anne de Vallière. Dans la première partie du tome, Anne se fait kidnapper et sera séquestrée en Angleterre, chez un ennemi de son mari. Comment Joffrey réussira-t-il à retrouver sa bien-aimée? Comme l’Angleterre et la France sont en guerre, Joffrey devra régulièrement laisser Anne pour s’occuper des lignes de front. La déchirure de la séparation et la joie des retrouvailles sont omniprésentes dans ce roman. Avec ses nombreux rebondissements, les lectrices ne s’ennuieront pas.

Le contenu historique parait juste et bien documenté. L’amour est au premier plan de cette série d’aventures. Le deuxième tome sortira le 20 février en librairie.

Un roman d’amour pour la St-Valentin, qui dit mieux?

Pause Lecture

 

Premier partage d’auteur avec Sonia Alain

Par Stéphanie Alexandre-Carré, Idées lectures

Le 14 février 2013

 

En ce jour de St-Valentin, je vais vous présenter deux romans dans la veine de notre auteur de prédilection.

Elle s’inspire d’Anne Golon, de Juliette Benzoni et d’autres encore. Sonia Alain nous conte une belle histoire entre deux héros Joffrey de Knox et Anne de Vallière pendant la guerre de Cent Ans.

La recette est simple mais efficace : aventure, amour, trahison, passion…

Elle commence à faire parler d’elle en France pour ses trois romans. Sonia Alain est Canadienne. Éducatrice de formation, amoureuse de l’époque médiévale.

Ses trois romans sont disponibles sur différents sites. « Le Masque du Gerfaut », « L’amour au temps de la guerre de Cent Ans » tome 1 & 2.

Cette série est pour l’instant un triptyque, mais je gage que plusieurs volumes viendront s’ajouter à ceux existants. Il est à mon sens, et à celui de l’auteur, important de les lire dans l’ordre. Logique vous me direz, mais il faut savoir qu’ils sont publiés chez deux éditeurs différents pour ce qui concerne le premier volume à savoir « Le masque du Gerfaut » et les deux autres.

Mon avis :

« Le masque de Gerfaut »

Plante le décor, on apprend à connaître les deux héros et leurs familles. La rencontre entre eux est explosive, voilée d’un nuage noir… Par la suite l’intrigue ne cesse de nous tenir en haleine tout au long du roman.

Malgré quelques légères répétitions dans l’histoire, son écriture est fluide et plus qu’agréable. Elle sait planter le décor. Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un livre en tournant les pages avec envie pour découvrir la suite.

Sonia Alain fait rebondir sans cesse les aventures des héros. Il n’y a pas de temps mort, on est pris dans sa lecture du début à la fin, on partage les émotions d’Anne et de Joffrey tout au long de l’histoire. Sonia Alain ne laisse aucun répit à ses personnages.

Le seul reproche que je pourrais lui faire?! Peut-être quelques longueurs lors des passages historiques explicatifs. On sent qu’elle connait très bien son sujet, sur le bout des doigts. Donc, entre nous, pas vraiment de reproche au vu de la qualité de l’écriture.

« L’amour au temps de la guerre de Cent Ans (tome 1) »

Sens du rythme, intrigue, passion, trahison… mes sentiments lors de la lecture du premier volet se confirment dans cette suite. Nous retrouvons Joffrey et Anne vibrant d’amour l’un pour l’autre mais jusqu’à quand?

Ce roman va vite, mais sa qualité n’en pâtit pas pour autant.

J’ai été déçue en voyant la page 317 signifiant la fin du roman.

Je n’ai qu’un conseille a vous donner….. acheter ces deux romans vous ne le regretterez pas.

Site dédié à l'auteur Anne Golon

Site dédié à l'auteur Juliette Benzoni

 

Brèves littéraires, numéro 86

Société Littéraire de Laval

Février 2013

Sonia Alain

L'amour au temps de la guerre de Cent Ans

t.1 "La tourmente"

Les éditeurs réunis, 2012, 319 p.

 

Depuis La chambre des dames de la médiéviste Jeanne Bourin, paru en 1979, les romans d'amour ayant pour cadre les châteaux forts du Moyen Âge remportent la faveur populaire et, même au Québec dénué de ruines chevaleresques, des auteures s'y sont essayées avec succès. Parmi elles, Sonia Alain qui a débuté sa saga avec Le masque du gerfaut, paru chez VLB, pour la poursuivre trois ans plus tard aux Éditeurs réunis.

Contexte: une guerre va déchirer la France de 1337 à 1453. Au début du conflit, un chevalier amoureux de sa captive renie son allégeance à Édouard III, roi d'Angleterre et prétendant à la couronne de France, pour se ranger du côté de Philippe IV de Valois. La table est mise : le héros éveille la suspicion chez ses nouveaux compagnons d'armes tout en attisant le désir de vengeance d'anciens alliés. Les amoureux convolent, enfantent, et l'aventure se poursuit dans "La tourmente", le premier tome d'une nouvelle saga, L'amour au temps de la guerre de Cent Ans.

On a dit de Jeanne Bourin qu'elle avait adapté le caractère des femmes contemporaines à un contexte médiéval idéalisé et sentimental. Cela est également vrai chez Sonia Alain, à une exception près : on est loin de "l'amour courtois" ; le vocabulaire frustre et les gestes osés d'hommes d'armes de la noblesse laissent pantois. À travers l'histoire d'amour de Joffrey de Knox et Anne de Vallière, on glane ici et là des informations sur la vie de l'époque. La châtelaine et ses suivantes se distraient : elles jouent aux dames ou à colin-maillard, brodent au coin du feu, font de la musique et invitent dans la forteresse jongleurs, troubadours et acrobates (qui peuvent se révéler loups dans la bergerie). Les enfants s'amusent avec des cerceaux de jonc, des poupées de p aille ou des balais en guise de cheval. La nourriture est frugale : pain, fromage, hareng fumé, soupe, ragoût... Chaque sortie hors des murs protecteurs augmente le risque d'un combat sanglant, d'une fausse-couche, d'un assassinat ou d'un enlèvement. Les blessures sont légion et les cicatrices des cautérisations au fer chaud, monnaie courante. Sages-femmes et guérisseuses cultivent des herbes médicinales (marjolaine, thym, piloselle, lavande...) et certains hommes se servent de leurs drogues, notamment du pavot, pour abuser des prisonnières. Le héros est fort, craint de ses ennemis et passionné avec son épouse "aussi déterminée que lui" (p.9). Mais l'époque est doublement sombre : à la fin du récit, la peste noire - qu'on sait aujourd'hui venue de Chine - commence à décimer les populations plus massivement que la guerre. En procession, des flagellants - des religieux qui s'imposent des sévices corporels - implorent la miséricorde divine, pendant que Sir Knox et sa famille s'embarquent sur le Dulciné, un navire en partance pour l'Algérie. On devine, lancé sur leurs traces, le demi-frère mal intentionné du héros, de quoi relancer l'aventure dans le prochain tome.

Dans ses remerciement, Sonia Alain mentionne le comte et la comtesse de Rougé "qui ont collaboré à ses recherches sur leurs aïeux et sur le château de Tonquédec, une forteresse qui domine la vallée de Léguer" (p.198) : "le Seigneur de Rougé et son fils aîné Jean II de Rougé avaient péri au combat" (p.215). L'ouvrage compte quelques autres références historiques, par exemple les bourgeois de Calais (p.22) et la bataille de Crécy, près d'Amiens (p.30).

Brèves littéraires

 

L’AMOUR AU TEMPS DE LA GUERRE DE CENT ANS

ROUGE FM GATINEAU

LE 6 MARS 2013

 

Cette grande saga historique de Sonia Alain s’était amorcée avec Le masque du gerfaut . L’auteur avait laissé une fin ouverte lui permettant d’élaborer le récit plus tard.

Avec l’Insoumission, voici qu’arrive le 2e tome du roman historique L’amour au temps de la guerre de 100 ans. 1349. On est en pleine guerre entre la France et l’Angleterre. Forcée de fuir, Anne de Vallière va devoir faire face à des croyances qui sont totalement à l’opposé de sa culture.

Comment affronter la dure réalité des harems que veut lui imposer son mari??? Comment protéger ses enfants dans ce climat hostile???

Pendant ce temps en France, le passé du personnage du guerrier Joffrey, le mari de Anne, refait surface et vient troubler le lien qui l’unit à Anne. Elle devra regagner la cour du roi pour préserver ce qui lui appartient de droit. Jusqu’où sera-t-elle prête à aller par dévotion pour Joffrey??? L’amour est-il suffisant pour contrer la haine qui déchire la France et l’Angleterre.

Commentaire que j’ai lu sur cette série???

  • Offrez les deux livres en même temps, ils sont trop bons pour être séparés!
  • Émotions fortes, choc culturel et rebondissements…

Rouge FM Gatineau

 

L'AMOUR AU TEMPS DE LA GUERRE DE CENT ANS DE SONIA ALAIN

PAR ISABELLE LACASSE, ROUGE FM MONTRÉAL, ROUGE CAFÉ

LE 7 MARS 2013

 

L'insoumission, c'est le titre du deuxième tome de ce roman historique. Nous nous retrouvons en 1349. La guerre entre la France et l'Angleterre semble durer depuis toujours. Anne de Vallière est forcée de fuir vers des contrées lointaines en Orient. Elle devra faire face à une culture qui n'est pas la sienne, qui ne répond pas à ses valeurs et ses croyances.. Comment affronter cette nouvelle réalité? Surtout lorsqu'on est une battante voire parfois une frondeuse? Son mari veut lui imposer la dure réalité des harems.. Elle devra apprendre à se protéger, mais aussi à protéger ses enfants dans cet environnement très hostile. Et son mari qui, lorsqu'il prend son rôle de cheikh, devient un homme totalement différent. Tout ça lui rend la vie presqu'invivable.

Tandis qu'en France, pendant ce temps, le passé trouble de son mari refait surface... Anne devra se battre corps et âme pour préserver ce qui lui appartient. Est-ce que l'amour entre ces deux-là sera assez fort pour franchir les obstacles qu'ils rencontrent sur leur chemin? À vous de découvir la conclusion de cette grande saga historique!

Voici la chronique radio

 

L'AMOUR AU TEMPS DE LA GUERRE DE CENT ANS DE SONIA ALAIN

PAR VALÉRIE SIROIS, ROUGE FM ESTRIE

LE 8 MARS 2013

 

L'insoumission, c'est le titre du deuxième tome de ce roman historique. Nous nous retrouvons en 1349. La guerre entre la France et l'Angleterre semble durer depuis toujours. Anne de Vallière est forcée de fuir vers des contrées lointaines en Orient. Elle devra faire face à une culture qui n'est pas la sienne, qui ne répond pas à ses valeurs et ses croyances.. Comment affronter cette nouvelle réalité? Surtout lorsqu'on est une battante voire parfois une frondeuse? Son mari veut lui imposer la dure réalité des harems.. Elle devra apprendre à se protéger, mais aussi à protéger ses enfants dans cet environnement très hostile. Et son mari qui, lorsqu'il prend son rôle de cheikh, devient un homme totalement différent. Tout ça lui rend la vie presqu'invivable.

Tandis qu'en France, pendant ce temps, le passé trouble de son mari refait surface... Anne devra se battre corps et âme pour préserver ce qui lui appartient. Est-ce que l'amour entre ces deux-là sera assez fort pour franchir les obstacles qu'ils rencontrent sur leur chemin? À vous de découvir la conclusion de cette grande saga historique!

Rouge FM Estrie

 

UN SECOND LANCEMENT POUR SONIA ALAIN

PAR MYRIAM DELISLE, JOURNAL PREMIÈRE ÉDITION

LE 22 MARS 2013

L'AMOUR AU TEMPS DE LA GUERRE DE CENT ANS, TOME 2

 

AUTEURE DE SAINT-LAZARE, SONIA ALAIN A LANCÉ LE SECOND TOME DE SA SAGA BASÉE SUR L'AMOUR ET LA GUERRE DE CENT ANS. CET OUVRAGE, UNE CONCLUSION ÉPIQUE ET RICHE EN ÉMOTIONS, BOUCLE CE RÉCIT HISTORIQUE.

1349. Une guerre qui semble s’éterniser entre la France et l’Angleterre ne cesse de faire de nouvelles victimes dans les deux camps. Contrainte de fuir vers de lointaines contrées, Anne de Vallière aura à affronter une culture diamétralement opposée à ses croyances.

Comment braver la dure réalité des harems que veut lui imposer son époux? Surtout, comment protéger ses enfants dans cet environnement hostile? Hélas, quand celui qu’elle aime prend le rôle de cheikh auprès du sultan, il devient un tout autre homme. Quelqu’un qui lui est totalement étranger.

Pendant ce temps, en France, le passé trouble de Joffrey de Knox refait surface, fragilisant le lien qui l’unit à Anne. La jeune femme devra regagner la cour du roi afin de se battre pour préserver ce qui lui appartient de droit. Seulement, un ennemi du passé tentera de lui barrer la route.

Plusieurs questions viendront la tourmenter : jusqu’à quel point la cour du roi est-elle corrompue? Jusqu’où est-elle prête à aller par dévotion pour Joffrey? L’amour à lui seul est-il suffisant pour contrer la haine qui déchire les deux royaumes et l’insatiable soif de pouvoir des hommes?

 

Mention des 2 tomes de "L'amour au temps de la Guerre de Cent Ans"

L'AMOUR AU TEMPS DE LA GUERRE DE CENT ANS (TOME 2) : L'INSOUMISSION

PAR LOUISE TURGEON, PLANÈTE QUÉBEC,

LE 26 MARS 2013

 

En 1349, une guerre qui semble durer depuis toujours entre la France et l'Angleterre ne cesse de faire de nouvelles victimes dans les deux camps.

Forcée de fuir vers des contrées lointaines, Anne de Vallière aura à faire face à une culture diamétralement opposée à ses croyances.

Comment affronter la dure réalité des harems que veut lui imposer son époux, mais surtout, comment protéger ses enfants dans cet environnement hostile?

Hélas, quand celui qu'elle aime prend le rôle de cheikh auprès du sultan, il devient un tout autre homme.

Quelqu'un qui lui est totalement étranger.

Pendant ce temps, en France, le passé trouble de Joffrey de Knox refait surface, fragilisant le lien qui l'unit à Anne.

La jeune femme devra regagner la cour du roi afin de se battre pour préserver ce qui lui appartient de droit.

Jusqu'où sera-t-elle prête à aller par dévotion pour Joffrey?

L'amour à lui seul sera-t-il suffisant pour contrer la haine qui déchire les deux royaumes et l'insatiable soif de pouvoir des hommes?

Plus qu'un roman d'amour intemporel: une conclusion épique et riche en émotions à une grande saga historique.

L'AUTEURE :

SONIA ALAIN s'est brillament révélée à un public avide de romans d'amour et d'aventure par la publication en 2009 de son premier livre, Le masque du gerfaut. Elle récidive ici avec une nouvelle saga qui a pour toile de fond une période de grande misère, dans laquelle l'amour tient néanmoins le premier rôle.

Planète Québec

 

LES CHRONIQUES LITTÉRAIRES DE SONIA ALAIN

PAR CHRISTIAN, "JE SUIS MA VILLE"

LE 2 AVRIL 2013

 

Sonia Alain, sympathique auteure de romans historiques qui réside à St-Lazare, vient de rejoindre l’équipe du journal internet "Le Globe" pour écrire des articles dans la chronique littéraire du site. Vous y trouverez bien entendu ses suggestions littéraires avec un extrait de chaque livre, mais aussi des entrevues avec leurs auteurs, leurs coordonnées et bien sûr les commentaires de Sonia.

Bien que ce partenariat soit tout récent, Sonia Alain n’en a pas moins écrit de très nombreux articles littéraires dans le passé. Pour les lire ou les relire, vous pouvez consulter la section "Chroniques littéraires et culturelles" de son blogue. Sonia vous informe également très régulièrement des sorties de romans québécois ou encore de livres jeunesse, pour les moins de 18 ans.

Souhaitons bonne chance à Sonia pour ce nouveau partenariat dans un domaine qui la passionne et dont elle aime partager les découvertes, pour notre plus grand plaisir !

 

Par Sandra Paré, Journal La Métropole

Le 8 avril 2013

 

Il est insoutenable de voir la belle Anne de Vallière tenir tête à son seigneur et mari Joffrey de Knox.

Ayant quitté leur royaume afin d’éviter l’ennemi, ils sont partis avec leurs enfants, peu de personnel et la mère d’Anne pour Tlemclen en terre musulmane. Ils vivront quelque temps dans son palais du Proche-Orient. Dans cet endroit attend l’ancienne vie de Joffrey, puisque comme la veut la tradition, les hommes de haut rang possèdent un harem. Anne devra donc partager son homme avec ses femmes de peu de foi et surtout crainte Tahina la reine des lieux qui a bien l’intention de servir son maître et conserver son titre de « favorite ». Voilà comment débute cette conquête épique et comment se verra confronté l’amour d’Anne et de Joffrey. La guerre qu’on appelle aujourd’hui « La guerre des cent ans » semble ne plus finir entre la France et l’Angleterre. Édouard III Roi d’Angleterre et Philippe VI qui sont bel et bien décidés à s’anéantir. Le frère de Joffrey ayant pris le visage de l’ennemi, sa captivité à la tour blanche et au château de Clisson, la perte de son enfant. Tant de souvenirs malheureux refont surface, alors qu’Anne tente de survivre en ces lieux de perdition. Menée par son orgueil et sa foi, la dame de Knox n’a pas l’intention de céder à sa place à quiconque et compte bien retourner un jour vivre en toute sécurité, dans son propre château avec son mari avec ses enfants, mais ce temps est bien loin…

Sonia Alain vient de s’attribuer sa place dans le monde des grands écrivains. Ses recherches historiques et son imagination débordante donnent à cet ouvrage des airs de Best Sellers mondial. Je ne serais pas surprise, qu’éventuellement cette historie soit adaptée en série pour la télévision.

Titre : L’amour au temps de la guerre de Cent Ans Sous-titre : L’insoumission Les éditeurs réunis, 344 p. Le tome un - Le masque du Gerfaut, fut publié chez VLB Le tome deux - L’amour au temps de la guerre de Cent Ans- La Tourmente, chez LES ÉDITEURS RÉUNIS

La Métropole

 

LE FIGARO

LE 21 AVRIL 2013

 

Le tome 1 de "L'amour au temps de la Guerre de Cent Ans" se retrouve sur une publicité e-pub de la FNAC sur le site du journal français Le Figaro.

 

Dernier tome de la saga de Sonia Alain, romancière québécoise de grand talent

Par Claire Saim, site Internet Onirik

Le 13 juin 2013

 

Enfin la suite des amours contrariées d’Anne et de Joffrey... Si vous vous dites que souffle sur cette saga un petit vent d’Angélique...vous n’avez pas tort, la romancière étant une très grande fan d’Anne Golon et de ses personnages mythiques.

Nous avions laissé nos deux héros en pleine félicité conjugale, le chemin avait été bien long pour eux, à se laisser approcher, à s’apprivoiser, à s’accepter, et à imposer leur amour envers et contre tous. Ce dernier tome les remet sur les routes, en pleine tourmente de la guerre entre la France et l’Angleterre, le danger est grand pour Anne et les enfants.

Joffrey prend donc la décision de se rendre sur ses terres en Afrique du Nord, à Tlemcen (on pense inévitablement au Rescator et aux Barbaresques), mais la blanche cité écrasée de soleil et balayée par les vents méditerranéens n’est peut-être pas le paradis rêvé pour Anne et les siens.

Cette fois, le danger viendra directement de l’intérieur... Nous n’en révélerons pas plus, car c’est un plaisir de se laisser mener et manipuler par la fine plume de Sonia Alain qui encore une fois n’hésite pas à malmener ses héros, à les pousser dans leurs plus sombres retranchements...

Une saga flamboyante, intense et passionnante jusque dans ses dernières lignes, à qui l’on pardonne aisément quelques petites maladresses.

Avis +

Onirik

 

Lecture de la semaine : Le masque de Gerfaut par Sonia Alain

Par Catherine Bourgault, Mes lectures (blogue personnel)

Le 5 juillet 2013

 

Mes commentaires :

On m’avait chaudement recommandé Le masque de Gerfaut comme étant LE meilleur livre de romance de l’année. Oui, ce n’est pas nouveau, j’adore la romance. J’adore aussi Sonia Alain qui a toujours un beau sourire ou un petit ricanement mignon quand je la croise dans les salons du livre. Par contre, je n’aime pas particulièrement les romans où l’on se perd dans les détails historiques. Hé! bien, bravo à Sonia, car j’ai été grandement impressionné par la plume de ma douce collègue.

Il y a longtemps que je n’avais pas lu un livre aussi prenant. En terminant Le masque de Gerfaut, j’ai eu besoin de quelques jours pour m’en remettre! J’étais incapable de lire autre chose.

Tous les lecteurs trouveront leur compte dans cette œuvre, parce que oui, c’est toute une œuvre. On y retrouve de l’action, une belle histoire d’amour, de l’aventure et un côté historique en trame de fond. Tout est bien dosé.

Par-dessus tout, il y a Joffrey, le seigneur de Knox. Ce héros particulièrement touchant et troublant, qu’on arrive à aimer démesurément malgré ses revers. Cet homme que la courageuse Anne réussit à adoucir. La relation d’amour/haine à son meilleur.

À noter qu’à mon plus grand bonheur, vous pouvez retrouver ces personnages dans les deux tomes de L’amour au temps de la guerre de Cent Ans. Une saga que j’ai littéralement dévorée!

Lien : http://soniaalain.com.overblog.com/

Blogue de Catherine Bourgault

 

Par Virginie Fleuranceau, site Un Peu De Lecture

Le 14 août 2013

 

L’avis d’UPDL

Cela faisait un petit moment que ce livre était dans ma PXL et que je devais m'en sortir. C'est chose faite et je ne le regrette absolument pas.

C'est pour moi, LX romance historique qu'il faut absolument lire. J'ai très vite été absorbée par ma lecture et j'ai même eu beaucoup de mal à poser le livre avant de l'avoir terminé. Je l'ai lu en 2 jours à peine.

Je dois avouer que je ne connaissais pas cette période de l'histoire de France et il a fallu que je lise ce livre écrit par une auteure québécoise pour en apprendre plus sur cette période. Ce que j'ai beaucoup apprécié c'est que Sonia ne s'est pas perdue dans les détails. Je tiens à la féliciter, car elle a dû en faire des recherches pour écrire cette petite merveille.

Elle a une plume fluide et très agréable à lire si bien qu'on ne voit pas le temps passer et que l'on tourne les pages sans s'en rendre compte. Une fois ma lecture terminée, j'étais tellement dans l'histoire que je n'ai pas pu m'empêcher d'enchaîner sur le tome 2 : "L'amour au temps de la Guerre de Cent Ans - La tourmente". Je n'avais pas envie de laisser les personnages qui m'avaient tant plus. Une saga de 3 tomes à dévorer sans aucune hésitation! Un énorme coup de cœur. À lire!

Un peu de lecture

 

Par Virginie Fleuranceau, site Un Peu De Lecture

Le 16 août 2013

 

L’avis d’UPDL

C'est avec délice que je me suis plongée dans cette suite de "Le masque du gerfaut" qui sert en quelque sorte de "prologue" à cette fabuleuse saga.

Que d'embûches dans les aventures tumultueuses d'Anne et de Joffrey de Knox! Je les avais quitté alors que tout allait pour le miteux entre les deux amoureux, mais c'était sans compter sur la vengeance de leur ennemi, qui va tout faire pour les séparer. Je ne vous en dirais pas plus, pour ne pas spolier le livre.

Quel plaisir de lire un livre écrit avec tant de finesse dans lequel on remarque le travail de recherches approfondi que l'auteur a mené dans le but de nous servir une saga : intense (émotionnellement surtout), éblouissante, captivante, et ce jusqu'aux derniers mots de ce tome.

Je dois avouer que je suis très, très, très impatiente de lire la suite. Merci Sonia pour ce nouveau coup de cœur. N'hésitez pas à vous plonger dans cette saga historique. À lire!

Un peu de lecture

 

Plumes d’ici – Auteurs québécois à découvrir 

par Hélène Arsenault, site Le sans papier

Le 30 août 2013

 

L'avis d'Hélène Arsenault

Roman d’amour historique, Le masque du gerfaut nous livre une histoire passionnante aux revers captivants.

D’ailleurs, le titre colle parfaitement à Joffrey. J’ai adoré la trame romantique prenante, même si le style d’écriture, riche en adverbes et en participes passés, m’a quelque peu désenchantée.

N’empêche, la majorité des lectrices (et lecteurs, ne les oublions pas) sera comblée par cette saga historique aux personnages centraux fougueux et intenses.

Je vous suggère également la suite des aventures de ces héros attachants publiés chez Les Éditeurs réunis : L’amour au temps de la guerre de Cent Ans, La tourmente (2012), tome 1 et L’insoumission (2013), tome 2.

Le sans papier

 

Par Virginie Fleuranceau, site Un Peu De Lecture

Le 7 septembre 2013

 

L'avis d'UPDL

Encore une fois, Sonia nous transporte avec ce dernier tome de la saga. Cette épopée nous transporte littéralement à travers les époques pour nous plonger en pleine guerre de Cent Ans. Nous y suivons la fin de la superbe histoire d'Anne et Joffrey de Knox, à travers maintes et maintes péripéties. Si vous vous imaginiez connaître nos deux héros, l’auteur vient ici tout bousculer. Le suspense y est haletant, intriguant, inattendu ; et une fois le livre commencé, on n’a pas envie d’arrêter avant d’avoir tourné la dernière page. Une splendide épopée qui se termine de façon épique ! La plume de l’auteur est toujours aussi savoureuse car elle m’a permis de m’évader et d’oublier le moment présent pour me plonger avec délectation en plein XIVème siècle. L’auteur a réussi le pari de me faire à nouveau apprécier l’histoire de France (merci Sonia, car là tu as réussi un sacré exploit !).

Cette petite merveille regorge d’émotions aussi diverses et plaisantes les unes que les autres (et je dois avouer que j’étais triste de quitter Anne et Joffrey ; ils vont terriblement me manquer !). Si vous voulez lire une saga : captivante, qui vous transporte, émouvante, divertissante, palpitante… Je ne trouve plus de mots pour exprimer tout ce que j’ai pu ressentir mais, le COUP DE CŒUR est bien là. Une auteure talentueuse à découvrir sans hésiter et que j’ai grand plaisir à connaître grâce à Facebook. Un dernier mot pour les futurs lecteurs : n’hésitez surtout pas à vous plonger dans cette trilogie qui vous envoûtera à coup sûr. À lire !

P.S. : Sonia, si tu veux écrire une suite, n’hésite pas ! Je retrouverais avec une immense joie (et le mot n’est pas assez fort) Anne et Joffrey de Knox.

Ajout d'un petit message sur Facebook: Sa saga mériterais à être adaptée au ciné ou à la tv en série.

Un peu de lecture

 

Par Brèves Littéraires #87, Société Littéraire de Laval

Septembre 2013

 

Sonia Alain

L'amour au temps de la guerre de Cent Ans

t.2 "L'insoumission"

Les éditeurs réunis, 2013, 345 p.

Sonia Alain a fait paraître chez Les Éditeurs réunis "L'insoumission", deuxième et dernier tome de L'amour au temps de la guerre de Cent Ans. Brèves avait recensé dans son numéro 86 non seulement le premier tome, mais aussi Le masque du gerfaut, premier roman campant les personnages de la sage, mais paru celui-là chez VLB.

La romancière a gagné en maturité : on la sent en maîtrise de l'intrigue et de son écriture. Après avoir fui l'Europe en guerre, Joffrey de Knox et Anne de Vallière vont vivre la suite de leurs aventures au Moyen-Orient (dans le Maghreb), loin de la peste noire certes, mais dans un pays qui ne connaît pas davantage la paix. Qui plus est, Joffrey y a des ennemis redoutables et Anne sera contrainte d'accepter la vie de harem.

Le choc des cultures aura sa part de bénéfices pour la jeune épouse : après s'être initiée à l'art oriental du plaisir charnel, elle rejettera certaines de ses valeurs judéo-chrétiennes et assumera mieux sa féminité, ce qui renforcera ses liens avec son époux : "Avant son départ, Anne se comportait comme une petite souris timide dans l'intimité de leur chambre, et voilà qu'il retrouvait une femme sûre de ses charmes et dont la sensualité irradiait telle une flamme brûlante." (p. 149-150) La description de leurs ébats amoureux mérite la mention "roman érotique", mais la saga est plus que cela. Une fois encore, la Dame de Knox est enlevée, torturée puis libérée, pendant que le seigneur de Knox guerroie et se venge.

Le Moyen-Orient du XIVe siècle est sans doute, pour une auteure québécoise, encore plus difficile à décrire que la France ou l'Angleterre de l'époque. Les références historiques sont moins nombreuses dans cette partie de la saga. Il y a bien des Barbaresques, des eunuques, des esclaves noirs, une mosquée nacrée et des imams, un cheikh, un sultan, un turban décoré d'une pierre, un caftan de soie brodée sous un haïk qui cache tout sauf les yeux, des tapis, des coussins, des oranges, de l'eau de rose... Aussi, quelques vagues références géographiques : le détroit de Gibraltar, la capitale des Méridines (ou Mérinides), un palais de sultan à Tlemcen, un désert... Ni spécialiste de l'époque ni historienne, Sonia Alain supporte la comparaison avec les écrivaines à succès de romans d'amour épiques.

Brèves

 

Par Julien Giovannon, La Salamandre D'Axolotl #1

Septembre 2013

 

Sonia Alain est une de ces romancières qui dépoussière les livres d’histoire, loin de l’austérité des dates à retenir par cœur et de l’infinité de noms des dynasties royales successives. Sonia confie parfois ses craintes que l’appellation « roman historique » ne rebute les plus jeunes lecteurs, je dirais au contraire qu’à l’image de sa trilogie sur « L’amour au temps de la guerre de cent ans », ce type de roman est la meilleure façon pour les jeunes lecteurs d’aborder et de connaitre l’histoire. Avec de parfaites références du contexte historique dans ses romans, Sonia Alain raconte « la petite histoire » dans la « grande histoire ». Celle d’un couple avec ses joies, ses peines, ses tourments, les rebondissements souvent aventureux de leur relations dans une Europe moyenâgeuse traversée par des crises, (ce pourrait même être parfois contemporain).

Bref, Sonia Alain est une Conteuse et sa « trilogie médiévale, mais romantique » a reçu un très bon accueil d’un public pourtant pas toujours majoritairement féru d’Histoire.

La trilogie de Sonia Alain avait débuté sous le nom du « Masque du gerfaut » (le gerfaut ou faucon gerfaut est un rapace de l’hémisphère nord de l’Europe et Amérique, utilisé comme oiseau de chasse, son masque est le petit cache opaque que les dresseurs lui apposent sur les yeux – merci Wikipédia !-).

Suite à un changement d’éditeur, la trilogie s’est poursuivie sous le nom « L’amour au temps de la guerre de cents ans ». Un nouveau titre vraiment intéressant et qui prend l’Histoire à contre pied car lorsque l’on évoque la « Guerre de cents ans » l’on pense généralement massacres, famines, peste et buchés (surtout pour Jeanne d’Arc). C’est pourtant parfois au cœur du chaos que les relations sentimentales et amoureuses s’en retrouvent les plus exacerbées.

C’est aussi ça le talent de Sonia Alain : faire ressortir la beauté dans une époque que les mémoires ont conservées comme uniquement douloureuse.

La Salamandre D'Axolotl

 

LES JOURNÉES DE LA CULTURE PARTOUT DANS BEAUHARNOIS-SALABERRY

PAR JEAN-PIERRE MAJOR, INFOSUROIT

LE 18 SEPTEMBRE 2013

 

C’est à la bibliothèque de Saint-Urbain-Premier le 17 septembre que la MRC de Beauharnois-Salaberry a levé le voile sur la programmation des Journées de la Culture qui auront lieu dans les municipalités de la région du 27 au 29 septembre.

Plusieurs personnes engagées auprès du milieu politique et culturel étaient présentes au lancement de la programmation.

L’auteure, conférencière, formatrice et chroniqueuse, Sonia Alain au point de presse à la bibliothèque de St-Urbain-Premier.

Saint-Urbain-Premier :

  • Fais danser les mots, atelier de jeux de mots animés avec l’auteure Sonia Alain à la bibliothèque le 29 septembre de 13h30 à 15h30.

INFOSuroit

 

CONFÉRENCE DE PRESSE - CULTURE DE RYTHME ET DE MOTS

PAR VALÉRIE GAGNON, LE SOLEIL DE CHÂTEAUGUAY

LE 20 SEPTEMBRE 2013

 

SAINT-URBAIN-PREMIER - La nouvelle bibliothèque et le centre communautaire de la municipalité de St-Urbain-Premier seront animés d’activités culturelles dans le cadre des Journées de la Culture le dimanche 29 septembre prochain.

Un atelier de création d’histoires collectives sera animé par Sonia Alain, auteure de la trilogie L’Amour au temps de la guerre de 100 ans. « L’atelier public va être des jeux de mots qui vont être basés essentiellement sur les trois romans de ma saga historique, mais ça va être différents jeux, soit des jeux de charivari, cadavre exquis, des phrases à replacer les mots, donc on va avoir beaucoup de jeux avec plein de mots pour bien s’amuser! », indique l’auteure lors d’un entretien avec le journal. Pour écouter l'extrait vidéo, aller sur le lien suivant : http://www.cybersoleil.com/2013/09/20/culture-de-rythme-et-de-mots

L’atelier littéraire est prévu à la bibliothèque le dimanche 29 septembre de 13 h 30 à 15 h 30.

 

Suggestion lecture

par Anne-Marie Samson, CHOK FM

Le 23 novembre 2013

 

L’auteure montérégienne Sonia Alain publiait en 2009 chez VLB Éditeur Le masque du gerfaut, premier tome de cette trilogie médiévale. Sachant que ce roman aurait des suites, j’ai préféré attendre la parution des deux tomes suivants de L’amour au temps de la Guerre de Cent Ans, La tourmente et L’insoumission, parus respectivement en 2012 et en 2013 chez Les éditeurs réunis, avant de vous entretenir de cette trilogie.

Fort bien documentée sur l’époque tumultueuse de 1335 à 1346, l’auteure nous raconte l’histoire d’Anne de Vallière, jeune noble au caractère impétueux, qui se voit livrée à Joffrey de Knox, un guerrier tout aussi puissant que sauvage, pour éponger une dette de jeu de son père décédé. Une union consommée dans la violence et qui pourtant se transformera.

Bien sûr, on y lira des passages amoureux, le titre nous l’annonce. Cependant, le fond historique et la trame étonnante de l’aventure l’emporte largement sur le romantisme. Nous suivons donc les protagonistes et leur entourage dans une tranche de leur vie habitée de la sauvagerie de l’époque, au travers les intrigues dans les Cours de France et d’Angleterre jusqu’au Moyen-Orient et les deux caractères forts d’Anne et de Joffrey ne manquent pas une occasion de s’entrechoquer.

J’avoue avoir été passionnée dès le premier tome et la fluidité de l’écriture de Sonia Alain y est pour beaucoup. Les péripéties se succèdent à un rythme effréné, ce qui en fait un roman difficile à poser. Les us et coutumes de l’époque y sont bien représentées et les amateurs de romans à saveur historique y trouveront très certainement leur compte.

Blogue de CHOC FM

De ma culture à la vôtre

 

PREMIÈRE ÉDITION D'ESPACE LIVRES

PAR CHRISTIAN GONZALEZ, SITE JE SUIS MA VILLE

LE 26 NOVEMBRE 2013

 

La 36ième édition du Salon du livre de Montréal fut un véritable succès cette année encore et la preuve de l’engouement des lecteurs pour les auteurs québécois. Notre région ne sera pas en reste en 2013 avec l’organisation du tout premier salon du livre de la région de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent. En collaboration avec le club de lecture Les Bouquineuses et le collectif d’artistes Art Pontes, le Musée de société des Deux-Rives (MUSO) vous invite à la première édition d’Espace Livres qui se tiendra à Salaberry-de-Valleyfield le 30 novembre et le 1er décembre 2013. Des conférenciers de renom seront au rendez-vous et ce salon permettra au public de rencontrer et d'échanger avec près d’une cinquantaine d’écrivains de notre belle région. Certains d’entre eux étaient présents place Bonaventure, au Salon du livre de Montréal.

Liste complète des participants sur le site du Muso.

 

ESPACE LIVRES AU MUSO

PAR CHRISTIAN GONZALEZ, SITE JE SUIS MA VILLE

LE 26 NOVEMBRE 2013

 

Espace Livres, le tout premier salon du livre de la région de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent a ouvert ses portes le samedi 30 novembre au Musée de société des Deux-Rives (MUSO) à Salaberry-de-Valleyfield en présence de Denis Lapointe, le maire de la ville. Celui-ci n’a pas manqué de souligner les nombreux efforts déployés tant par les associations que par la ville pour promouvoir l’art et la culture dans la région. Annabelle Laliberté, directrice générale du MUSO prit ensuite la parole pour remercier les auteurs présents et pour évoquer comment l’idée de ce premier salon du livre avait germé avec la collaboration du club de lecture Les Bouquineuses et du collectif d’artistes Art Pontes. La toile de Line Desrochers qui a servi d’identité visuelle au salon fut ensuite dévoilée par Évangéline Méthot en présence de l’artiste-peintre. À la fin du salon, cette toile sera attribuée par tirage au sort à l’un des visiteurs participants.

Près d’une cinquantaine d’auteurs ont répondu présents à l’appel du MUSO pour que ce premier salon soit une réussite. Parmi eux, quelques "Talents d’Ici", Sonia Alain, Huguette Brun, Marcel Brouillard, Marie Potvin et Louise Lachance Legault. Le salon, qui fermera ses portes le dimanche 1er décembre à 17h00, est ponctué de toute une série d’ateliers et certains auteurs sont invités à lire en public des extraits de leurs œuvres. Pour une première, ce salon s’annonce comme une belle réussite et déjà le MUSO vous donne rendez-vous l’année prochaine pour la seconde édition d’Espace Livres.

 

Auteure : Sonia Alain

par Alain Lafond, Trait de plume

Le 15 décembre 2013

 

Cette fois, je vous entraîne dans le domaine du roman historique.

Le Masque du gerfaut se passe au début de la guerre de 100 ans, au quatorzième siècle. C’est l’histoire d’Anne de Vallière, une jeune fille de sang noble vendue par son père au père d’un puissant Seigneur pour rembourser une dette de jeux. Puissant est le mot qui convient pour décrire Joffrey de Knox, ce guerrier cruel et à la sauvagerie qui n’a d’homme que le nom. Ce traitre à la couronne de France viendra réclamer son dû de la manière la plus méprisable qui soit.

Malgré les apparences, c’est un roman d’amour. Attention, je n’ai pas dit un roman « à l’eau de rose », mais un roman d’amour. L’amour, ce n’est pas toujours beau. C’est parfois laid. Et ça peut même être révoltant au point de lever le cœur. Des drames au nom de l’amour, il y en a tous les jours… il y en avait aussi en ces temps reculés. Parfois, ça commence tout beau, puis ça dégénère… et d’autres fois, une relation condamnée dès le début finit par donner quelque chose de bon. En ce sens, oui, c’est donc bien un roman d’amour.

Sonia Alain a su manier le genre historique avec fermeté; nul doute que ce livre est le fruit de nombreuses recherches pour parvenir à recréer cette ambiance médiévale avec un tel réalisme. Elle maîtrise le contexte géopolitique de l’époque avec aisance. Une courte mise en contexte est nécessaire au début du roman, puisque l’histoire baigne justement dans le mélange de religion et d’allégeances royales qui avait cours au moment du récit. N’étant pas doué en histoire, j’ai apprécié cette mise en contexte, puisque sans elle… j’aurais été complètement perdu.

J’ai aimé l’histoire. J’ai apprécié le fait que le côté amour n’était pas « enjolivé » d’un romantisme qui aurait donné un ton faux au récit. J’ai apprécié également que la violence ne soit pas non plus surexploitée dans les descriptions pour tomber dans le macabre et le sanglant. Sonia a été capable de trouver un juste milieu pour dépeindre une réalité difficile et barbare dans un temps où les intrigues politiques et religieuses gouvernaient le monde. Un délicat équilibre entre l’amour et la violence est conservé et permet de savourer le récit jusqu’à la dernière page.

L’écriture est fluide et facile à lire. La narration est du point de vue interne, et le texte est d’une excellente qualité de français. Concernant les discours, je dirais… que c’est un français « noble » convenant à l’époque, si cette expression existe. C’est un roman grand public, mais je le crois personnellement accessible aux jeunes adolescents qui n’ont pas peur de visiter la section adulte de la bibliothèque.

Bref… une autre belle découverte, qui me donne le goût d’aller voir la suite!

Bonne lecture!

Trait de plume

 

Auteure : Sonia Alain

par Alain Lafond, Trait de plume

Le 30 décembre 2013

 

Dans la même veine que « Le masque du gerfaut », dont ce livre se trouve à être le second volet de la trilogie, nous retrouvons nos personnages clefs Joffrey de Knox et Anne de Vallière en plein cœur de la guerre de Cent Ans, en l’an 1346.

Le conflit opposant Philippe VI de Valois à Édouard III n’est pas près de s’arrêter. Joffrey de Knox a trahi le second par amour pour Anne de Vallière, une trahison qui en fera l’ennemi juré des Anglais qui n’auront de cesse que de le détruire, lui… et sa famille. Les complots sont monnaie courante, le seigneur de Knox affronte ses anciens alliés aux côtés de ses ennemis d’autrefois, une position extrêmement inconfortable qui ne lui donne aucun répit. Anne devient la cible des ennemis de Joffrey… elle devra se montrer rusée et forte dans l’adversité. Et si ce n’était pas suffisant, l’Europe est menacée par la peste noire, décimant des villages entiers. Anne et Joffrey réussiront-ils à faire face à leur destin?

Ayant apprécié le premier tome, je dois avouer que je me suis lancé dans le second avec plusieurs attentes. Je n’ai pas été déçu. La recherche historique est toujours une qualité que l’auteure, Sonia Alain, a su exploiter avec beaucoup d’habileté pour rendre son récit authentique. La composante roman d’amour est également un peu plus forte que dans le récit précédent, et l’amour y est plus rose aussi. La dualité amour-haine-craintes qu’éprouve Anne envers son mari a évolué, l’aspect positif a pris le dessus. Oh, tout n’est pas facile, nos héros vivent des épreuves terribles… Une guerre amène toujours son lot de drames et de sang, et les combats font rarement ressortir les plus beaux côtés des guerriers. Sonia Alain nous le démontre encore une fois en dévoilant toute la bassesse que peuvent atteindre ceux que la vengeance anime. Rien n’est sacré à leurs yeux… et l’amour d’Anne et Joffrey représente aussi bien leur force que leur faiblesse.

Pour les amateurs de récits d’amour avec une forte composante d’histoire, je recommande donc grandement la lecture de cette série. Sonia Alain possède une belle plume, et s’en sert avec adresse pour nous faire découvrir cette tranche d’histoire que bien peu d’entre nous connaissons.

Bonne lecture!

Trait de plume

 

1re place au palmarès des sagas 2013 d'Un peu de Lecture

1re place au palmarès des sagas 2013 d'Un peu de Lecture

Portrait d'auteure : Sonia Alain

par Manon Corriveau Côté, Une épagneule raconte...

Le 12 janvier 2014

 

L'auteure que je vous présente aujourd'hui ne lésine pas sur les recherches. Il n'est pas surprenant que sa saga historique ait attiré l'attention de lecteurs, tant au Québec qu'en France.

(Voir les commentaires de lecteurs : http://soniaalain.com.overblog.com/avis-des-lecteurs).

Adolescente, cette auteure avait un passe-temps inhabituel qui laissait présager son talent pour l'écriture : inventer des suites aux films qu'elle aimait. Autre fait intéressant : Sonia a fait son secondaire 1 en Afrique, au Cameroun.

Sonia a suivi un cours d'éducatrice en garderie; d'abord au Cégep, ensuite à l’Université, pour se perfectionner. Après une dizaine d’années comme éducatrice auprès de jeunes enfants, elle a commencé à donner de la formation auprès du personnel des Centres à la petite enfance (garderie) et des responsables en milieu familial. Par la suite, elle est devenue chargée de cours pour le compte d’Emploi-Québec au Collège Édouard-Montpetit. Elle enseignait à des étudiantes inscrites au programme d’éducation en services de garde et faisait de la supervision de stages. Parallèlement, elle a élaboré du matériel et des outils afin d’aider les éducatrices et les enseignantes dans leur travail auprès des enfants.

Il y a quelques années, elle écrivait pour le magazine La Culbute; elle avait une chronique régulière intitulée « Les Coups de cœur de Sonia ». Aujourd'hui, elle travaille à contrat pour « Les Ateliers du Petit Prince » en tant que relationniste et conceptrice web. De plus, elle tient une chronique littéraire sur le site Internet « Le République » (autrefois le "Globe – Regard des citoyens"), ainsi que sur le site « La Métropole ». Le reste de son temps est consacré à l'écriture.

Il lui a fallu 5 ans (recherche comprise) pour écrire son premier roman Le masque du gerfaut. C'était le début d'une belle carrière littéraire. D'autres romans allaient suivre...

Sonia travaille présentement sur une nouvelle série de romans fantastiques pour adulte (les deux premiers tomes seront publiés, en 2014, par les Éditions AdA).

Le rêve de Sonia Alain : que sa série historique soit traduite et distribuée à travers le monde, et qu'elle soit adaptée à l’écran. Chose certaine, c'est ce qu'on lui souhaite, car ses histoires pourront ainsi toucher encore plus de gens, qu'ils soient lecteurs ou non.

1. Dans quelle région habitez-vous?

En Montérégie dans la belle région du Suroît, dans une charmante petite ville.

2. À l’école primaire, quelle était votre matière préférée?

J’adorais les arts plastiques, car je me passionnais pour le dessin et la peinture. J’aimais bien le français également, surtout les compositions.

3. Enfant, qui était votre auteur favori?

Je pouvais passer beaucoup de temps à lire les « Martine », ainsi que les « Heidi » et « Le club des cinq ». J’adorais les aventures de ces personnages.

4. Quels fruits et légumes aimeriez-vous manger presque tous les jours?

Pour les légumes, les carottes, les petits pois et les épis de maïs. Quant aux fruits, les pommes, surtout lorsqu’elles sont fraichement cueillies. J’adore aussi les crêpes aux fruits avec du chocolat aux noisettes, j’y mets une panoplie de fruits.

5. Avez-vous un animal de compagnie?

Plus maintenant, mais j’ai eu une adorable petite chatte à une certaine époque. Elle était très chère à mon cœur. Elle s’appelait Pistache.

BIBLIOGRAPHIE

Le masque du gerfaut, VLB éditeur, 2009

Il s'agit d'un roman d’aventure, d’amour et d’action qui se déroule à l’époque fascinante du Moyen-Age.

Finaliste au Festival du 1er roman de Chambéry 2011 (en France).

À visionner :

•Entrevue avec l'auteure http://fr.video.canoe.tv/video/43192379001

•Bande annonce littéraire http://www.youtube.com/watch?v=bbf_1otXfm8#t=12

L’amour au temps de la Guerre de Cent Ans, tome 1 "La tourmente", Les éditeurs réunis, 2012

Publié chez un éditeur différent, ce roman n'est pas officiellement une suite du précédent. Cependant, on y retrouve tous les personnages découverts dans le premier livre de Sonia Alain. L'histoire débute 2 semaines après la fin de son roman Le masque du gerfaut.

 

L’amour au temps de la Guerre de Cent Ans, tome 2 "L'insoumission", Les éditeurs réunis, 2013

Pour davantage d'information sur cette auteure, je vous recommande de visiter son site officiel : http://soniaalain.com.overblog.com/

Ceux qui ont un compte peuvent également la suivre sur Twitter, Facebook, Pinterest et Scoop.it.

Les fans peuvent même s'abonner à la page FB de "L'amour au temps de la guerre de Cent Ans" : https://www.facebook.com/pages/Lamour-au-temps-de-la-Guerre-de-Cent-Ans/302675199831694

Une épagneule raconte...

 

« L'amour au temps de la guerre de cent ans : La tourmente » de Sonia Alain

par Sonia Vandoux, Chroniques Culturelles...

Le 16 janvier 2014

 

Sonia Alain est une éducatrice, relationniste et auteure de romans historiques tels que Le masque du gerfaut publié en 2009, L'amour au temps de la Guerre de Cent Ans - Tome 1 la tourmente paru en 2012 chez Les Éditeurs Réunis et le Tome 2 l'insoumission en 2013.

Nous sommes en l’an 1346. La guerre en France fait rage, opposant le roi Philippe VI de Valois à son homologue anglais Édouard III. Jeanne de Belleville, une Bretonne de haute noblesse, voit sa vie détruite par l’interminable conflit. Animée par un désir de vengeance après avoir perdu son époux dans des circonstances horribles, elle déclenche des hostilités contre le monarque français. Édouard s’empresse alors d’accorder son appui à cette dame qui, l’espère-t-il, l’aidera à vaincre le seigneur Joffrey de Knox, un de ses plus dangereux ennemis. Knox, un transfuge anglais et guerrier redoutable dans le camp adverse, a renoncé à tout ce qui le définissait auparavant par amour pour son épouse Anne de Vallière. Lui qui se battait jadis dans l’armée d’Édouard III a pris les armes aux côtés du roi français, une trahison que le souverain anglais ne peut lui pardonner. Les batailles sont légion durant la terrible guerre de Cent Ans. Les ennemis sont partout, les complots et les trahisons se multiplient. Et pour ajouter du drame à cette grande noirceur, la peste menace de décimer le peuple. Anne de Vallière fera tout en son pouvoir pour épargner son époux et ses enfants de ces malédictions, se montrant aussi rusée que ses détracteurs. Au cœur de l’adversité, trouvera-t-elle la force de faire face à son destin ?

« Une petite embarcation peinait à progresser sur la rivière qui serpentait la Loire. Un individu, aux iris d'un bleu acier, fixait les deux pêcheurs qui ramaient avec énergie. Immobile, Rémi attendait, ses cheveux blond cendré flottant librement sous la brise légère. Il y avait plusieurs jours déjà qu'il avait quitté l'Angleterre, et il pestait contre les mauvais tours que lui avait joué dame Nature en déchaînant les flots de la Manche lors de sa traversée. Il avait perdu un temps considérable et espérait ne pas arriver trop tard au château de Clisson, car il devait y délivrer un message de la plus haute importance de la part d'Édouard III. Celui-ci avait d'ailleurs spécifié que ce parchemin ne devait sous aucun prétexte se retrouver entre les mains de l'ennemi. »

C'est ainsi que nous entrons progressivement dans "La tourmente" décrite par Sonia Alain, au cœur de la guerre de cent ans. C'est ainsi que le lecteur fait, peu à peu, connaissance avec Joffrey et Anne de Knox, un couple auquel on s'attache et s'identifie forcément au cours de la lecture. Ils ont un enfant, Charles-Édouard.

Joffrey, vassal du Roi de France, part durant des mois à la guerre, laissant femme et enfant au château. La Dame de Knox se fera enlever pour être conduite aux mains de Lady Jeanne de Belleville. Une traversée bien complexe jusqu'en Angleterre. Un sir John bien décidé à parvenir à ses fins. Et emprisonnement à la tour Blanche tant redoutée…

« Anne toussait et crachait, tout en demeurant affalée sur la rive ouest de la Sèvre. Épuisée, elle resta immobile, le corps tremblant. Sa tempe droite bourdonnait douloureusement et du sang s'écoulait de la blessure qu'elle s'était faite en heurtant un rocher au passage. Ce plongeon vertigineux dans le vide l'avait effrayée considérablement et son entrée brutale dans l'eau glaciale avait engourdi ses sens. Entraînée par les rapides, il lui avait été impossible de résister. En cet instant fatidique, seul son instinct de survie l'avait empêchée de couler. Elle avait parcouru une distance prodigieuse depuis Clisson et se trouvait plus loin, en aval. [...] Avec lenteur, Anne roula sur le dos et eut tout juste le temps de remarquer le ciel bleu limpide au-dessus d'elle avant de sombrer dans les abîmes de l'inconscience. »

Trois cent dix-sept pages de pures aventures à nous en couper le souffle. La romancière nous tient en haleine, impossible d'interrompre la lecture avant d'en savoir plus. Page après page, tourment après tourment, on se surprend à tressaillir pour Anne de Knox, que l'on s'imagine d'une beauté sans nom. Le lecteur est entièrement pris dans le tourment de cette histoire, se projette dans les scènes et s'imagine en plein combat.

« Dès qu'elles émergèrent des buissons, cinq guerriers placés en sentinelle partirent à leur poursuite. Penchée sur la bête, [elle] crispa les doigts de la bride. Le sol défilait rapidement sous les sabots de sa monture. Les cliquetis des fourreaux contre les harnachements des étalons tintaient bruyamment à ses oreilles. L'ennemi était presque sur elles. Un fugace coup d'œil derrière elle lui apprit que la troupe anglaise quittait le couvert des arbres à son tour et se mettait à leurs trousses. »

Ce roman est une succession de batailles, de traitrises, de captures et de violences. Mais aussi et surtout, ce roman est rempli d'amour. Un amour profond comme on en rêverait toutes. Joffrey et Anne de Knox est un couple qui, au creux de cette guerre, n'a rien perdu de la passion qu'il se porte, rien perdu de cette fougue qui les transporte.

« En silence, Joffrey s'approcha et prit place sur le lit, droit et fier, et l'enserra étroitement contre sa poitrine. Avec tendresse, il caressa la crinière de feu de sa femme. Diantre ! Il aimait tant sentir la douceur de ces mèches entre ses doigts. Comme elle lui manquerait pendant les jours à venir. Au cours de la dernière année, il avait appris à affectionner son tempérament vif et belliqueux, tout comme sa fragilité. »

 

INTERVIEW

5 Questions à Sonia Alain

Comment t'es venu ce goût pour l'écriture ? Et plus particulièrement, pourquoi des romans historiques ?

J’ai toujours adoré écrire et cela depuis mon adolescence. Déjà à cette époque, je prenais plaisir à écrire la suite de films que j’avais aimé ou encore à inventer des récits imaginaires. Parfois, je faisais lire ces petites nouvelles à mon entourage.

J’adore lire des romans, surtout des romans historiques et fantastiques, et cela depuis très longtemps déjà. Il était donc normal pour moi d’écrire des histoires dans le même genre littéraire. En quelque sorte, j’écris ce que j’aime lire.

Tu vis au Canada et pourtant, ce roman se déroule en France. Pourquoi ce choix géographique ?

Étant donné que je voulais écrire une histoire qui se déroulait à l’époque du Moyen Âge, je me devais alors de me transporter en France. Il faut dire que je suis une passionnée de cette période de notre histoire, elle me fascine.

En plein cœur de la guerre de cent ans, ce roman reste malgré tout une histoire d'amour extraordinaire… Serais-tu donc une vraie romantique dans l'âme ?

Je dois l’avouer, je suis une très grande romantique dans l’âme. J’aime les histoires intenses, emplies d’émotions ou l’amour est réel, pur. Je crois aux histoires d’amour qui durent toute une vie. La preuve, je suis toujours mariée avec le même homme après 25 ans de vie commune et j’en suis toujours aussi follement amoureuse.

Anne et Joffrey sont deux personnages qui sont fortement éprouvés par les aléas de la vie, la guerre et les complots, pourtant ils demeurent unis envers et contre tout, faisant face à l’adversité, car c’est dans leur amour que réside leur force.

Quels sont tes projets à venir ? Un livre en préparation ?

J’espère un jour que l’histoire d’Anne et de Joffrey sera portée à l’écran, car je suis convaincue que leur histoire ferait sensation auprès du public. J’essaie de travailler dans ce sens, mais ce n’est pas facile.

Sinon, j’écris présentement une nouvelle série de 4 romans. Cette fois-ci, il s’agira d’un roman fantastique à saveur historique. J’aime bien cette nouvelle série également. C’est très différent de ma saga historique (Le masque du gerfaut, L’amour au temps de la Guerre de Cent Ans –tome 1 & 2), mais tout aussi intense.

Si tu devais te qualifier en cinq mots, quels seraient-ils ?

Je dirais : Romantique, Fidèle, Persévérante, Optimiste et Enjouée. Il ne faut trop en dire sur la suite du roman, mais bien évidemment le lire pour en découvrir toutes les ficelles joliment tirées par Sonia Alain. L'amour au temps de la guerre de cent ans est un livre qui, une fois commencé, n'a plus la force d'être refermé avant la dernière page... Une passion qui dépasse toutes les épreuves, une histoire d'amour comme dans les films, un ouvrage à dévorer sans demi-mesure aussi bien pour les amoureux d'histoire, pour les amoureux d'amour, et pour les amoureux tout court !

« Croisant [son] regard, il s'avança […] de sa démarche féline, un sourire mystérieux sur les lèvres. Relevant lentement son menton du bout des doigts, il plongea dans ses yeux jusqu'au plus profond de son être. Il y percevait toujours la douleur causée […], mais aussi une étincelle de vie sauvage. [Elle] était une battante… Comblé, il l'embrassa avec douceur et l'étreignit tendrement.

Rien ni personne ne lui arracherait ce qu'il avait de plus précieux. Jamais... »

Un grand merci à Sonia Alain, pour sa patience, sa compréhension, sa gentillesse.

Merci d'avoir accepté de répondre à mes questions.

Merci pour ce livre, cette belle découverte du roman historique.

Chroniques Culturelles

 

Pub dans le magazine Oriflamme - Vol.14 No.1 (page 39)

Pub dans le magazine Oriflamme - Vol.14 No.1 (page 39)

LA VIE AU MOYEN ÂGE

PAR CHRISTIAN GONZALEZ, SITE JE SUIS MA VILLE

LE 4 AVRIL 2014

 

Ses romans d’amour et d’aventures qui se déroulent au Moyen Âge ont fait de Sonia Alain une spécialiste incontestée de cette période. Conférencière, formatrice et chroniqueuse littéraire, l’auteure de St-Lazare donnera une conférence sur la vie au Moyen Âge le 21 avril 2014 à la bibliothèque de Saint-Urbain-Premier. Un rendez-vous historique à ne pas manquer !

Bibliothèque Armand-Miller

9, rue de l’école

Saint-Urbain-Premier J0S 1Y0

Situer la bibliothèque sur le plan de la ville

 

UNE CONFÉRENCE POUR EN SAVOIR PLUS SUR LA VIE AU MOYEN ÂGE

PAR INFOSUROIT

LE 20 AVRIL 2014

 

Le Comité culturel de la Municipalité de Saint-Urbain-Premier présentera le 27 avril la conférence de Sonia Alain La vie au Moyen Âge. L’auteure de la saga historique L’Amour au temps de la Guerre des Cent Ans (Le masque du gerfaut, La tourmente, L’insoumission) a récemment publié une toute nouvelle saga fantastique en deux tomes, Les Gardiens des Portes (Abbygaelle et Alicia).

La conférence de Sonia Alain mettra en lumière la vie telle qu’elle était à l’époque du Moyen Âge :

Comment vivait-on dans les châteaux?

Qui y habitait?

Que faisaient les chevaliers?

Quels étaient le rythme de vie et les distractions de l’époque?

Qu’est-ce qui déclencha la Guerre de Cent Ans et quelles en furent les répercussions sur le peuple?

Quels rôles jouaient l’Église et la justice?

Autant de sujets qui seront abordés pour nourrir votre désir d’en apprendre un peu plus sur cette époque riche en événements. Prévue pour une période de 90 minutes, la conférence sera suivie d’une période d’échange avec l’auteure. L’admission est de 10 $ pour les 14 ans et plus.

La vie au Moyen Âge de l’auteure Sonia Alain aura lieu le 27 avril à 14 h à la Bibliothèque Armand-Miller, située au 9, rue de l’École à Saint-Urbain-Premier. Facile d’accès par la route 138 en provenance de Châteauguay ou du Haut-Saint-Laurent.

Rappelons que le Comité culturel de la Municipalité de Saint-Urbain-Premier s’est donné pour mission de présenter en milieu rural des activités culturelles diversifiées et de qualité et de faire connaître la créativité et l’immense talent des artistes professionnels de la région, ainsi que celui de la relève.

InfoSuroît

 

Le masque du gerfaut de Sonia Alain

par Françoise Llanah, du blogue Book-Attitude

Le 6 novembre 2014

 

Coup de Coeur

Dans le cadre d'un partenariat Auteur - Blogueur, Sonia Alain m'a offert le privilège de découvrir son ouvrage Le Masque du Gerfaut, 1er livre qu'elle a écrit.

Voici donc mon avis sur Le masque du gerfaut de Sonia Alain :

Par où commencer ? Je l'ignore moi-même. Alors je vais écrire comme bon me semble.

Quand j'ai lu le résumé, ma première pensée fut : "c'est dans mes cordes" et quand je l'ai terminé, je venais de prendre une claque magistrale. Pourtant, la couverture n'est pas vraiment mon style, si je compare les autres ouvrages de l'auteur, mais l'histoire promet d'être passionnante.

J'ai tourné les premières pages et j'ai été aspiré dans une sphère historique. L'auteur est fidèle à elle-même et nous sentons à quel point elle est passionnée.

L'histoire commence en 1335, au temps où la France est divisé en de multiples comtés, dirigés par de puissants seigneurs. Le prologue est une leçon d'Histoire, ni plus ni moins et pourtant on sent que même au début, rien n'est simple. Il est question de succession, de terres et de pouvoir. Le seigneur de Knox cherche à obtenir les terres du Sud du seigneur De Vallière. Pourtant, au comble du désespoir, De Vallière va commettre une énorme erreur, qui aura de belles conséquences par la suite.

Sonia Alain reste fidèle à elle-même - je l'ai déjà dit, je le sais - et pour cause. Ses descriptions sont enchanteresses. Elle prend le temps de poser les détails, ne laisse rien au hasard, sans doute parfois un peu trop, je dois bien l'avouer. Elle est minutieuse et surtout : elle sait de quoi elle parle. Reflète-t-il la réalité, ce château ? Sans doute que oui. En tout cas, dans ma tête, c'est clair et limpide. Je parle de château, mais ça pourrait être autre chose. Les paysages, le monastère, et j'en passe. Les personnages n'échappent pas non plus à ce perfectionnement. L'auteur y attache une énorme importance et elle nous le fait bien sentir.

Après le prologue, nous faisons un gros plongeon. direction : 10 ans plus tard. Personne e connaît le secret du seigneur De Vallière qui est mort. Personne ne se doute un seul instant que la vie de leur très protégé Anne De Vallière va prend un tournant presque dramatique. En effet, lorsque Joffrey De Knox arrive au château avec la ferme intention d'honorer le pacte passé entre les pères, il ne s'attend pas à devoir remuer terre et ciel pour que les clauses soient exécuter. Ce qui n'est pas du tout au goût de la jeune Anne.

Le chemin est semé d'embûches pour la future châtelaine De Knox, car son futur mari n'a rien d'un prince charmant. Arrogant, fier, entouré de Ténèbres, il n'a peur de rien et il le fait bien savoir. Pour assurer la légitimité de leur union, il n'hésite pas à utiliser de gros moyens. Je suis resté outré par ce comportement de barbare et ce qui suit par la suite, va en dérouter plus d'un.

J'ai haït Joffrey, plaint Anne et adoré De Dumain. Ensuite, j'ai renversé la tendance. J'ai découvert une Anne timide, mais qui n'a pas froid aux yeux. Elle a du caractère, même si au prime abord, elle a peur de son mari - Que dis-je ? terrorisée plutôt ! - mais elle ne le montre pas. On la perçoit plus forte au fil des pages, elle réfléchit à son avenir et est décidé dans ce qu'elle accomplit. Joffrey, quant à lui, a grandit avec les soldats, n'a jamais réellement été aimé, pas même par son propre père. Il est sauvage, brute, arrogant et je pourrais en dire long sur le caractère désagréable qu'il a... Son éducation et son expérience sur les champs de bataille l'a rendu amer et cruel, mais la pureté et la jeunesse d'Anne vont lui faire perdre ses certitudes. De la haine à l'amour, il y a souvent un grand fossé et ses deux âmes guerrières à leur façon vont l'apprendre à leur dépend.

L'intrigue est passionnante et dès les premières lignes, j'ai été submergé dans cette histoire. Le côté historique y est sans doute pour beaucoup, je dois bien avouer.

Quoi qu'il en soit, le roman est bien ficelé et Sonia Alain attache beaucoup d'importance aux détails * je l'ai déjà dit, je sais ! - mais si vous venez à découvrir cet ouvrage, vous voyagerez, vous ferez un bond dans le temps, comme je l'ai moi-même fait, et pas sûr que vous vous en sortiez indemne. J'ai pris la plus belle des claques, et pourtant en coup de coeur, je suis passé par pleins d'univers, mais celui-ci, je garde un merveilleux souvenir. Le souvenir de deux jeunes personnes dont tout opposait jusqu'à leurs croyances qui parviennent à passer outre et à s'aimer librement.

La fin est merveilleuse, comme l'aboutissement d'un long périple. Pourtant, de gros nuages apparaissent au loin, mais ce ne sera pas pour tout de suite ...

Je pense arrêter ici pour le moment, en attendant de pouvoir lire la suite. Je remercie infiniment l'Auteur Sonia Alain pour son ouvrage de grande qualité. J'ai été impressionnée par tes descriptions, par les détails de l'Histoire où tu as projeté ta propre histoire. Ce fut un immense honneur pour moi de découvrir cet ouvrage. Alors Merci !

Book-Attitude

 

TOP 10 DES LECTEURS/LECTRICES

 

Mes romans se retrouvent parmi le top 10 des livres qui ont marqué les lecteurs/lectrices, d'une manière ou d'une autre.

Je suis dans les choix de huit lecteurs/lectrices (en France et au Canada).

1- Sandra, France

  • Les gardiens des portes de Sonia Alain

2- Cécile, France

  • Les gardiens des porte Sonia Alain

3- Mélanie, Canada

  • Les gardiens des portes de Sonia Alain

4- Virginie, France

  • Le masque du Gerfaut de Sonia Alain
  • La saga "L'amour au temps de la guerre de Cent Ans" de Sonia Alain
  • La saga "Les gardiens des portes" de Sonia Alain

5- Claire, Canada

  • La trilogie La guerre de cent ans de Sonia Alain

6- Josée, Canada

  • La trilogie Le masque du Gerfaut et L'amour au temps de la guerre de Cent ans de Sonia Alain
  • Les gardiens des portes de Sonia Alain

7- Lucille, Canada

  • Le masque du gerfaut, de Sonia Alain

8- Alain, Canada

  • Sonia Alain - pour ses deux séries, "L'amour au temps de la guerre de Cent Ans" et "Les gardiens des portes" - Sonia démontre une qualité de la recherche historique incroyable.

 

TOP 3 DES LECTRICES

 

Je me retrouve parmi le top 3 des auteurs préférés de quatre lectrices (en France et au Canada).

1- Sandra, France

  • Agatha Christie
  • Sonia Alain
  • J.K. Rowling

2- Cécile, France

  • Sonia Alain
  • Julie Kagawa
  • Marissa Meyer

3- Virginie, France

  • Sonia Alain
  • Nathalie Roy
  • Danielle Steel

4- Any, Canada

  • Marie Potvin
  • Nathalie Roy
  • Sonia Alain

Le masque du gerfaut

site Les Tentatrices

Le 18 janvier 2016

 

Avis de Helle

Ce que j’adore avec Sonia Alain c’est que sur chaque roman on est complètement pris à l’intérieur, on est captivé et cela pour notre plus grand plaisir. La couverture laisse à désirer et pour l’instant le roman est disponible en broché occasion, j’espère cependant avoir de bonne nouvelle a vous annoncer dessus pour une prochaine réédition, croisons les doigts.

Ce qu’il faut savoir c’est que le Masque de Gerfaut est le tome qui précède la série historique, l’amour au temps de la guerre de cent ans. Ce n’est pas obligatoire mais vaut mieux le commencer avant les autres.

J’ai adoré cette histoire et pourtant je n’ai pas été emballé plus que ça par les personnages, je peux même vous dire que j’ai éprouvé une certaine haine envers Joffrey de Knox qui pour moi a été au début un être méprisable et abject. Quand à Anne j’ai bien aimé son personnage, elle est forte, obstinée, malgré la peur que lui inspire Joffrey elle n’hésite pas à le combattre et sa force l’admiration.

Cependant ce qui m’a vraiment frappé ici c’est la qualité de l’écriture de Sonia Alain, car même si j’ai bien aimé Anne ce n’est pas grâce a elle que j’ai adoré le masque de Gerfaut mais à cause de l’écriture de l’auteure, de la manière dont l’histoire a été construite. Elle a une telle façon de décrire les choses que cela soit les événements, l’environnement, le paysage ou encore ses personnages qu’on ne peut qu’être pris dedans. Sans compter qu’on final on aimerai bien savoir comment cela va se terminer.

Un très bon roman que je vous recommande

Note 4/5

À lire

Les Tentatrices

 

"Le masque du gerfaut" et "L'amour au temps de la guerre de Cent Ans"

blogue Faim de Lire

Le 18 janvier 2016

 

"Le masque du gerfaut"

Mon ressenti :

Il ne m'a fallu qu'une seule journée pour lire ce livre, l'été dernier, mais je m'en souviens encore très bien aujourd'hui.

La plume de Sonia Alain est captivante, à tel point que je n'ai pu lâcher ce roman qu'une fois ma lecture achevée.

Elle décrit parfaitement les personnages et leur environnement. J'affectionne particulièrement le Moyen-Âge, je n'ai eu aucun mal à m'imaginer les décors de cette époque ainsi que les différents protagonistes. On sent que l'auteure elle-même est passionnée par cet univers médiéval, tant il est bien restitué. Les trong>descriptions, les détails, tous les ingrédients sont là pour absorber le lecteur.

Les personnages principaux ont des caractères forts et n'en sont finalement pas moins attachants. L'intrigue est prenante, le cadre historique parfaitement décrit.

Pour résumer, c'est une romance historique qui nous happe et ne nous lâche plus !

"L'amour au temps de la guerre de Cent Ans"

À savoir :

Avant tout, je précise que dans "Le masque du gerfaut", nous découvrons comment se rencontrent Anne et Joffrey.

Les 2 tomes de "L'amour au temps de la guerre de cent ans" prennent le relais. Toutefois, il n'est pas obligatoire d'avoir lu "Le masque du Gerfaut" pour apprécier le récit.

En effet, Sonia Alain prend soin de nous délivrer les informations nécessaires pour la bonne compréhension de leur relation.

Cela dit, si vous le pouvez, n'hésitez pas à vous procurer Le Masque du Gerfaut pour commencer par cette lecture.

Le tirage est épuisé, et j'ai eu la chance de le trouver en très bon état d'occasion. Espérons qu'il sera réédité !

Mon ressenti :

N'hésitez pas à vous jeter sur les 2 tomes de "L'amour au temps de la guerre de cent ans". Le récit y est tout aussi palpitant que dans "Le masque du gerfaut", et les aventures de Joffrey et Anne encore plus passionnantes, avec leur lot de rebondissements ! On ne s'ennuie pas un seul instant.

Une savoureuse saga historique où se mêlent amour, aventure et violence.

Faim de lire

 

Le masque du Gerfaut

par Martine, site Les mille et une pages de L & M

Le 9 mai 2016

 

Merci à Sonia Alain, auteure-partenaire de Mille et une pages LM, , pour l'opportunité qui m'a été donnée de lire ce livre!

Le commentaire de Martine Lévesque :

Je suis tellement heureuse d'avoir eu la chance de faire la lecture de presse pour ce magnifique roman. Une belle romance, avec un aspect historique, qui m'a captivé par sa beauté de l'écriture et la construction de l'histoire.

Je me suis immergé dans l'histoire de Joffrey Knox et d'Anne de Vallière, on se retrouve en plein cœur de la France au XIVe siècle. Nous sommes dans une romance historique où la jeune Anne se retrouve mariée de force à Joffrey (un homme rabougri, violent et avec un passé trouble). Le couple connaîtra des difficultés dès le début de leur union. En effet, l’intrigue générale tourne autour de l’évolution de la relation qui unit Anne et son violent époux, ils auront une relation amour/haine. Nous retrouvons des éléments historiques bien documentés, ce qui nous permet de bien comprendre le milieu et les actions de ce peuple du Moyen-Âge.

Les lecteurs trouveront leur compte dans cette œuvre, parce que oui, c’est toute une œuvre. On y retrouve de l’action, une belle histoire d’amour, de l’aventure et un côté historique, en trame de fond, bien dosé. Je recommande ce roman à tous les amateurs de romance ou de roman historique. J'ai passé un beau moment, une lecture agréable.

Les mille et une pages de L & M